FRAGMENTS : le fil de vos textes courts

Page 25 sur 25 Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25

Aller en bas

Re: FRAGMENTS : le fil de vos textes courts

Message  Pussicat le Jeu 9 Jan 2014 - 9:43

L'énigme

J'ai oublié jusqu'au grain de sa peau et combien ce désert m'est doux. La nudité se son corps, l'image de la nudité se son corps, le souvenir même de l'image de la nudité se son corps s'évanouit peu à peu, ou plus précisément, le souvenir que j'en garde s'éloigne jusqu'à s'effacer tout à fait comme le ferait un rêve au saut du lit lentement dilué dans la tasse, noir le café.
Et pourtant, il me suffit de pivoter d'un quart de tour pour la voir allongée sur le lit, encore endormie, voir de mes yeux vrais, découverts, le commencement de son dos et son pied presque parfait sculpté poli au marbre par un de ses artisans rares qui ont l'amour du travail bien fait.
Alors que se passe t-il ? Me demandé-je ? je deviens fou, c'est ça ? c'est comme ça que tout commence, une fuite de la réalité, une distance qu'on ne peut abolir et qui croît de jour en jour ?
Une voix se fit entendre, comme un appel :
- Paul, viens...
Je n'ai pas rêvé, vous l'avez bien entendu comme moi, cette voix, elle m'a appelé par mon nom, comment sait-elle que je me nomme Paul et que fait-elle dans mon lit ?
Me faut-il la rejoindre ? dites-moi ce que je dois faire... que je fasse semblant de la connaître, de la reconnaître...?
J'ai besoin de temps, surtout ne pas se précipiter. Méditer avant d'agir, mais de recours je n'en eus pas.
Une angoisse alors est montée jusqu'à me serrer la gorge, m'étouffer ; il me faut affronter la réalité seul. Mais laquelle ?
C'est à ce moment précis que j'ai eu cette révélation : j'ai compris que j'avais le choix de ne pas répondre à mes désir et d'ignorer une réalité, et en l'occurrence celle qui est allongée sur mon lit, là, ce matin, et qui semble de toute évidence me connaître à la perfection.
Voilà, c'est ainsi que ma vie a pris un nouveau tour. Que vais-je devenir... cela me fiche la trouille. Vous le savez, vous ?
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

PAS D'ACCORD

Message  muzzo le Mar 21 Jan 2014 - 9:05

Vive émotion dans le monde de la musique

    Au journal télévisé, hier soir, la requête du président de « S.O.S mineurs en péril » a bouleversé des milliers de téléspectateurs. Nous la retranscrivons ici.
    « Je tiens à alarmer l’opinion publique, non seulement française, mais du monde entier. En effet, maintenant, à l’heure même où je vous parle, mes chers compatriotes, savez-vous que dans le monde, à chaque minute, plus de deux  mille trois cent cinquante accords mineurs sont plaqués par des pianistes pressés qui n’ont pas la patience d’attendre qu’ils atteignent leur majorité ? Certains n’hésitent même pas à plaquer des accords diminués, oui, j’insiste, diminués, vous rendez-vous compte de la lâcheté de ces musiciens que rien n’arrête ! Et le comble de l’horreur est atteint par ceux qui vont jusqu’à renverser leurs accords ! S’ils sont majeurs et consentant, passe encore, mais renverser des accords mineurs et diminués… »
   La voix étranglée par l’émotion, le professeur B.Moldiez n’a pas pu poursuivre son exposé, dans lequel il devait aussi  évoquer les célèbres accords déviants de 1962, mais nous sommes certains qu’il aura su convaincre ses auditeurs de l’urgence de la croisade à mener avant qu’il ne soit trop tard.
  Pour sa part notre journal a ouvert ses colonnes à un forum-tribune dans lequel tous les lecteurs qui ont des suggestions visant à juguler cette dérive pernicieuse sont invités à les proposer. Quelques idées nous sont déjà parvenues :
-interdiction de produire des accords plaqués, mais uniquement des accords massifs
- ne construire que des pianos à 2 touches
- proposer une indemnité compensatoire, payée par la SACEM, aux malheureuses  victimes…
La liste des propositions est ouverte à votre bon cœur et à votre imagination.
La rédaction.
avatar
muzzo

Nombre de messages : 610
Age : 84
Localisation : Va savoir...!
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'amant de l'Amour

Message  Sacha L. le Dim 26 Jan 2014 - 11:23

Bonjour à tous et belle année en vers ou en prose.
Après un bébé, un déménagement et avant le prochain festival, j'ai envie de (re)taquiner la muse. J'ai déjà raté le premier exo de l'année, j'espère donc me rattacher au prochain (Coline préviens-moi !)

Pour commencer, je rebondis comme la pomme sur la tête de Newton :
Pussicat a écrit:Elle croqua la pomme, ou la figue, qu'importe, Adam s'en souvient et c'était pas le Prince Charmant mais un forgeron, enfin je crois...
J'ai une autre version :

L’Amant de l’Amour
Chant à deux voix

Adam :
Ma mie Amour, dit Adam,
L’âme ourdit l’amant,
La mort de l’aimant

Amour :
Nenni Adam, dit l’Amour,
La dent de l’âme mord
L’amant de Dame Or,
L’aimant de la mort !

Adam :
Api d’Amour, dit Adam,
Dépit de l’aimant,
L’épi des dames ment !

Amour :
Nenni Adam, dit l’Amour,
L’api d’Adam,
Dépite la dame aimant

Adam :
Ah ! Fi, l’Amour !, dit Adam,
La pie accourt attirant
L’ami des cours dans
Ses atours blancs.
Ah ! Ces tourments !

Amour :
Nenni Adam ! dit l’Amour,
Dévie l’amant des cours
Défiant les courants
Émanant des collants !
Aime, manant !
Aime, Adam !
avatar
Sacha L.

Nombre de messages : 102
Age : 45
Localisation : Où le vent me mène avec des escales plus ou moins longues
Date d'inscription : 25/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://www.festimaj.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: FRAGMENTS : le fil de vos textes courts

Message  Sacha L. le Dim 26 Jan 2014 - 11:33

Jour brouillageux*
Rouille de l'âme

Brouillageux, brouillageuse, adj. et n. : (mot inventé ce jour) temps vendéen qui pleure en silence, dissimulant ses nuages derrière un épais brouillard.
Le brouillageux est ombrageux, froid et humide. Il porte en lui une souffrance intangible qui pénètre vos entrailles pour peu que vous l’affrontiez à découvert mais si vous préférez l’observer derrière votre fenêtre pour ne pas vous mouiller, insidieux, il embrume votre âme l’enveloppant d’un spleen incoercible.
Quand la journée est brouillageuse, préférez une couette duveteuse dans laquelle vous pourrez jobjiler*

Jobjilation (mot inventé par un de mes étudiants cinéma au Congo) : contraction d'objet et de jubilation on pourrait le traduire par "objet du désir" mais c'est avant tout pour qualifier le fait de s'amuser "jobjiler" et de prendre du bon temps.
avatar
Sacha L.

Nombre de messages : 102
Age : 45
Localisation : Où le vent me mène avec des escales plus ou moins longues
Date d'inscription : 25/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://www.festimaj.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: FRAGMENTS : le fil de vos textes courts

Message  Sahkti le Dim 26 Jan 2014 - 11:39

Sacha, ces textes ne sont pas du tout au bon endroit. Ce fil est destiné à accueillir une seule phrase, par jour et par membre, qui doit être une création personnelle.

Pour ce qui vient d'être posté, merci de privilégier le fil "Débats, causettes etc" ou les "fragments et textes courts" ici:
http://www.vosecrits.com/t9216-fragments-le-fil-de-vos-textes-courts
Merci.



< Déplacé dans le fil idoine.
La Modération. >
avatar
Sahkti

Nombre de messages : 31287
Age : 44
Localisation : Suisse et Belgique
Date d'inscription : 12/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A

Message  Sacha L. le Dim 26 Jan 2014 - 11:50

Sahkti a écrit:Sacha, ces textes ne sont pas du tout au bon endroit. Ce fil est destiné à accueillir une seule phrase, par jour et par membre, qui doit être une création personnelle.

Pour ce qui vient d'être posté, merci de priviligier le fil "Débats, causettes etc" ou les "fragments et textes courts" ici:
http://www.vosecrits.com/t9216-fragments-le-fil-de-vos-textes-courts
Merci.

Ma phrase est :
"Jour brouillageux
Rouille de l'âme"

J'ai précisé la définition du mot...
Pour Adam c'était pour rebondir sur la phrase mais si ça vous dérange, supprimez, je ne peux le faire.
avatar
Sacha L.

Nombre de messages : 102
Age : 45
Localisation : Où le vent me mène avec des escales plus ou moins longues
Date d'inscription : 25/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://www.festimaj.fr

Revenir en haut Aller en bas

Brève rencontre

Message  muzzo le Lun 3 Fév 2014 - 21:22

Brève rencontre
Le mail de la grande surface n’est pas trop animé. Il est onze heures. Je n’ai rien à acheter, je traîne dans le hall, en face de l’alignement des caisses enregistreuses qui extorquent leur dû aux consommateurs consentants. Je m’installe sur un banc circulaire et je regarde le défilé … Je ne peux chasser l’image de ces convois de fuyards qui se jetaient sur les routes pendant la débâcle de 1940.Les chariots étaient remplis de ces choses indispensables qu’il fallait tenter de sauver. Là aussi, les caddies débordent : nourriture pré-emballée, packs de boissons, appareils divers, électroménager, hi-fi, ordinateurs …Dans une échoppe voisine, un ballet de poulets valse sur des broches superposées , les chairs grésillent, l’odeur des herbes provençales se répand généreusement dans la galerie marchande .Du plafond tombe une musique sourde, sirupeuse, lancinante …La crise dans toute son horreur !
Soudain, j’entends comme un doux gémissement. Je me penche ; sous le banc un petit chien me regarde et pousse une plainte discrète.
« Viens ici toi ! Qu’est-ce que tu fais là, hein ? »
L’animal n’attendait que mon invitation et saute à mes côtés. C’est une petite chienne blanche, avec une « casquette » et des oreilles noires. Elle est un peu rondouillarde, courte sur pattes, le modèle S.P.A dernier cri, sûrement pures races. Je lui parle, elle me répond par des geignements plaintifs et me roule des yeux qui me semblent reconnaissants. Un collier en cuir en piètre état ; une médaille avec un numéro de téléphone et son nom, Sally.
« Mais tu as un chouette nom, Sally, même si…bon, vu le look on aurait plutôt pu penser à Lulu ou Pépette. Tu attends ta mémère ? Elle t’a dit de rester bien sagement assise près du banc ? Bravo… » Elle m’écoute, semble s’intéresser à moi, m’accorde même un discret coup de langue sur la main pendant que je poursuis mon monologue, mais elle surveille le magasin et son regard parcourt sans cesse la rangée de caisses alors que moi, je lui tourne le dos. La mamie ne devrait pas tarder, poussant son caddie plein de pommes de terre, de poireaux, de promotions en tous genres, un pack de pinard Kiravi, et d’autres achats de nécessité.
Soudain, je vois Sally se dresser, son corps se tendre et j’entends derrière moi une voix mélodieuse : « Tu vois, j’ai fait vite ». Je m’apprête à dire : « Bonjour Madame, j’ai tenu compagnie à votre chienne… ». Je me retourne, et il s’en faut de peu que mon corps ne se dresse et ne se tende aussi ! Une créature de rêve – des miens en tout cas – droite dans des bottes vernies noires, un tailleur gris jupe courte, un superbe chignon blond de danseuse étoile… Elle lance dans un sourire fascinant un : « Allez, viens ! » à son animal frétillant. Son regard bleu ne m’effleure même pas. Je n’ai pas le temps de lui dire que j’ai gardé avec plaisir Sally, que je l’ai trouvée très sympathique, que…
Elles s’éloignent, complices, courtes pattes et longues jambes mêlées, sans me regarder…
Et il y en a qui rêvent d’être invisibles !
avatar
muzzo

Nombre de messages : 610
Age : 84
Localisation : Va savoir...!
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FRAGMENTS : le fil de vos textes courts

Message  muzzo le Lun 3 Fév 2014 - 21:28

Je voulais mettre cette histoire dans "le fil de vos textes courts", mais j'ai raté la marche !



< C'est déplacé.
La Modération. >
avatar
muzzo

Nombre de messages : 610
Age : 84
Localisation : Va savoir...!
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FRAGMENTS : le fil de vos textes courts

Message  Kash Prex le Dim 12 Avr 2015 - 16:53

Les incompris
Les autres qu'on ne prie pas
Ont la même pensée
On l'a même pansée.
avatar
Kash Prex

Nombre de messages : 1776
Age : 30
Localisation : Parfois
Date d'inscription : 17/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.zikpot.fr/artiste-Kash%2BPrex

Revenir en haut Aller en bas

J'ai une bonne mémoire des dattes.

Message  soledad le Mar 23 Oct 2018 - 2:21

La rue des métalliers tintait jusqu'à un marchand de dattes qui faisait l'angle.
A mon âge, j'arrivais tout juste à hauteur des grands caissons en bois, mais j'aimais regarder les tas coniques qui s'échelonnaient entre le vert lisse et le noir fripé.
J'aimais particulièrement celles qui commençaient à peine à mûrir, fermes, un peu croquantes, déjà sucrées mais avec une légère pointe d' amertume...un peu comme la vie au fond.

soledad

Nombre de messages : 55
Age : 57
Date d'inscription : 04/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: FRAGMENTS : le fil de vos textes courts

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 25 sur 25 Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum