Un alpiniste

Aller en bas

Un alpiniste

Message  Annie le Sam 6 Mai 2017 - 9:52

Comme alpiniste, il est très fort
en avant, plus loin, plus haut.

La montagne est son territoire.
Bien préparé : équipement pointu,
entraînement scientifique,
dans la paroi il trouve La Voie.
Il progresse, il vainc, il conquiert.

Pour lui la montagne
est quelque chose sur quoi on marche.

Annie

Nombre de messages : 1426
Age : 67
Date d'inscription : 07/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un alpiniste

Message  Annie le Mar 9 Mai 2017 - 17:26

voie pour la montagne
ton pouvoir l'aménage


la montagne en soi
ton soin la ménage

Annie

Nombre de messages : 1426
Age : 67
Date d'inscription : 07/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un alpiniste

Message  David le Ven 12 Mai 2017 - 16:38

Bonjour Annie,

Vaincre avant conquérir, j'aurais plutôt lu l'inverse, mais pas sûr de ma logique "Il vainc"=il est au sommet vs "il conquiert"=il est en chemin, il progresse (d'ailleurs c'est le premier, ça, je veux dire que comme progression, les 3 verbes ne me sont pas évidents, mais ça peut-être une synonymie ou une sorte de zoom du verbe au sens le plus large vers celui au sens plus précis)(et le passage "Il progresse, il vainc, il conquiert." fait écho à "en avant, plus loin, plus haut." qui peut orienter la lecture)
avatar
David

Nombre de messages : 412
Age : 47
Date d'inscription : 19/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://ahlalalan.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un alpiniste

Message  So-Back le Lun 19 Juin 2017 - 11:34

en marche semble être un ralliement comme dans une cordée
la montagne recèle des pièges, alors il faudra des pieds bien tanqués

So-Back

Nombre de messages : 2586
Age : 94
Date d'inscription : 04/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un alpiniste

Message  isa le Mar 20 Juin 2017 - 16:23

Bien aimé les 2 premières strophes mais j'ai trouvé la dernière un peu abrupte et en décalage avec le reste (peut-être à cause du "quelque chose" que je trouve pas assez travaillé? J'aurais plutôt vu "un territoire sur lequel on marche" ou ce genre de terme plus précis)
avatar
isa

Nombre de messages : 447
Age : 27
Localisation : Elbonerg
Date d'inscription : 08/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un alpiniste

Message  Frédéric Prunier le Ven 11 Aoû 2017 - 10:01

j'ai eu envie de visiter ici, y avait longtemps
j'ai lu quelques poèmes
et puis là, damanie, là y a de la force, dans ces mots tous simples
Amitié et bon souvenir ;-)
frédéric
avatar
Frédéric Prunier

Nombre de messages : 3568
Age : 56
Localisation : MONTLUCON
Date d'inscription : 08/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.quai-favieres-antiquites.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un alpiniste

Message  éclaircie le Dim 20 Aoû 2017 - 2:09

Bonjour Annie,
Puisque j'ai remis un pied sur VE, je ne peut pas passer sans venir marcher avec lui sur la montagne.

Ce poème m'amène deux pistes :
La première la rage de vaincre à tout prix
la seconde la rage de tout écraser à tout prix.

J'ai toujours trouvé votre poésie "froide" "chirurgicale", c'est votre style et je l'entends un peu plus qu'autrefois.
Pas aussi grande que la montagne, je grandis sans doute, tandis que votre sentier, bien dessiné appelle le marcheur.
avatar
éclaircie

Nombre de messages : 1894
Age : 62
Localisation : au monde et du bon coté
Date d'inscription : 18/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://www.poesie-fertile.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un alpiniste

Message  HELLION le Lun 21 Aoû 2017 - 7:40

J'ai lu dans un commentaire précédent que les deux derniers vers ne paresser pas assez travaillès :

« Pour lui, la montagne est quelque chose sur quoi l'on marche »

Il me semble, au contraire, que c'est là l'expression qui donne tout son intérêt au texte, cette idée, voire cette image, que la montagne pour l'homme évoqué, mais que « quelque chose » sur quoi l'on marche. Il y a là, tout à coup, une inversion de la perspective : l'alpiniste est un géant et la montagne est toute petite, presque rien. On ne la gravit plus, on marche dessus comme sur un gravier. Le mot « territoire » impliquerait une réalité trop vaste. Qui plus est, le verbe « marcher » suppose une facilité de déplacement totalement aux antipodes de l'effort que suppose l'escalade. Il induit soudain une horizontalité qui tranche avec la verticalité suggérée dans les vers précédents. Voici que l'alpiniste devient un « Micromegas », fabriqué de toute pièce par sa passion. N'y aurait-il pas la quelque dérision ?

PS : Merci de pardonner les éventuelles erreurs orthographiques. Ce texte est écrit au moyen d'une dictée vocale en raison d'une importante pathologie visuelle qui m'empêche de le corriger.

HELLION

Nombre de messages : 133
Age : 68
Date d'inscription : 19/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un alpiniste

Message  Annie le Mar 22 Aoû 2017 - 17:13



Merci à tous,

Eclaircie, ma poésie peut être qualifiée de "froide" "chirurgicale", j'en conviens.
En tout cas je suis exigeante sur la forme, pas de laisser-aller.
Et j'ai pu observer que la rigueur est productive, protectrice peut-être bien.

Hellion, fils du soleil ! Vos erreurs d'ortografe vous seront remises comme mes péchés !
J'ai mauvaise conscience d'avoir parlé d'aquarelle à propos de Frisson d'automne, pardon.

Annie

Nombre de messages : 1426
Age : 67
Date d'inscription : 07/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un alpiniste

Message  HELLION le Mar 22 Aoû 2017 - 19:01

Annie,

Vous n’ avez nul motif de remords ou de péché. J’avais pris votre référence à l’aquarelle pour un compliment. Devrais-je craindre à vous entendre, m’être troupé ?

HELLION

Nombre de messages : 133
Age : 68
Date d'inscription : 19/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un alpiniste

Message  Pussicat le Dim 15 Oct 2017 - 15:31

Dense, beaucoup de force,
toujours aussi fan de ta prose,
je prends je garde

je partage la lecture de David sur la progression
Annie a écrit:il vainc, il conquiert.
conquérir avant que de vaincre,
conquérir me fait penser à l'action
vaincre au passé de l'action
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un alpiniste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum