Les jours rallongent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les jours rallongent

Message  seyne le Mar 7 Fév 2017 - 13:50

à nouveau. Depuis quelques jours, un rai spectral, pâle, surligne le bas de la fenêtre au réveil, sous les volets pleins. Il ne se sent pas mieux pour autant, sortant du chaos des nuits. Il a de plus en plus l’impression de n’être pas le même quand il dort. Un rêveur avide et bousculé hache ses nuits de situations inconnues, rampant de réveil en réveil et replongeant aussitôt, comme dans des milliers de vies non-vécues, qu’il tente de vivre, où il réfléchit sans cesse, sans continuité.
Le rai de lumière grise à la fenêtre (le « jour »), signe de ce qu’est sa vraie vie : une ligne qui ne dit rien.
Ce matin, après le café où il a ajouté un long trait d’eau du robinet tant il avait soif, il sort sur le pas de la porte. La ruelle est vide, il fait froid, il est content d’être ainsi en chemise, col et veste ouverts. A l’angle de la rue des Lois, à 20 mètres, le soleil rasant dessine sur le crépi du mur une surface si belle, avec ses aspérités, qu’on dirait un grain de peau, une peau qui a froid.
Il rentre dans la cuisine, il va chercher dans le tiroir de la table ses clefs de voiture. Voilà plus d’une semaine qu’elles sont là. Il se voit soudain comme la voisine qu’on a fini par venir chercher en ambulance après un appel aux pompiers. La minuscule baraque envahie de sacs en plastique puants, de vieux journaux, d’enveloppes vides, aussi mortes qu’elle bientôt. Ça s’appelle le « syndrome de Diogène », paraît-il. Il sent cette constipation de l’âme, garder ainsi la merde du cœur bien au chaud, accumulée, les vexations minuscules, les défauts trop vus, l’impression aigre d’être oublié. L’en-soi si reposant, comme une fenêtre cernée de blanc dans le noir de la chambre dit « reste là, ne bouge pas ».
Il lui vient une grande envie de purgation, sortir, grimper en haut du village, croiser quelqu’un, regarder la vallée, manger une herbe amère, se vider, léger.
Ou bien prendre la voiture, aller au supermarché, surmonté de la ligne des montagnes inchangée depuis l’invention de la photographie. Le camion des poulets rôtis remplit le parking entier d’une odeur sublime, comme l’odeur de la faim. Son petit voisin est là, sanglé dans sa poussette, et sa mère remplit le coffre, elle rit de le voir. Il l’aide à charger les packs d’eau pour les biberons.
avatar
seyne

Nombre de messages : 840
Age : 97
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jours rallongent

Message  So-Back le Mar 7 Fév 2017 - 18:05

exact les jours rallongent, ce n'est pas un songe

texte sombre, pessimiste, gris comme un jour sans fin, mais bien écrit

je retiens
le soleil rasant dessine sur le crépi du mur une surface si belle, avec ses aspérités, qu’on dirait un grain de peau, une peau qui a froid."
belle metaphore

So-Back

Nombre de messages : 2330
Age : 94
Date d'inscription : 04/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jours rallongent

Message  hi wen le Sam 11 Fév 2017 - 9:50

voila un rai de lumiere qui prend ses aises

hi wen

Nombre de messages : 899
Age : 20
Date d'inscription : 07/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jours rallongent

Message  seyne le Mer 15 Fév 2017 - 23:09

tu es un malin, hi wen, j'aime tes commentaires lapidaires.
So Back, pour moi c'est une histoire de renaissance, de sortie d'hibernation, plutôt qu'un texte pessimiste.
avatar
seyne

Nombre de messages : 840
Age : 97
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jours rallongent

Message  Gobu le Jeu 16 Fév 2017 - 10:12

"Le rai de lumière grise à la fenêtre (le « jour »), signe de ce qu’est sa vraie vie : une ligne qui ne dit rien".

Rien que pour cette phrase, j'achète.

Les saisons ne veulent rien dire. Elle se succèdent, c'est la vraie vie. Elle ne dit rien non plus. C'est à nous de dire. Tu le fais bien...
avatar
Gobu

Nombre de messages : 2401
Age : 63
Date d'inscription : 18/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jours rallongent

Message  isa le Dim 25 Juin 2017 - 7:45

Plein de petites formulations bien choisies à droite à gauche qui dépeignent bien l'état d'esprit de ce personnage entre défaitisme et volonté de rebondir.
avatar
isa

Nombre de messages : 433
Age : 26
Localisation : Elbonerg
Date d'inscription : 08/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jours rallongent

Message  boc21fr le Ven 14 Juil 2017 - 18:00

Pareil que Gobu : il y a vraiment une jolie phrase qui pète...
Pour la renaissance, on ne la sent pas...du tout.
Il suffirait d'un rien...
Une allusion au fait qu'en soulevant les bacs d'eaux, un immense poids venait de disparaitre de ses épaules par exemple.

avatar
boc21fr

Nombre de messages : 4770
Age : 47
Localisation : Grugeons, ville de culture...de vin rouge et de moutarde
Date d'inscription : 03/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jours rallongent

Message  seyne le Mer 30 Aoû 2017 - 16:57

ah, on n'est pas d'accord... Pour moi, un texte doit faire percevoir, ressentir les choses au lecteur, par empathie, et chaque fois qu'on les explicite on alourdit. Mais j'ai échoué à faire ressentir, visiblement.
avatar
seyne

Nombre de messages : 840
Age : 97
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jours rallongent

Message  Ba le Mer 6 Sep 2017 - 5:00

Ce sera selon notre humeur " merdeuse " ou non qui rendra ce texte sombre ou pas. Pour ma part, en ce matin de septembre qui voit les jours diminuer, je ne sens pas une " renaissance" quelconque mais plutôt une description froide d'un homme qui a froid de mort derrière la porte.
Des sentiments " lézardés" sur un mur reptilien.
Le nôtre souvent.
Le glauque est bien tendu.
avatar
Ba

Nombre de messages : 4522
Age : 64
Localisation : Promenade bleue, blanc, rouge
Date d'inscription : 08/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jours rallongent

Message  HELLION le Sam 9 Sep 2017 - 16:30

L'évocation d'un moment de vacuité intense ou l'inverse, peut-être je n'en sais trop rien. À coup sûr, je découvre une belle plume à la faveur d'un fragment dont on aimerait qu'il fût augmenté.

HELLION

Nombre de messages : 114
Age : 67
Date d'inscription : 19/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jours rallongent

Message  seyne le Dim 10 Sep 2017 - 11:15

merci HELLION.
C'est tout le problème de la prose courte : l'enfant en nous attend la suite de l'histoire...Pourtant il devrait y avoir moyen d'écrire l'équivalent d'une photographie : un instant suspendu que l'esprit prolonge, dans toutes les directions du temps.
Ce texte est déjà trop long pour cela, alors, oui, il faudrait écrire le livre.
avatar
seyne

Nombre de messages : 840
Age : 97
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jours rallongent

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum