Sensations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sensations

Message  gaelle le Dim 14 Mai 2017 - 10:42

Je rampe à terre, face contre le sol. Mon corps s'épanche dans une ultime tentative d'abandon. Je suis soulagée. Je peux enfin aimer, dire, être heureuse.
On me demande souvent pourquoi j'écris uniquement sur la souffrance... Elle est plus authentique. La joie de l'homme est injustifiée, à cause de sa misère. La souffrance de l'homme est justifiée, à cause de sa misère. Une pluie de bombe est tombée sur les Syriens. Qu'est-ce que ça peut bien nous faire, à nous, qu'ils soient tous morts ? Ca nous fait mal, parce que " ça " nous blesse dans notre humanité. Je me suis longtemps répété : pourquoi la souffrance, mais pourquoi ? J'ai été libérée le jour où ma psychologue m'a expliqué qu'il n'y avait pas de sens à la souffrance. Ce fut une illumination. Aussi loin que je me souvienne, je n'en ai pas connu de pareille. Dès lors je pouvais arrêter de chercher à souffrir. Mon comportement est enfin devenu normal, je pouvais être comme les autres ; je pouvais vivre comme si la souffrance n'existait pas. Je n'étais plus inadaptée. J'ai compris leur secret, le garant de la survie : l'égoïsme. Ma vie a changé, j'ai commencé à pouvoir jouir de la vie, à ne plus me sentir coupable d'être heureuse. Ce fut une vraie révolution. J'ai changé de sens, j'ai cessé de geindre et de prier Dieu, tout en continuant d'espérer qu'il me pardonnerait. Ma névrose de Catholique ... Je n'ai pas trouvé l'essentiel que mon maître spirituel m'avait promi. A la place, j'ai trouvé les pleurs et la folie. Je demeure perdue, écoeurée de l'existence, mais sans le montrer, sans me torturer pour ça. Comme les autres.
J'ai lui ai dis : " tu resteras l'homme de ma vie, même si j'arrive à extirper la souffrance. Il n'y en aura pas d'autre. Tu me parles comme si je faisais exprès de t'aimer. "
Je touche l'arbre de tes entrailles avec ma plume ; le ventre de la terre frémira sous mes coups de crayon. Je touche l'arbre, le soleil s'est levé. L'écorce tiède couve la vie qui s'étire en vibrations. J'ai dis : je veux mon homme. Besoin d'être consolée. Tu me fais mal parce que je t'aime. Je t'aime parce que tu me fais mal.

gaelle

Nombre de messages : 23
Age : 23
Date d'inscription : 05/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensations

Message  boc21fr le Sam 15 Juil 2017 - 10:34

C'est pourtant dans la bible : "celui qui cherche à concevoir le mal n'engendre que le malheur".
On pourrait décliner cette parole de sagesse en "celle qui cherche à concevoir la souffrance n'engendre que la douleur".
La difficulté, mais aussi tout l'intéret de ce texte, c'est qu'il est généralement étranger au psychisme de l'homme du XXIième siècle : les avanies et les douleurs, les extases d'une jeune âme croyante et chrétienne et son rapport à la culpabilité de simplement être relèvent, pour nombre d'entre nous, d'un passé révolu et lointain.
L'homme d'aujourd'hui n'est toutefois pas forcément égoïste : il peut avoir fait avec humilité le constat de son impuissance à altérer ou changer quoi que ce soit à l'ordre du monde et a duement noté l'indifférence des cieux.
il est singulier de vous rencontrer, vous en qui "Dieu n'est pas mort" pour reprendre l'expression de Nietzsche.
Quel sentiment d'étrangeté, après avoir lu le texte d'isa, de parcourir le votre : son texte nous parle d'un homme habité par la foi qu'il a en lui, à exister, sa ténacité et son rejet des stéréotypes pour engendrer ce qu'il porte vraiment en lui de beau et de singulier. Le votre évoque au contraire une femme qui se définit par son rapport à la foi en Dieu, en un homme, écrasée par la douleur.
Les deux devraient se rencontrer.
Il n'y a aucun sens à la souffrance, effectivement, mais il s'y trouve une jouissance trompeuse.
Il n'y a aucun égoïsme à vouloir exister, en particulier lorsque l'on a foi en sa créativité.
Ce qui se crée en nous ne provient pas nécessairement de l'égo.
Un esprit calculateur tourné vers lui-même produit rarement de belles choses.
"Je" est un autre...toute personne qui a sérieusement écrit, peint, composé, sculpté, a bien senti qu'il était en présence d'une autre réalité que celle de son seul et simple esprit.
Richesse infinie de l'inconscient ? Présence d'une Muse ? D'un esprit saint ? D'un esprit sain ? Il y a de toute évidence en nous plus que nous même et cette présence cherche à engendrer quelque chose de vrai, beau, différent des laideurs du monde.
Il n'y a pas même l'ombre d'un égoïsme là dedans.

avatar
boc21fr

Nombre de messages : 4770
Age : 47
Localisation : Grugeons, ville de culture...de vin rouge et de moutarde
Date d'inscription : 03/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensations

Message  gaelle le Dim 23 Juil 2017 - 10:44

Merci pour cette réponse intéressante. Effectivement il y a de l'impuissance à changer les choses, mais l'homme est aussi marqué par la dualité, les choses ne sont jamais aussi schématiques que ce que j'exprime ici. L'égoïsme est nécessaire à la vie de l'homme, le nier ou vouloir l'étouffer c'est se condamner à subir ses révoltes, sa violence, justement parce qu'à un certain stade de souffrance il n'y a plus de créativité. Ce texte est le fruit de mon expérience personnelle, il n'est pas l'expression d'une vérité objective. Il faut également souligner que l'expression de soi et la créativité sont le privilège d'une minorité d'individus sur terre, la plupart des vies humaines sont faites de telle sorte que leur but n'est pas de se réaliser et de s'épanouir, mais de survivre et de faire survivre leurs proches.

gaelle

Nombre de messages : 23
Age : 23
Date d'inscription : 05/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensations

Message  isa le Jeu 26 Oct 2017 - 18:22

Ton texte est dense et rempli de plein d'émotions parfois contradictoires: je suis contente d'avoir lu le commentaire de boc et ta réponse avant de me risquer à commenter.

Effectivement ton texte peut paraître opposé au mien - comme l'a souligné boc - mais je suis plus que convaincue qu'une même personne peut vivre l'un et l'autre état d'esprit à des périodes différentes de sa vie, selon les circonstances... Quoi qu'il en soit, c'est un texte qui donne à réfléchir sur cette notion de souffrance qui nous questionne tous à un moment ou à un autre dans notre vie, parfois de manière violente...

Sur ce qui est de la forme du texte, j'apprécie assez ce côté assez "oral" qui donne l'impression d'un texte écrit d'abord pour soi, bien que dans un style "littéraire" (désolée pour les guillemets, je manque de vocabulaire précis de critique littéraire). Les expériences personnelles sont sans aucun doute bonnes à prendre pour nous aider à mieux comprendre le monde qui nous entoure et les gens autour de nous et comme en plus c'est bien écrit c'est d'autant plus agréable.
avatar
isa

Nombre de messages : 433
Age : 26
Localisation : Elbonerg
Date d'inscription : 08/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensations

Message  gaelle le Dim 29 Oct 2017 - 9:05

Merci pour ce commentaire. Effectivement j'ai écris ce texte à un moment où je n'allais pas bien, et je me suis servie de l'écriture pour l'extérioriser.

gaelle

Nombre de messages : 23
Age : 23
Date d'inscription : 05/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sensations

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum