Des goûts et des couleuvres

Aller en bas

Des goûts et des couleuvres

Message  Rebecca le Mar 14 Nov 2017 - 22:10

« Des goûts et des couleurs je ne discute pas »
Disait un dictateur face à un discuteur
« L’égo et les douleurs ne m’intéressent pas
Obéir aux ordres vaut mieux que mot d’auteur »

« Chacun ses égoûts, chacun ses couleuvres »
Disait l’écrivain poursuivant son œuvre
« Semer du désordre et prendre de la hauteur
En prosateur vaut mieux …qu’être persécuteur »

« Des mots, des mots, des mots, d’inutiles paroles
Combats perdus d’avance et soldats en déroute
Moi je les exécute, et je poursuis ma route
Ils ne sont pas mes potes, ils ne sont que vérole »

« Oui vous êtes despote, moi je suis libertaire
Libre de parler comme libre de me taire
Mes mots parlent de tout et aussi bien de rien
Ils se rient des vauriens qui se croient bons aryens »

« Des mots des mots des mots vous êtes démocrate
Ecrivains, romanciers , ah nation scélérate ! »

« Anti mots, anti mots, anti mots, vous anti-démocrates
Tyrans et oppresseurs, ah les vils autocrates ! »


Le dictateur dictait, le prosateur prosait

Et nous, qui passions là, laissant nos passions choir
Alarmés, enlarmés, désarmés , programmés
Parlant de tout, de rien, nos mots dans un mouchoir
Comme un espoir futile, un joli mois de mai…

Nous les passants passions, en passant nous pensions :

Passent les jours, les mois, les hivers ,les printemps
Blablabla, panpanpan, depuis la nuit des temps
Les mots gagneront ils ? Avant que l’on n’expire ?
Le sang coulera-t-il ? Pour bâtir quel empire ?

Qui nous délivrera du mal, du bien, du pire ?

avatar
Rebecca

Nombre de messages : 12357
Age : 59
Date d'inscription : 30/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des goûts et des couleuvres

Message  HELLION le Mer 15 Nov 2017 - 6:06

Très réussi ! Bravo !

Je n'ai pas le temps ce matin, mais je reviendrai pour un plus ample commentaire.

HELLION

Nombre de messages : 204
Age : 68
Date d'inscription : 19/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des goûts et des couleuvres

Message  Jand le Jeu 16 Nov 2017 - 18:01

Bonsoir Rebecca,

j'aime énormément :

« Chacun ses égoûts, chacun ses couleuvres »
Disait l’écrivain poursuivant son œuvre
« Semer du désordre et prendre de la hauteur
En prosateur vaut mieux …qu’être persécuteur ».

De bout en bout, le poème m'inspire, mais cette strophe est d'une fraîcheur !


Jand

Nombre de messages : 83
Age : 21
Date d'inscription : 05/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des goûts et des couleuvres

Message  HELLION le Jeu 16 Nov 2017 - 18:57

Voilà, voilà ! Je peux me poser un petit peu avec plaisir, comme un gros papillon sur le pétale de ton poème (oui, j'ai un peu migré… ce qui me permet de voltiger de ci de là de strophes en strophes et de me régaler du suc aigre-doux de ce texte)

Beaucoup de verve, d'habileté, de gouaille et, ce qui ne gâche rien, du fond. Mais pas du fond de gamelle, hein. Du fond, du celui-là qui fait réfléchir.

Les mots gagneront – ils ? Avant que l’on n’expire ?

La réponse est oui, mais pas forcément avant.

La bise

HELLION

Nombre de messages : 204
Age : 68
Date d'inscription : 19/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des goûts et des couleuvres

Message  Annie le Ven 17 Nov 2017 - 10:06

J'aime beaucoup l'ensemble, et j'apprécie les calembours.

Pour mon goût, je le préférerais plus concentré, plus incisif.
Les mots me sont tellement précieux, tellement puissants.
Mais, bon, c'est "mon trip".

Une petite remarque prosodique, le vers
Obéir aux ordres vaut mieux que mot d’auteur »
passe mal, précisément c'est le rapprochement de obéir et ordreux qui accroche la langue.
Et puis orthographe : chez moi, ego s'écrit sans accent, mais peut-être une mise à jour m'a-t-elle échappé.

J'aime particulièrement la strophe Et nous,... mois de mai...
et la remarque Qui nous délivrera du mal, du bien, du pire ?
si seulement on pouvait en finir avec cette dichotomie religieuse du bon et du méchant, de l'élu et du réprouvé, du fréquentable et du puant. L'humanité est intimement mélangée, dans ses composantes et dans chacun de ses membres.

Annie

Nombre de messages : 1439
Age : 68
Date d'inscription : 07/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des goûts et des couleuvres

Message  So-Back le Ven 17 Nov 2017 - 18:06

des sous pour ce chefs d'oeuvre

<< Obéir aux ordres vaut mieux que mot d’auteur »

l'auteur on la connaît c'est Rébecca ; mais les ordres, ils sont alphabétiques, physiques, mystiques

a moins que ce soit en ordre de bataille, dans ce cas cela doit figurer à l'ordre du jour, car jusqu'à nouvel ordre, je préfère désobéir à un ordre

« Des mots des mots des mots vous êtes démocrate
Ecrivains, romanciers , ah nation scélérate !


et les poètes alors, sont-ils autocrates, phallocrates ou le nez dans le picrate

j'essaye de faire un commentaire qui soit défendable pas saturable car ce texte est vraiment très agréable

So-Back

Nombre de messages : 2715
Age : 95
Date d'inscription : 04/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des goûts et des couleuvres

Message  Polixène le Sam 3 Mar 2018 - 20:18

Je passe le nez pour dire bonjour et là! paf! Un texte de Rebecca!
Excellent comme toujours, parfait pour une chanson.
("avant que l'on expire" me semble correct)
avatar
Polixène

Nombre de messages : 3083
Age : 56
Localisation : Dans un pli du temps
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://polixenne.over-blog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des goûts et des couleuvres

Message  Pussicat le Mar 6 Mar 2018 - 13:18

Texte arythmique (alternance irrégulière de vers de 12 et 10 pieds) à rimes riches embrassées : paroles/déroute/route/vérole, suivies : couleuvres/œuvre/ hauteur/persécuteur, croisées :  pas/discuteur/pas/d’auteur, en mono-rimes : démocrate/scélérate/anti-démocrates/autocrates.

Les guillemets ralentissent ma lecture : les tirets auraient-ils résolu cette approche ?

Deux personnages : le dictateur (Tyrans/oppresseurs/autocrates...) et le discuteur(écrivain/prosateur/romancier/libertaire...) et un "nous" : Nous les passants fait en entrée, en fin de texte, poser la question : entre l'écrit de l'écrivant et les cris du dictateur - et ses victimes, qui seront les gagnants ? Et l'appel au sauveur : Qui nous délivrera du mal, du bien, du pire ?

Le mal, le bien... un texte manichéen, écrit sous forme de constat, mais sans réponse-s, sans voie-s proposées...

Où est la poésie, où est la folie ? Même le désordre est corseté dans le canevas des strophes, des rimes à tout prix "riches", des jeux de mots faciles, attendus de l'auteur... "bons aryens" !

Je suis déçue, je m'attendais à quelque chose qui me chavire, et me bouleverse les sens et la raison, qui boulssifionne mes passions, mais peut-être n'est-ce pas là l'intention de l'auteur

A bientôt de te lire,
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des goûts et des couleuvres

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum