Les yeux des biches le soir en Automne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les yeux des biches le soir en Automne

Message  Pussicat le Mar 30 Juin 2015 - 21:28

Je mange des cerises, ce n'est pas la saison...? et Liszt, crois-tu qu'il est hors-saison ?
Je joue avec la vie, je ne sais quoi faire d'autre. Je m'ennuie.
Je mange des cerises en hiver ; ce n'est pas la saison, je le sais, de toute façon, j'ai oublié le goût des cerises en hiver.
Et Liszt, crois-tu qu'il est hors-saison ?

Quand j'ai le blues j'écoute Love Dream, c'est bon pour le cœur, l'âme et la rime, et la douleur aussi, c'est toi qui me l'as dit : Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus tranquille. La douleur, ce n'est qu'un mauvais moment à passer, un mauvais maux,
un mauvais jeu de mots.

Tout se confond dans ma tête... il faut faire attention aux biches, elles ont de beaux yeux, les biches.
Je joue avec la vie, je passe le temps, je ne sais quoi faire d'autre. Passer son tour ? Crois-tu cela possible ?
Je n'ai rien demandé à personne, rien, à personne ! Des soirs, je me cache sous la couette à la recherche d'un morceau de toi.

La nuit, l'automne, les feuilles, les bois... des biches traversent la route.
Anna, ma sœur Anna... tu, tu n'as rien vu venir, et moi, moi je n'ai rien pu faire. Mal armée, je meurs chaque soir et revis au matin. Anna, ninou, ma ninette, j'ai des envies de sens interdit, de vers brisés, d'accident déroutant, de visage verre glacé, d'impromptu imprévu musical et léger, soudainement et simplement... revenir à soi.

Je me souviens de ce que tu me disait : Cela fait mal la vie Babeth, mais elle est belle aussi. Comme les yeux des biches qui s'illuminent dans les bois, le soir, en automne.

Cerises, alcool, je suis hors-saison. J'écoute Liebestraum en boucle sur mon vieux tourne-disque, mon vieil électrophone.
Le son craque un peu... hors-saison lui aussi ? peut-être ; sûrement.
As-tu remarqué qu'en hiver tout s'allonge : nuit comme ennui pareils.
Et ce fol fardeau comme pierre portée. Je suis femme et sœur et punie doublement ; seule je suis, ton absence me pèse.
Quelle joie me rendra-elle vivante ?

Et encore et toujours je nourris ce même rêve, celui de ton retour à ma fin lié. Mais je continue à jouer avec la vie, je ne sais quoi faire d'autre. Quand j'écoute Love Dream, c'est ton cœur que j'entends battre et ma douleur aussi.
Connais-tu sentiment plus équivoque ?

Tiens-toi tranquille, ô ma douleur, ô mon amie.
Cerises, alcool, je suis hors-saison...
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4725
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les yeux des biches le soir en Automne

Message  Polixène le Mer 1 Juil 2015 - 16:45

C'est un étrange texte, paradoxal en ce qu'il est léger à lire et presque rassurant dans son déroulé, alors que son propos s'intensifie jusqu'au désespoir. Bien joué!
L'aspect négatif ? trop d'occurences de "je" , et quelque chose de frontal, de plat.
avatar
Polixène

Nombre de messages : 3054
Age : 55
Localisation : Dans un pli du temps
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://polixenne.over-blog.net

Revenir en haut Aller en bas

Polixène

Message  Pussicat le Mer 1 Juil 2015 - 22:55

avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4725
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les yeux des biches le soir en Automne

Message  Invité le Jeu 2 Juil 2015 - 7:34

Bonjour Pussicat

Oui beaucoup de je, et surement pas un  hasard.
A lire l'incipit de l'étranger,
http://www.etudes-litteraires.com/forum/topic13230-camus-letranger-incipit-aujourdhui-maman-est-morte.html
J'ai compté 23 "je"
C'est de l'émotion pure, et l'émotion accapare, coupe du monde
Sinon j'aime bien Barbara, et ici il y a la même atmostphère je trouve

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les yeux des biches le soir en Automne

Message  Frédéric Prunier le Jeu 2 Juil 2015 - 9:05

les je ne m'ont pas dérangés, il font partie du jeu, ici
avatar
Frédéric Prunier

Nombre de messages : 3568
Age : 55
Localisation : MONTLUCON
Date d'inscription : 08/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.quai-favieres-antiquites.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les yeux des biches le soir en Automne

Message  Libellule le Lun 13 Juil 2015 - 17:08

joli texte. qu'est ce que tu racontes "la prose c'est pas mon truc?" :-).
il y a une belle progression qui déroute (ou c'est moi qui me laisse facilement dérouter?) :
on passe d'une presque pathétique lamentation sur le fait de manger des cerises hors saison, à ... Anna. c'est ici qu'on est surpris : "Des soirs, je me cache sous la couette à la recherche d'un morceau de toi."
le "toi". ce mot concret. Pile au moment où ça commencait à devenir bizarre cette histoire de cerises, de douleur et de biches mélangées. BAM. j'adore. ça donne envie de relire ce texte. s'il était au milieu d'une histoire, c'est le genre de passage que j'aurais envie de relire deux fois, parce qu'il sonne et qu'il me surprend en dedans.

Ces petites perles aussi que tu nous livres... waouw... de la vraie poésie en prose, tout ce que j'aime. :-). "As-tu remarqué qu'en hiver tout s'allonge : nuit comme ennui pareils"...
J'adore cette mise en scène du désespoir d'une vie qui se vit "parce qu'on ne sait pas quoi faire d'autre", et en même temps, tu le rappelles : c'est aussi un jeu.

A te lire, encore!
avatar
Libellule

Nombre de messages : 20
Age : 33
Localisation : Entre Ciel et Terre, ouf!
Date d'inscription : 12/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les yeux des biches le soir en Automne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum