Dice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dice

Message  'toM le Mer 8 Avr 2015 - 15:40

Dice

(comme deux dés, chacun le sien. Et six faces, 0+5=6. Simple, non?)

...

Le premier dé

0

Az-Zahr ou la Chance aux Dés
La suerte ?
Osez
Lancez, lancez
et relancez

1

- J’ai du les perdre.
Si essentielles pourtant que j’en avais caché l’existence même au regard ou à la curiosité des autres
- Comment cela?
- Enfermées dans un tiroir quelconque. Et les clés du tiroir elles aussi cachées, ou faussement égarées, « on dira que ». Puis un jour…
- Un jour vraiment perdues…
- Exactement. Perdues, puis retrouvées mais le tiroir oublié. Le meuble, oublié. Tout oublié. Ensuite, un jour, le désir remonte
- Alors on cherche, n’est-ce pas?
- Oui, jusqu’à réaliser
- Quoi ?
- Ces lettres que j’ai du perdre


2

- C’était peu de choses
- On peut se dire ça. Un regard, un sourire. Un geste, une connivence. C’est réellement peu de choses
- C’est lourd, parfois, peu de choses
- Oui, quand ça devient rien, ces peu de choses, on comprend qu’on a du les perdre
- Perdre quoi ?
- Les occasions

3

- Cherchez bien
- Je ne trouve plus. C’est enfoui, recouvert par des images, des gens (vous savez : « eux »), des sortes de coups, enfin… ça fait pas vraiment du bien
- Mais encore
- Du désordre. Des choses qui n’ont pas à y être (le nom d’un bateau)
- Creusez !
- Non, j’ai du les perdre
- Quoi ?
- Mes idées

4

- Je fouille au fond de mes poches. Rien
Je cherche, ailleurs. Rien
Je refouille le fond de mes poches : rien
Je ne cherche plus, je laisse les mains au fond des poches
Je crève les poches
J’ai du les perdre
- Quoi ?
- Mes illusions

5

- J’ai du les perdre
- Quoi ?
- Les dés

...

Le second dé

1

- Est arrivée une lettre
- Je ne sais plus si c’était avant, ou après. J’ai du ne pas l’ouvrir de suite, vouloir attendre. Attendre encore ce qu’on attendait plus. Essayer de retrouver le contexte, d’abord. Et pour la rendre cohérente peut-être l’oublier un moment
- … ?
- Imaginez une porte qui s’ouvre, claque. On se dit qu’on doit aller voir ce qui se passe, ou la refermer. Mais on termine d’abord ce qu’on avait à faire
- Cette lettre, finalement, vous l’avez ouverte ?
- Oui. Comme on ouvre une porte. Mais est-ce que je l’ai vraiment lue, est-ce que j’ai pris le temps de la comprendre. Ou suis-je simplement devenu fou, là, rien que de la tenir entre mes doigts

2

- Et soudain, une porte
- Oui. Mais la poignée ne vous appartient plus. Une porte, on peut penser que c’est une ouverture, ou une fuite. Ou un enfermement
- Vous voulez dire : une porte qui s’ouvre et se referme de suite,  sans laisser le passage
- Oui. Définitivement. Et avec elles, toutes les autres portes
Les portes sur le monde
Les portes sur les autres
Les portes sur soi-même

3

L’homme entra
Je regardai par la fenêtre. « Il n’a pas fait beau ce matin » me dit-il. Je ne lui réponds pas. Je cherchais au dehors les traces de ce qui pourrait y avoir changé depuis la dernière fois, depuis toutes les fois que j’y avais regardé. Les allées ratissées, les bancs, les arbres dans le parc. Rien. Chaque jour passait un jardinier parfait. Rien
« C’est l’heure du petit cachet blanc » avait dit l’homme qui était entré

4

- Ce n’était pas du tout ce qu’elle pensait
- A quoi pensait-elle ?
- A vivre sans y penser, peut-être
- Et vous ?
- J’essayais de cueillir quelque chose de ces moments de lumière, un air en tête, trois cailloux au fond des poches
- Des cailloux ?
- Quelque chose d’infime, qui puisse devenir quelque chose de beau. Et qui contienne en lui quelque chose de sage. Et d’infime
- Si je vous comprends bien…
- Je ne suis pas sûr de bien me comprendre moi-même, je suis devenu tellement « autre ». Il me semble que j’avais toujours peur de tout perdre. Selon elle je voyais trop loin, et pas assez. Trois cailloux au fond d’une poche, même infiniment sages, ce n’était pas du tout ce qu’elle pensait

5

- Il n’a pas fait beau ce matin
… Bonjour, il n’a pas fait beau ce matin. Ce matin il n’a vraiment pas fait beau.
- …
- C’était ce matin, et le temps était vraiment à chier… A chier, vous m’entendez ? A chier !!!
- Oui. Vous me parlez du temps, n’est-ce pas ? Une porte ouvre, un homme entre, avec une petite casquette. Voici une lettre. Ou pas de lettre. Ce n’est pas ce que vous pensez. Ou pas d’homme ni de casquette. La porte s’ouvre : quelles sont les nouvelles ? Pas de lettre. Vous regardez le ciel. Au moins les nouvelles du ciel. Ou les mouettes.  Ou vous êtes devant la porte, elle est fermée, vous cherchez les clés. « J’ai du les perdre ». Alors autant ne rien dire

0

Les dés sont jetés on participe à son destin le geste de les prendre de les faire rouler dans sa main et de les lancer scelle la décision prise de se confier au sort on va avancer sur le jeu de l’amour et de la mort tout à l’heure ou demain ou bien plus tard apprendra ce que chaque main de ce on tenant entre ses doigts le dé de sa part de hasard avait aveuglément décidé ils ne le savent pas encore ces deux oiseaux habillés de noir et de lumière ils volent vers la voie dessinée du jeu dans la continuité du geste qui les a lancés tous les deux dans le moment dans l’élan les contractions des muscles antagonistes du bras et de l’avant bras l’ouverture de la main qui les largue à l’aventure dans la pensée qui espère encore les guider contrôler leur liberté surveiller leur inconscience quelle place quelle toute petite place laissée au hasard
avatar
'toM

Nombre de messages : 145
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dice

Message  midnightrambler le Jeu 9 Avr 2015 - 13:29

Oui ... la vie peut se perdre aussi et le jeu devenir une addiction, vous pouvez appeler le 01.88.65.11.11 si vous avez besoin d'un conseil.
avatar
midnightrambler

Nombre de messages : 2394
Age : 64
Localisation : NORMANDIE laclefdeschamps66@hotmail.fr
Date d'inscription : 10/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dice

Message  Polixène le Ven 1 Mai 2015 - 12:05

Cette sorte de théâtre métaphysique, et poétique, est vraiment passionante, parceque difficile à aborder, "déstabilisante" en quelque sorte.
J'aime y venir et y revenir, me prendre au jeu -qui change à chaque fois- , m'y perdre, et retrouver les traces que n'avais pas laissées.


(Qu'en pensez-vous, les Autres? )
avatar
Polixène

Nombre de messages : 3054
Age : 55
Localisation : Dans un pli du temps
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://polixenne.over-blog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dice

Message  'toM le Mar 5 Mai 2015 - 12:36

Chic.

Parce que les dés existent, je les ai fabriqués. Au départ c'est un atelier d'écriture avec une première phrase, puis cinq phrases secondaires. J'adore ce type d'exercice parce que tu arrives avec ta créativité sous pression et les soupapes s'ouvrent et tu ne dois absolument pas être dans la maîtrise. Enfin c'est comme ça que je l'entends.
L'idée d'en séparer le texte en plusieurs faces, puis de construire un objet, que tu puisses tourner et retourner entre tes mains est venue pendant. C'est une alternative au cahier, au livre, à partir de l'écriture. Les livre, c'est pour les écrivains. J'ai besoin d'écrire pour les curieux aléatoires.
- c'est pas encore une addiction mais ça pourrait, il faut simplement que je me définisse quels seraient les symptômes du manque!
avatar
'toM

Nombre de messages : 145
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dice

Message  Polixène le Ven 26 Aoû 2016 - 19:02

'toM a écrit:Chic.

Parce que les dés existent, je les ai fabriqués. Au départ c'est un atelier d'écriture avec une première phrase, puis cinq phrases secondaires. J'adore ce type d'exercice parce que tu arrives avec ta créativité sous pression et les soupapes s'ouvrent et tu ne dois absolument pas être dans la maîtrise. Enfin c'est comme ça que je l'entends.
L'idée d'en séparer le texte en plusieurs faces, puis de construire un objet, que tu puisses tourner et retourner entre tes mains est venue pendant. C'est une alternative au cahier, au livre, à partir de l'écriture. Les livre, c'est pour les écrivains. J'ai besoin d'écrire pour les curieux aléatoires.
- c'est pas encore une addiction mais ça pourrait, il faut simplement que je me définisse quels seraient les symptômes du manque!

Je me propose d'en inaugurer la confrérie

1- ouvrir VE machinalement et chercher des yeux le tendre anagramme
2-ouvrir VE volontairement et chercher des yeux l'astucieux anagramme
3-ne pas ouvrir VE mais jouer avec des bribes de souvenirs des mots du marin-poète (parrain-moète)
4- more?


ffffff faut-il s'exposer ainsi pour l'amour de l'art éphémère!!!
avatar
Polixène

Nombre de messages : 3054
Age : 55
Localisation : Dans un pli du temps
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://polixenne.over-blog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dice

Message  'toM le Ven 23 Sep 2016 - 22:09

C'est l'automne !

On peut s'exposer sans risquer l'insolation.
Quoique.... je rougis un peu.

Oui, les curieux aléatoires. Je suis heureux, d'un bonheur simple, si je sais qu'il en existe
avatar
'toM

Nombre de messages : 145
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dice

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum