besoin de rien

Aller en bas

besoin de rien

Message  So-Back le Dim 18 Mar 2018 - 10:57

besoin de rien , ou presque
dans ma tête sont les mots
que j'emprunte sans ambages
afin d'illustrer ma fresque

inusable, je m'installe,
m'attelle à ma tâche
cherchant en vain
a comprendre l'intervalle

de la fuite du temps
quand le corps accroît
l'impression muette
de rejeter le présent

aussi je guette, sentinelle
d'une guérite illusoire
le pouls des hommes
marchands de séquelles

So-Back

Nombre de messages : 2598
Age : 94
Date d'inscription : 04/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de rien

Message  Pussicat le Dim 25 Mar 2018 - 11:42

besoin de rien, envie de tout...
voilà, c'est dit.

"besoin de rien , ou presque
dans ma tête sont les mots
que j'emprunte sans ambages
afin d'illustrer ma fresque"

le texte part sur le titre imprimant une volonté, un choix assumé : JE "besoin de rien", vraiment ? Sincèrement ? rien c'est déjà un mot, quatre lettres, deux consonnes, deux voyelles, et comme dirait l'autre, "rien" c'est déjà beaucoup... "ou presque", inflexion de la rigueur portée : pas sûr, incertain, quatre signes, trois, et déjà le doute s'installe, "ou presque"... presque "rien" ?
les mots dans la tête, inversion : "dans ma tête sont les mots", trouble, mais c'est un emprunt, JE les "emprunte" mais les rends après, les mots, ou leur valeur ? JE emprunte... À qui ? À quoi ? Au poids ? À la lettre ? À quel taux ? Emprunt que JE réalise sans "ambages", hop là, hic et nunc ! "afin d'illustrer ma fresque", moije cherche la fresque, elle n'est pas là, elle est à venir moidisje, la promesse d'une belle aventure poétique...

"inusable, je m'installe,
m'attelle à ma tâche
cherchant en vain
a comprendre l'intervalle"

qui est « inusable » ? L’auteur ? Infatigable… moije aussi cherche l’intervalle, moije chasse et m’attrape à l’improviste, moije me fais peur…

"qui ? de la fuite du temps
quand le corps accroît
l'impression muette
de rejeter le présent"

À cet instant, moije me suis demandée si ce texte à rimes pauvres embrassées 1/4 : a/b/c/a n’était pas sorti de la petite boîte oulipiesque...

"aussi je guette, sentinelle
d'une guérite illusoire
le pouls des hommes
marchands de séquelles"

… aussi medemamdège, aussi…

je retiens « marchands de séquelles », ça fait revendeur, souterrain, indie, couloir, parallèle, marché noir, trafic… La mémoire et les morts, avant malades…

Il manque moije ne sais quoi pour m’accrocher les yeux et les oreilles, des hameçons ? Des harpons ? Une musique ?
À bientôt de te lire,
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de rien

Message  So-Back le Lun 26 Mar 2018 - 8:50

merci de ta lecture ainsi que ton ressenti sur ce texte, voila la photo de l'inspiration


So-Back

Nombre de messages : 2598
Age : 94
Date d'inscription : 04/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de rien

Message  Annie le Ven 30 Mar 2018 - 12:29

et franchement
                            je n’ai besoin de rien,
hormis
              une chemise fraîche et nette.
Maïakovski, on peut lire le poème ici.http://henri-abril.fr/vladimir-maiakovski

rejeter le présent
ne rend pas présent, présent au monde, ici et maintenant, ce qui me semble essentiel au travail poétique.

Annie

Nombre de messages : 1425
Age : 67
Date d'inscription : 07/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de rien

Message  So-Back le Sam 31 Mar 2018 - 8:20

le besoin, les besoins, contrainte ou aspiration humaine essentielle

So-Back

Nombre de messages : 2598
Age : 94
Date d'inscription : 04/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: besoin de rien

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum