L'enfant pleure sur le chemin de l'école

Aller en bas

L'enfant pleure sur le chemin de l'école

Message  Jand le Lun 1 Oct 2018 - 14:08

La route qu’un enfant prend pour aller à l’école est sans doute celle de la vieillesse. Linéaire et pavée de pierres pâles.
Les enfants saturent leurs yeux de larmes, désigne dans leur cœur l’ordre des choses, et avancent péniblement. A vingt ans, ils prennent un train de ces souvenirs, dirigent des sentiments d’amertume contre leurs parents, mais parviennent à trouver dans ce travail d’illusion une raison d’aimer leur destin. Ils retiennent la souffrance pour estimer une victoire, ils consacrent la laideur pour donner du goût aux drames. Le banc d’une cour de récréation est en pierre d’argent public, il est partagé par tous, il ne discrimine pas, il ne rend aucune image favorable, il est planté là, et si les enfants veulent s’assoir, ils s’assoient sur ce banc. Il faut donc en général que suffisamment de graisse sépare les os du froid paysage, suffisamment d’amour pour que les peaux tranchées par un polissage incertain reçoivent la potion maternelle, suffisamment de tricherie pour qu’il n’y ait rien d’autre que le fruit du voisin à déguster en famille.
Quand on grandit, toujours bercé de ces étapes d’enfer souriant, il y a binairement le choix de l’autre ou le choix de soi. Si l’on croit tenir dans chaque main les vêtements de l’un et de l’autre, à la première chute, le bras le plus raisonnable lâchera la valise la plus lourde et relèvera l’adulte redevenu jeune et fragile. Et c’est toujours le choix de l’autre que l’on croit pouvoir préférer, le couple, les amis, la famille, l'ennui. On y trouve un bonheur certain et agile, qui confère à chaque pas un sentiment de gloire et de finition civilisationnelle. Dans les territoires souterrains qui d’en bas regardent les passages empruntés par les enfants qui vont à l’école, grondent d’interminables appels à la douleur.
Alors l’enfant, croyez-le ou non, qui était vous et moi, il enjambe les filets d’herbe jusqu’au portail, il écoute les petits pas de ses petits souliers fatigués par d’autres enfants moins sourds et plus tristes encore, il renouvelle l’échouement de l’humanité, il décide de sombrer et d’écouter le silence de la mer.
Le silence est beau mais il ne dit pas la vie, il sillonne dans les têtes les souvenirs pénibles, mais il ne dit rien des engueulades, des adultères, des mensonges, des meurtres, des tortures, de la fatigue. Il signifie une fois un destin radieux, et s’échappe à la seconde où de son soulier perdu au milieu des vagues, apercevant murir au loin la robe des abricots morts, l’enfant foule son existence.
Des enfants, il y en a partout qui fonctionnent ainsi, élevés à la voix grave de l’aîné, confiants dans le positif, mordant les plaisirs du corps et de l’esprit, sauvagement arrachés à leurs douceurs d’enfants, ils renonceront tous à considérer leur enfance comme le biscuit trempé dans le lait, ils ne verront pas, s’ils jugent avec honnêteté, ce temps comme un temps béni, mais comme la rupture avec la bénédiction de l’humanité, avec toute chose vivante et aimable sur terre.
Si ce pessimisme relate l’insuffisance de l’auteur, elle donne au moins une place à la course de l’enfant dans les champs, libre, éparpillé dans le monde, radicalement lui-même, et heureux dans cette victoire tout à fait véritable du naturel sur les chemins de pierres pâles.

Jand

Nombre de messages : 83
Age : 21
Date d'inscription : 05/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant pleure sur le chemin de l'école

Message  So-Back le Mer 3 Oct 2018 - 8:47

l'école de la vie est un chemin incertain mais oh combien jubilatoire
l'enfance période d'insouciance

So-Back

Nombre de messages : 2670
Age : 95
Date d'inscription : 04/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant pleure sur le chemin de l'école

Message  seyne le Ven 5 Oct 2018 - 15:34

Il y a beaucoup de beautés dans ce texte, mais je trouve aussi un peu trop d'obscurités, de complications (qui me semblent) inutilement énigmatiques. Il s'en dégage en tout cas un parfum très particulier, un parfum douloureux de renoncement à sa vérité la plus simple, d'exil. C'est prenant.
avatar
seyne

Nombre de messages : 873
Age : 66
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant pleure sur le chemin de l'école

Message  Jand le Sam 6 Oct 2018 - 12:47

Bonjour So-back, j'a pensé quelque temps que c'était le cas, et à la réflexion cette époque m'a paru beaucoup plus angoissée que je ne l'imaginais. Merci beaucoup pour votre/ton commentaire.

Bonjour Seyne, je suis bien d'accord avec vous, et c'est un gros défaut. Je suis pour cette raison incapable d'écrire des textes plus longs. Je crois qu'il faut que j'essaye d'espacer davantage, laisser plus de légèreté au lecteur, je pense vraiment que je ne me rends pas compte du caractère parfaitement hermétique de ce qui est parfois écrit. Je tâcherai d'y veiller encore plus à l'avenir, j'espère que vous pourrez constater cette évolution. Bonne journée !

Jand

Nombre de messages : 83
Age : 21
Date d'inscription : 05/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant pleure sur le chemin de l'école

Message  seyne le Sam 6 Oct 2018 - 16:25

En fait, peut-être il faut tout simplement se relire avec un œil de lecteur, en ayant laissé passer un peu de temps. Souvent, dans cet exercice, on perçoit mieux ce qu’on cherchait à dire, dans sa complexité, et on trouve une façon plus simple de le faire.
Mais ce n’est qu’un défaut mineur, l’essentiel c’est d’etre parvenu à partager le sentiment profond retrouvé dans le souvenir et d’y avoir réfléchi.
avatar
seyne

Nombre de messages : 873
Age : 66
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant pleure sur le chemin de l'école

Message  seyne le Sam 6 Oct 2018 - 16:27

Dans mon souvenir, je pleurais toute la nuit qui précédait la rentrée de septembre :-)
avatar
seyne

Nombre de messages : 873
Age : 66
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant pleure sur le chemin de l'école

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum