Les oubliés

Aller en bas

Les oubliés

Message  HELLION le Dim 17 Sep 2017 - 19:56

Les oubliés

Quand viendrez en pitié les dimanches maussades
Nous visiter malades,
violacés et puants dans la tanière ultime,
scrutant à nos faciès une vie qui se mime,
Et nous verrez cloués en grotesques postures,
affublés de vêture
nous faisant pis que clowns , ne prenez pas chagrin
de nos masques affreux que même la mort craint.

Nous eûmes nos victoires, nos incandescences.
Nos corps furent de liane, habités des essences
qui vous font désirer.
Nos torses admirés
Comme ceux des statues, ont été enlacés,
Célébrés de baisers, nos lèvres embrassées
de féline manière
pas des louves altières.

Rangés, jambes nouées
à la chaise insulaire où nous sommes échoués,
Nous supplions en vain le cadran du couloir.
Nous avons beau vouloir,
Aucune heure ne goutte à l'aiguille  qui vibre.
Un sirop de néant englue toute nos fibres
Et le regard béant vers la porte fermée,
Nous mouron étonnés d'avoir un jour aimé.

HELLION

Nombre de messages : 133
Age : 68
Date d'inscription : 19/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Pussicat le Sam 14 Oct 2017 - 19:41

désolée Hellion, à la lecture de votre texte me revient ce souvenir lointain des dimanches en famille et ces repas longs comme un jour sans faim au cours desquels je sombrais le ventre plein de lassitude et d'ennui mêlés.

il y a quelque chose, que je développerai un jour ou l'autre, dans votre écriture... la syntaxe, l'emploi de certains mots ou plutôt la manière dont vous les choisissez et les posez les uns après les autres, qui me glisse des yeux et me fait décrocher... quelque chose de désuet mais pas vraiment ça


avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Pussicat le Sam 14 Oct 2017 - 19:45

désolée Hellion, à la lecture de votre texte me revient ce souvenir lointain des dimanches en famille et ces repas longs comme un jour sans faim au cours desquels je sombrais le ventre plein de lassitude et d'ennui mêlés.

il y a quelque chose, que je développerai un jour ou l'autre, dans votre écriture... la syntaxe, l'emploi de certains mots ou plutôt la manière dont vous les choisissez et les posez les uns après les autres, qui me glisse des yeux et me fait décrocher... quelque chose de désuet mais pas vraiment ça... j'ai l'impression que votre texte a été traduit par logiciel et qu'il manque des lettres ici ou là... impression étrange,
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Poussetontraino le Sam 14 Oct 2017 - 19:58

puissant ( touché )
avatar
Poussetontraino

Nombre de messages : 855
Age : 52
Localisation : Nice
Date d'inscription : 25/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://poussetontraino.oldiblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  HELLION le Dim 15 Oct 2017 - 18:34

C'est moi surtout qui suis désolé pour vous, chère Pussicat.

Je ne puis que vous engagez à relire ce poème ou, mieux encore, à vous le faire expliquer par Poussetontraino .

Bien cordialement.

HELLION

Nombre de messages : 133
Age : 68
Date d'inscription : 19/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Poussetontraino le Dim 15 Oct 2017 - 18:45

il faut avoir vécu les maisons de retraite où les résidants sont comme des échoués sur des radeaux de méduses pour être touché ...
avatar
Poussetontraino

Nombre de messages : 855
Age : 52
Localisation : Nice
Date d'inscription : 25/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://poussetontraino.oldiblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Pussicat le Lun 16 Oct 2017 - 7:31

Il n'est pas besoin d'explication, cher Hellion, j'évoque votre écriture, le style, la musique, et non le thème de votre texte fort explicite, j'évoque les nombreuses fautes d'orthographe aussi dont j'ai eu, par ailleurs, un peu plus tard dans la journée, l'explication dans l'une de vos interventions révélant votre handicap.

L'appréciation d'un style, d'une musique, n'a besoin d'explication... Votre texte est puissant par son thème qui touche chacune et chacun qui le lit, ensuite on adhère ou pas, à moins que forcer le trait faisait partie de votre projet.

Belle journée,
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  HELLION le Lun 16 Oct 2017 - 10:40

Chère Pussycat,

Vous avez mille fois raison. ! Cela étant, je vous remercie d'avoir bien voulu évoquer les fautes d'orthographe dont ce texte serait gratufié. Je vous remercierais plus encore si vous aviez la bonté de me les identifier pour me permettre d'y faire apporter la correction nécessaire.

Bien cordialement

HELLION

Nombre de messages : 133
Age : 68
Date d'inscription : 19/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Pussicat le Lun 16 Oct 2017 - 11:48

"Chère Pussycat... Bien cordialement", Rrrrrr... j'adore !
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  HELLION le Lun 16 Oct 2017 - 16:44

Vous ouïr ronronner m'est un plaisir charmant, féline vélienne; nonobstant j'attends de pied ferme l'exposé de mes fautes (d'orthographe bien sûre).

HELLION

Nombre de messages : 133
Age : 68
Date d'inscription : 19/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Annie le Mer 18 Oct 2017 - 8:09

J'ai tout de suite senti la mdretraite ou l'hôpital "texte .. puissant par son thème qui touche chacun"
mais surtout j'ai entendu le souvenir des pendus de Villon.

Avoir osé travailler cette situation réclame une force d'âme et une force d'écriture peu communes.
Bon texte donc, sauf les "louves", qui me sont insupportables par le relent de sexisme idiot.

Nous mouron étonnés
mourons ou mourrons, c'est selon.

Annie

Nombre de messages : 1426
Age : 67
Date d'inscription : 07/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  HELLION le Mer 18 Oct 2017 - 21:14

"… sauf les "louves", qui me sont insupportables par le relent de sexisme idiot. »

Et vous avez malheureusement raison !

Il s'agit là d'une facilité de ma part qui donne stupidement un genre au poème lequel n’en a surtout pas besoin. Je fais donc mienne votre critique et je prie la modération, si cela est possible, de modifier

« Par des louves altières »
en
« En des joutes altières »

Je vous remercie donc bien sincèrement de votre judicieuse observation, et  de votre commentaire.

HELLION

Nombre de messages : 133
Age : 68
Date d'inscription : 19/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Pascal-Claude Perrault le Mer 18 Oct 2017 - 22:04

Bien ce texte ! C’est envoyé avec panache !

Bon, c’est vrais qu’il y a au moin 5 faute d’orthografes par conçonne…

Ah mainon, je plaisanté, en fait je en ai relève que deu et demies:

clowns , ne prenez (la virgulle est mal placer)
toute nos fibres
Nous mouron


Autre ment sa cartonnne !
avatar
Pascal-Claude Perrault

Nombre de messages : 4995
Age : 57
Localisation : Paris, ah Paris, ses ponts, ses monuments et ses merdes de chiens !
Date d'inscription : 20/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Pascal-Claude Perrault le Mer 18 Oct 2017 - 22:06

Hé, faut po s'inquiéter avec Pussicat, elle est toujours en train de râler, mais elle est sympa.
avatar
Pascal-Claude Perrault

Nombre de messages : 4995
Age : 57
Localisation : Paris, ah Paris, ses ponts, ses monuments et ses merdes de chiens !
Date d'inscription : 20/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Pascal-Claude Perrault le Mer 18 Oct 2017 - 22:10

Et dans deux jours c'est mon anniversaire, j'espère que vous penserez à moi bande de nazes !
avatar
Pascal-Claude Perrault

Nombre de messages : 4995
Age : 57
Localisation : Paris, ah Paris, ses ponts, ses monuments et ses merdes de chiens !
Date d'inscription : 20/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  HELLION le Jeu 19 Oct 2017 - 10:43

Pascal Claude,

Grand merci pour ton commentaire élogieux qui me va droit au cœur, ce cœur dont je finissais par me demander s'il n'était pas habilité par une banale carte électronique tout juste apte à une traduction approximative de mes émotions…

Ah oui, ces foutues fautes que je me permettrai plus exactement de qualifier d'erreurs orthographiques. Comme tu l'auras peux être compris, à la faveur des dialogues qui précèdent, je suis malvoyant grave, etc. etc. Pour lire, j'utilise un logiciel de lecture vocale. Pour écrire un logiciel de reconnaissance vocale. Impossible de corriger. Évidemment, il y a des scories. Quand on ne sait pas de quoi il retourne, ça fait un peu nulasse, j'en conviens.

Bon anniversaire, quand même… gamin !

Ah, au fait, tu  m'interrogeais sur ce site où les mecs se foutaient effectivement sur la tronche. Ils ont fini par pourrir le truc, les enfoirés. J'ai trop voulu la jouer cool et non interventionniste. Résultat, plus rien. Tout ça ne vaut une bonne dictature.

HELLION

Nombre de messages : 133
Age : 68
Date d'inscription : 19/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  teverino le Ven 10 Nov 2017 - 22:35

Ce texte puissant qui contient en même temps une dose équilibrée de dérision a des accents et des rythmes de certaine Balade des pendus de maître Villon le François.

Hellian je vous en prie ne retirez pas ces louves, je ne vois rien de sexiste là dedans et ce genrisme convenu devant lequel il conviendrait désormais de se prosterner me pompe. J'adore qu'une femme soit en vrai ou en rêve, un instant ou à chaque fois, quelque chose d'une louve dévorante. Garder l'altier pour l'homme voilà le vrai sexisme. Le sexisme c'est justement de refuser aux femmes toute louvelléité.
avatar
teverino

Nombre de messages : 368
Age : 61
Date d'inscription : 23/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  teverino le Ven 10 Nov 2017 - 22:38

Hé PCP, réveille-toi. Les fautes d'ortogaffe d'Hélian c'est parce que de vue difficile il écrit à travers un logiciel de dictée qui transcrit...
avatar
teverino

Nombre de messages : 368
Age : 61
Date d'inscription : 23/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Pascal-Claude Perrault le Sam 11 Nov 2017 - 10:00

Hé Marve, réveille-toi, on est tous au courant !
avatar
Pascal-Claude Perrault

Nombre de messages : 4995
Age : 57
Localisation : Paris, ah Paris, ses ponts, ses monuments et ses merdes de chiens !
Date d'inscription : 20/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  So-Back le Sam 11 Nov 2017 - 10:54

connaissant bien le contexte des maisons de retraite, le constat est chargé
ceci étant la fin de vie ne fais pas forcement d'eux des oubliés
par contre ce qui est très inquiétant c'est la part prise par des groupes financiers dans ces établissements, avec des méthodes managériales qui place l'individu non plus comme un humain mais comme un produit qui se doit d'être rentable

merci d'avoir eut pour eux cette attention

So-Back

Nombre de messages : 2586
Age : 94
Date d'inscription : 04/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Alshock le Dim 12 Nov 2017 - 12:25

Un coucou furtif, je repasse ici après une éternité et tu ne me laisseras pas le regretter. J'aime beaucoup, comme le suivant. Par contre sur celui-ci j'ai plusieurs petites choses qui me taraudent.

"de nos masques affreux que même la mort craint.", ça me pose un problème en bouche j'aurais plus vu un "de nos masques affreux que la mort même craint." Je crois que c'est une histoire répartition des "e" finalze, même si j'admets que la mormème est une faucheuse frisant le ridicule.

"Nous eûmes nos victoires, nos incandescences.", c'est bien parce qu'il manque un pied que je m'y pète la gueule ou bien c'est moi qui m'y prends comme tel ?

"Aucune heure ne goutte à l'aiguille qui vibre.", j'aime un peu moins le "qui vibre", il fait forcé. Mais bien sûr je n'ai aucune idée de ce qui pourrait être mieux.

"Nous mouron étonnés d'avoir un jour aimé.", alors verdict final ; c'est du présent ou du futur ? Parce que le présent semble plus logique dans le texte mais s'oppose à "étonné" sur le plan temporel.

Je me répète mais merci beaucoup pour les deux textes, je reviendrai lire le reste à cause de toi.
avatar
Alshock

Nombre de messages : 19
Age : 23
Date d'inscription : 23/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  HELLION le Dim 12 Nov 2017 - 14:58

D'abord, quel plaisir de te « revoir » !

Merci beaucoup, vraiment, de ton commentaire, « qui a retenu toute notre attention et appelle de notre part les observations suivantes »… (je suis un fan du langage administratif)

voilà qu'est-ce que j'en pense :


L'inversion
"de nos masques affreux que la mort même craint »
euh… tu ne trouves pas que «… la mort même craint » ça ne le fait pas vraiment comme allitération ?

"Nous eûmes nos victoires, nos incandescences."


Non, non, je te jure, il y a le bon nombre de syllabes. L'alexandrin est complet, sauf que tu es déstabilisé par le « ES » final de victoire que tu dois escamoter. Il s'agit d'un Alexandrin se de n sans césure, comme on a produit de nombreux M'sieur Hugo. Relis le verre en faisant abstraction de la césure, tu verras.

« L'aiguille qui vibre » il s'agit très prosaïquement de ce cadran horaire électrique, fixé au mur, au-dessus de la porte et dont la grande aiguille bouge par saccades, ce que tu remarques quand tu la fixes obstinément. Parfois même, elle se bloque et là, vibre carrément de façon ostensible.

Enfin, le dernier verre :

« Nous mourrons étonnés d'avoir un jour aimé »

D'abord, pardon pour ce « S » qui fait défaut dans le texte original. Comme tu le sais peut-être, je suis malvoyant grave et le poème, comme le présent commentaire est le fruit d'une reconnaissance vocale. Je suis dans l'incapacité de corriger.

Il s'agit d'un présent, bien sûr, car la mort déjà est à l'œuvre,  ce qu'est supposé évoquer évoqué le dernier paragraphe ou déjà, « les yeux béants vers la porte fermée » sont sensés évoqués la figure de l'étonnement. Donc, toute cette posture, c'est une mort au ralenti. Je tiens donc à ce présent.

Voilà. Sans pour autant te convaincre, j'ose  espéré que mes réponses auront au moins valeur d'explication.

Bien cordialement.

HELLION

Nombre de messages : 133
Age : 68
Date d'inscription : 19/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Annie le Dim 12 Nov 2017 - 15:48

Salut à tous

"que même la mort craint." beaucoup mieux comme ça

"Nous eûmes nos victoires, nos incandescences." je partage l'explication de HELLION,

« Nous mourrons étonnés d'avoir un jour aimé »
j'avais soulevé la question dès le début, HELLION quand tu avais écrit mouron (pour les p'tis oiseaux) si tu choisis le présent
il faut mourons, m-o-u-r-o-n-s, avec un seul r, je ne sais pas comment tu te fais obéir de ton logiciel.


Annie

Nombre de messages : 1426
Age : 67
Date d'inscription : 07/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  teverino le Dim 12 Nov 2017 - 16:31

A mon avis son logiciel est lacanien et propose régulièrement des laspus calami...
avatar
teverino

Nombre de messages : 368
Age : 61
Date d'inscription : 23/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  HELLION le Dim 12 Nov 2017 - 16:57

teverino a écrit:A mon avis son logiciel est lacanien et propose régulièrement des laspus calami...

Alors ça, c'est carrément vrai !

HELLION

Nombre de messages : 133
Age : 68
Date d'inscription : 19/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Alshock le Dim 12 Nov 2017 - 18:15

Ouais je vois, merci pour tout. Le "que même la mort craint" je crois que c'est juste moi et ma locution défaillante qui avons fait le travail, en répétant plusieurs fois mon appréhension première n'a plus trop de sens.

Annie ces logiciels font toujours un peu ce qui leur chante, c'est pour ça que j'ai demandé présent/futur et pas mourons/mourrons. On demande l'information pas le sadisme ^^
avatar
Alshock

Nombre de messages : 19
Age : 23
Date d'inscription : 23/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  roun le Ven 24 Nov 2017 - 3:28

J'ai beaucoup aimé ce poème, qui retranscrit une certaine mélancolie, une nostalgie de vieux jours. Il y a une certaine musicalité assez plaisante à l'oreille, des images précises, évocatrices, visuelles. Je ne saurais en dire plus, mais je suis sensible à l'âme de ce poème, son détachement, son recul par rapport à la vie et l'émotion qu'il véhicule. Il y a aussi un sens de l'expression, de la formulation qui condense de l'essence poétique et cela donne de la puissance à votre poème. Chapeau !

roun

Nombre de messages : 7
Age : 25
Date d'inscription : 22/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oubliés

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum