Discussions autour de nos textes

Page 15 sur 17 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant

Aller en bas

Annie

Message  Pussicat le Mar 23 Sep 2014 - 8:28

Je viens de lire ton second commentaire.
Peut-être as-tu raison, sûrement même, sur les mots "or et sang", ce qu'ils représentent.
Ces deux mots se sont rencontrés dans l'instant même de l'écriture pour exprimer exactement ce que je voulais dire, faire passer, sans penser... un tort, je le prends pour moi.

Je reviens également sur un point de ton premier commentaire que je partage :
"Première impression : ô douleur, douleur... l'épine est restée plantée dans le pied."

Je ne sais pas si tu te souviens d'un texte que j'avais posté l'année dernière : Bordures.
Les Météores est dans cette veine, écrits de douleur - é-cris de douleurs, j'écris parce que je ne sais pas quoi faire d'autre pour me sauver des peurs qui m'anéantissent. trop démonstratif, je peux te rejoindre ici... naïf ?

Je t'ai laissé Bordures en spolier

Spoiler:
Bordures

Perdu le sommeil
bandeau
la friche hérissée
de bogues épines
accrochent mes rêves
aux hameçons vifs
et
....dans le silence
et
....dans la quiétude
et
....dans la chaleur
du ventre puant
mes jours sont des nuits
mes nuits sont des jours.

Soutier de la route
toi...................qui
mangeais la poussière
avale mes mots
dans ta bouche mes mots

dans ma bouche.............bâillon
sur mes yeux.................bandeau

Aveuglée clairvoyante
sur la route des rapes                               
t'en souviens-tu...............l'ami ?

non je le sais non je le sais ne me dis rien

De ces petits cailloux...
................................blanc ? noir ? gris ? rouge sang ?
qui me griffaient le dos... tu as tout oublié
pas le temps pas le temps pas le temps pas le temps
la route droit devant et les côtés bordures

Petits cailloux semés sur des chemins tressés
cordes vers emmêlés que je noue patiemment
fils de vers barbelés ô pour toi mon amant
que ta verge rouge sang plonge en moi pressée

Perdu le sommeil
bandeau
mes jours sont des nuits
mes nuits sont des jours.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Météores

Message  Pussicat le Mer 24 Sep 2014 - 20:19

Qu'importe, je vous renvoie l'appareil à "merci"... pour la lecture et le commentaire,
seyne, oui, remettre sur le métier... un texte posté en "Prose" glisse sur le fil "Poésie", non sans corrections mais avec une relecture et un travail à faire. Merci.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

à Pussicat

Message  seyne le Mer 24 Sep 2014 - 21:03

quand je parle des corrections à faire à froid, c'est pour dire que ce sont des détails qui n'ont souvent presque aucune importance, le polissage, disons....et que l'auteur est le seul habilité à choisir quelles rugosités, quelles fausses maladresses il maintiendra, ébarbera. Lesquelles sont inséparables de la direction, de l'énergie native du poème, lesquelles sont de vraies maladresses.
Et je ne suis pas d'accord avec Annie sur cette fameuse phrase, justement, dont le côté explicite et naïf me paraît tout à fait accordé à l'égarement de la douleur, comme ces pensées qui s'expriment à voix haute quand on est perdu et seul.
avatar
seyne

Nombre de messages : 863
Age : 65
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Polixène

Message  Pussicat le Ven 26 Sep 2014 - 21:19

"Chaque fois que je lis ce poème, ça peint devant mes yeux, je pourrais réaliser le tableau au couteau.
Une émotion toute visuelle pour moi."

merci Polixène,
j'ai ressenti une peur avant de le poster... je l'ai lu et relu, cherchant des raisons pour ne pas le faire.
maintenant, je ressens une autre peur.
ne pas pouvoir poster autre chose...
pardonne-moi cette confidence,
merci,
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Ven 26 Sep 2014 - 21:51

Je vais m'arrêter là, le couple hi wen-minuit m'épuise,
à bientôt de vous lire et de vous commenter.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les météores

Message  Annie le Sam 27 Sep 2014 - 7:31

seyne a écrit:Et je ne suis pas d'accord avec Annie sur cette fameuse phrase, justement, dont le côté explicite et naïf me paraît tout à fait accordé à l'égarement de la douleur, comme ces pensées qui s'expriment à voix haute quand on est perdu et seul.

Pussicat a écrit:J'écris parce que je ne sais pas quoi faire d'autre pour me sauver des peurs qui m'anéantissent.
j'écris pour me sauver des peurs qui m'anéantissent.

À mes yeux, et mes oreilles, la seconde formulation est forcément plus percutante que la première, quand on est perdu et qu'on se parle tout seul à voix haute, il me semble qu'on va au plus court, sans chercher les parce que.

Ceci dit, je conviens que ma rigueur peut être de la sécheresse, que le rejet de l'émotion peut aller jusqu'à la paralysie. Or je ne suis pas capable de faire une analyse strictement fonctionnelle comme jfmoods - là, pas d'émotion, les mots et les formes du texte.

Annie

Nombre de messages : 1426
Age : 67
Date d'inscription : 07/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  jfmoods le Sam 27 Sep 2014 - 17:02

Première remarque : l'assonance en "an" ne m'apparaît pas anecdotique dans ce texte.
avatar
jfmoods

Nombre de messages : 679
Age : 52
Localisation : jfmoods@yahoo.fr
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les météores

Message  jfmoods le Sam 27 Sep 2014 - 17:05

Je faisais évidemment allusion au poème "Les météores".
avatar
jfmoods

Nombre de messages : 679
Age : 52
Localisation : jfmoods@yahoo.fr
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La porte

Message  Pussicat le Mar 30 Sep 2014 - 17:29

Remerciements So-Back, Gyver.
Frédéric Prunier a écrit:je ne sais pas si je lirais tout un recueil comme ce texte
mais quelques illustrations de ce type font du bien à la lecture
d'autres mots

de temps en temps
merci à toi pouss
Salut vieux poëte. Mon intention n'est pas de publier un recueil thématique genre :  
« Les plombs de Pussicat »... tu les lis, ça te lie et tu plonges dans les profondeurs de l'informulé...
(hihihihihihihi....))))
J'ai écrit ce texte en quelques minutes le jour même de son envoi après avoir frappé à la porte de la chambre de ma fille... je dis MA pass'ke l'autre, la grande, est partie en vacances... OUF !!!
Il fait partie d'une série de textes (rares sont ceux que je poste sur VE, c'est un travail personnel sur la forme, la musique, le dessin poétique... ) inspirés du travail de poètes contemporains dont je suis baba.
Je vous mets en spoiler des anciennetés de moije posté ici.

Spoiler:

Pussicat a écrit:..................................l'eau
........................................tonne
..................................................l'eau
............................................l'eau.......tonne
..................................l'eau...............................l'eau
..................................tonne..............................tonne
..................................l'eau................................tonne
..................................tonne...............................l'eau
...................................l'eau................................tonne
..................................tonne................................l'eau
...................................l'eau.................................tonne
..........................................tonne........l'eau
..................................................l'eau........tonne
.........................................................tonne
.................................................................l'eau
.......................................................................tonne
..................................................................l'eau
........................................................................tonne
................................................................................l'eau
......................................................................................tonne
Pussicat a écrit:

comme j'aime ta peau claire et ton grain frayeur
ton sourire éclaireur ta face de chineur
à chercher le pourquoi le comment des primeurs
c'est quand
c'est à quelle heure
qu'arriv' le train d'la vie
et j'aime ta candeur c'est un printemps de pluie

arrache-moi la peau !

et dis-moi que tu m'aimes
en corps mon cœur encore
arrache-moi la peau
et les os
et mon âme
et dis-moi dans le creux
de ma vie
de mes chairs
en corps mon cœur encore
oh dis-moi que tu m'aimes

j'aime tes cheveux fous cette mèche qui suit
la courbe de mon sein dessinant ton désir
j'aime tes cheveux noirs brillant sur ma peau claire
cette mèche qui fuit la courbe de mon sein
j'aime tes cheveux geai sur ma peau délicat
cette mèche qui suit la courbe de mon sein
et je pense à l'aurore à ce jour qui viendra
–  inévitablement –
éclairer ce matin
d'un plein désir nouveau
aux épées de lumière
à mon œil distrait
aux éblouissements
de l'aurore bénie
alors
je voudrais dans un cri
entendre :
« arrache-moi la peau dis que je suis vivant »

arrache-moi la peau !

et quand le jour se lèvera
quand le jour enfin sera jour
lève cette mèche soyeuse
qui suit la courbe de mon sein
depuis un si long temps déjà
essuie ton front vain de vainqueur
et prends la fuite

arrache-toi la peau
et vas t'en loin
vas t'en vite
vite


                                                           Alors
                                                       que j'allais
                                                      dans la forêt
                                                    profonde perdue
                                            dans mes pensées, cherchant
                                              le chemin qui pourrait me
                                             guider vers l'Amour absolu,
                                             je sentis le dais glacé de la
                                  mort s'étendre sur moi comme un manteau.
                                    Et plus j'avançais, et plus les ténèbres
                                   se faisaient présentes et pesantes. O Dieu,
                         est-ce une épreuve, un signe, une réponse à mon doute ?
                                                            et là
                                                           le nez
                                                           en l'air,
                                                            je vis
                                                            avec
                                                           stupeur
                                                           l'objet
                                                           de mes
                                                          craintes.
                                                           J'étais
                                                          sous un
                                                         grand pin,
                                                    i  m  m  e  n  s e
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

l'amour Eternel

Message  teverino le Dim 12 Oct 2014 - 23:05

Dommage d'avoir bloqué ce texte, il mérite vraiment d'être commenté. Par exemple sur sa métrique irrégulière qui pourtant ne fait pas tort au texte...
Il eût sans doute été préférable d'ôter les textes fleuves en suite ou de les rendre invisibles, d'autant plus que le site n'est pas assez fréquenté en ce moment.

avatar
teverino

Nombre de messages : 368
Age : 61
Date d'inscription : 23/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Cerval le Lun 13 Oct 2014 - 0:31

non, les règles ce sont les règles.

signé : la modération

Cerval

Nombre de messages : 286
Age : 26
Date d'inscription : 09/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Sahkti le Lun 13 Oct 2014 - 6:51

teverino a écrit: il mérite vraiment d'être commenté.
Là n'est pas la question.
d'autant plus que le site n'est pas assez fréquenté en ce moment.
Cela ne doit pas justifier le fait que certains transgressent volontairement et en toute connaissance de cause les quelques règles du forum, pourtant pas si contraignantes que cela.
avatar
Sahkti

Nombre de messages : 31258
Age : 44
Localisation : Suisse et Belgique
Date d'inscription : 12/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  seyne le Mer 15 Oct 2014 - 21:50

aucune situation n'autorise à transgresser les règles, même les situations où elles perdent de leur sens.
avatar
seyne

Nombre de messages : 863
Age : 65
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  teverino le Jeu 16 Oct 2014 - 0:10

seyne a écrit:aucune situation n'autorise à transgresser les règles, même les situations où elles perdent de leur sens.

Sauf le respect que je vous dois, relisez-vous : désolé mais ce propos est non seulement ridicule, mais il fait peur.
L'anthropologie enseigne que les règles, explicites ou implicites (et c'est peut-être plus encore le cas des explicites), ne sont respectées en moyenne qu'à 60 %. Cela devrait déjà faire réfléchir sur leur portée ou sur la flexibilité, nécessaire ou avérée, de la vie réelle.
Par ailleurs, quand elle perdent leur sens l'intelligence veut que l'on change les règles, l'intelligence est même de devancer le seuil de leur basculement dans le non-sens. Je me suis toujours demandé d'où, de quelle impérieuse pulsion, de quelle force à vouloir un monde au carré, de quelle souffrance ou perte originelle procédaient ceux qui mettent tant d'énergie à souligner, écrire, exiger, appliquer les règles. Souvent plus aux autres qu'à eux-mêmes...
avatar
teverino

Nombre de messages : 368
Age : 61
Date d'inscription : 23/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  seyne le Jeu 16 Oct 2014 - 6:32

Hé, c'était du second degré !
Les règles qui étaient faites pour réguler une situation, étouffent la vie quand elles ne s'adaptent pas à un changement important, et du coup perdent leur
fonction, qui est au contraire de la favoriser.


avatar
seyne

Nombre de messages : 863
Age : 65
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Sahkti le Jeu 16 Oct 2014 - 9:35

Hé, c'est bon là !
Cerval est un fauteur de trouble depuis son arrivée et tout ce qu'il fait, c'est dans le but non dissimulé de mettre le souk sur ce site et d'emm... la modération. Ses derniers posts ne s'en cachent pas. Qu'il écrive des textes qui plaisent à certains est une chose, qu'il passe son temps (comme d'autres d'ailleurs) à jouer la carte de la provocation en est une autre.
Entre ceux qui se seraient tués pour qu'on ne ferme pas le forum mais qu'on impose un contrôle strict genre retour d'Afrique de peur d'Ebola pour les nouveaux inscrits et ceux qui passent leur temps à tout faire pour que ça déraille définitivement ici, ça devient pesant. Ce n'est tout de même pas compliqué de respecter certains modes de fonctionnement en toute convivialité sans tout le temps tester les limites des uns et des autres de manière totalement gratuite.
avatar
Sahkti

Nombre de messages : 31258
Age : 44
Localisation : Suisse et Belgique
Date d'inscription : 12/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Sahkti le Jeu 16 Oct 2014 - 9:37

seyne a écrit:Hé, c'était du second degré !
Les règles qui étaient faites pour réguler une situation, étouffent la vie quand elles ne s'adaptent pas à un changement important, et du coup perdent leur
fonction, qui est au contraire de la favoriser.
et quel est donc ce changement important ? Merci de me l'expliquer.
avatar
Sahkti

Nombre de messages : 31258
Age : 44
Localisation : Suisse et Belgique
Date d'inscription : 12/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  seyne le Jeu 16 Oct 2014 - 10:50

Il y a peu de participants. Du coup chacun pourrait maintenant poster sans problème plusieurs poèmes par semaine. Cerval est un auteur qui a des moments de créativité assez abondante, il poste ses poèmes successifs dans une continuité qui à mes yeux à du sens et je ne vois pas qui ça empêche vraiment de s'exprimer. Je vois bien en quoi ça t'irrite par contre, tu le vois comme un chenapan qui n'a qu'une idée : marcher sur la pelouse interdite et tu réagis comme un gardien de square.
Appliquer de façon bornée une règle qui avait du sens quand 20 ou 30 personnes postaient ne peut aboutir maintenant qu'à faire fuir les cerval éventuels qui lisent le forum...parce qu'elle a perdu sa raison d'être et paraît du coup tracassière et absurde. Il faudrait au moins l'élargir si tu y tiens.
À moins que tu préfères limiter le forum aux poètes constipés qui pondent sagement leur poème hebdomadaire bien poli aux angles.
avatar
seyne

Nombre de messages : 863
Age : 65
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Sahkti le Jeu 16 Oct 2014 - 12:16

Je t'invite à relire les derniers posts de Cerval en prose, les deux derniers messages par exemple. C'est de la grande littérature donc ? ok, si on veut jouer à ça, on peut ouvrir les vannes à ce genre de textes mais faudra pas venir se plaindre ensuite.
avatar
Sahkti

Nombre de messages : 31258
Age : 44
Localisation : Suisse et Belgique
Date d'inscription : 12/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  David le Jeu 16 Oct 2014 - 13:34

"À moins que tu préfères limiter le forum aux poètes constipés qui pondent sagement leur poème hebdomadaire bien poli aux angles."


Yo, poètes constipés vs poètes diarrhéiques, slam battle every night ! Call your neighbours !

Tonight, half-an-haiku silver bob rencontre kilométric-pain et harry-le-bègue qui en dit long, deux fois. Sans pitié, sans rémission, sans résumé, sans déchets bio.
avatar
David

Nombre de messages : 412
Age : 47
Date d'inscription : 19/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://ahlalalan.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  seyne le Jeu 16 Oct 2014 - 13:44

Sahkti a écrit:Je t'invite à relire les derniers posts de Cerval en prose, les deux derniers messages par exemple. C'est de la grande littérature donc ? ok, si on veut jouer à ça, on peut ouvrir les vannes à ce genre de textes mais faudra pas venir se plaindre ensuite.

Ah, c'est la valeur littéraire (à tes yeux) qui sert de discriminateur de verrouillage..ok, il faut le rajouter dans le règlement, alors.
avatar
seyne

Nombre de messages : 863
Age : 65
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Sahkti le Jeu 16 Oct 2014 - 15:53

Joue donc les malignes tu as très bien compris
avatar
Sahkti

Nombre de messages : 31258
Age : 44
Localisation : Suisse et Belgique
Date d'inscription : 12/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  seyne le Jeu 16 Oct 2014 - 17:46

Je ne joue pas la maligne. J'essaie de proposer une réflexion.
avatar
seyne

Nombre de messages : 863
Age : 65
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Jeu 16 Oct 2014 - 19:38

seyne a écrit:À moins que tu préfères limiter le forum aux poètes constipés qui pondent sagement leur poème hebdomadaire bien poli aux angles.
Salut le monde, je me glisse dans la conversation au passage, pas sage, du tout.
Comme j'aimerais pondre un texte par semaine, je parle d'un texte valable pour être publié...
VE commence à revivre avec des p'tits nouveaux qui arrivent et voilà que l'on gribouille sur un point non négociable que chacun de nous avons accepté.
C'est quoi le problème, seyne.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  seyne le Ven 17 Oct 2014 - 11:31

Pussicat, il me semble que toi aussi avais eu droit à l'accusation de "contourner délibérément la règle" parce que tu publiais trop sur "fragments, quatrains, petites choses". Ce qui m'avait semblé tout aussi étroit que ce qui se passe pour Cerval. J'ai dit ce que je pense, j'en resterai là.
avatar
seyne

Nombre de messages : 863
Age : 65
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  teverino le Ven 17 Oct 2014 - 13:06

Seyne, OK pour le second degré mais vous m'avez fait peur.

Concernant la discussion, je crois Sahkti qu'il faut en tant que modération éviter de se faire piéger par le syndrôme de l'assiégé. Non VE n'est pas en proie à des emmerdeurs malades mentaux de tout genre et qui n'attendent qu'une virgule pour tout faire sauter. Et le forum a déjà payé un lourd tribu à ce syndrôme. Gardons la tête froide (certes ce ne doit pas tjs être aisé qd on est modération). Le problème du forum, et ce à quoi on peut s'employer (comme vous le faites) c'est de remonter la chute dramatique de lectorat et d' "autorat" qu'il a connu à la suite de l'affaire Yali/Mentor.
Dans ce cadre j'aurais été plus soft avec les posts à rallonge de Cerval. Le fait que parfois il pique une crise de grossièreté ou de colère (encore que je n'aie vu qu'une fois un truc vraiment hard et que l'administration du forum avait habilement rendu invisible) ne suffit pas, de loin, à en annuler l'intérêt. Et (même si je me demande parfois si Cerval = Yali?) il est bien d'avoir un Cerval sur VosE. Je dirais même que c'est l'un des rares vrais auteurs (nous autres sommes plutôt des écrivaillons, des apprentis, des en-cours-d'élaboration, des démangés de la plume, des inoculés des Papous etc...). Je suis assez fan des textes de Louis! et Cerval quand il poste frénétique (dans un même fil de ses textes) comme une série de saucisses qui se tirent l'une l'autre, c'est en fait à son détriment puisqu'il grille son crédit de pages.
Mais comme a dit l'autre (Seyne je crois) c'est aussi sa manière de produire : il a des éruptions. En fait il met en cause l'unité intouchable "le texte" : pour lui un texte peut être une suite, des émissions, y compris sans obligatoirement de lien entre les textes qui se suivent dans le fil. Louis! invente le suite-texte comme d'autres, à la fin du XVIIè s. ont inventé les suites de danse en musique.
Perso j'aurais donc laissé sa suite de textes dans son fil d'autant qu'il ne lèse que lui-même (si l'on veut), que personne n'avait trouvé à redire et que c'est différent d'autres qui ouvrent des fils différents pour chaque texte : là il y a envahissement de l'espace commun.
C'est d'ailleurs le motif pour lequel j'ai abandonné pas mal de forums où l'on peut poster à satiété: cela favorise la pléthore qui rime avec médiocrité (on supprime l'auto-effort de sélection par l'auteur de l'ivraie et du grain), les textes n'ont en fait pas de visibilité car ils durent à peine une soirée, de plus on a alors droit à une manière -peut-être traditionnelle?- du maghreb: la rafale de 2 textes chaque soir, que perso je ne supporte pas; si cela plaît pourquoi ne pas ouvrir des forums adhoc plutôt que de parasiter les autres?).
Pour toutes ces raisons (auto-sélection, retenue d'auteur, absence de rafales, durabilité des textes) je ne suis pas d'accord avec Seyne: la règle un texte par semaine est la première et indispensable raison de la qualité de V.E. Rien n'empêche ceux qui "pondent" beaucoup ou tous les soirs (ou matins du monde...) de déposer leur production sur d'autres forums. L'autre raison est que sur VE il n'y a pas de petit groupe qui sélectionne (je me marre en pensant que ceux qui sont partis, dont tout un groupe de bonnes plumes, font la queue pour attendre sur Onsyrisque qu'on veuille bien "accepter" le texte qu'ils ont présenté.. En fait ils veulent, et parfois sont, rentrer dans le groupe des "sélectionneurs" montrant ainsi surtout leur avidité de pouvoir plus que leur attachement à la littérature).
So : cool baby et favorisons les arrivées, encourageons les jeunes, les styles, la diversité bio-littéraire. Et modérons nos propres règles qui doivent plus s'imposer qu'être imposées. Sahkti je vous crois volontiers généreuse. D'ailleurs votre modération est en général justement...modérée (ça nous a changé de périodes où régnaient ici des épouvantails).


avatar
teverino

Nombre de messages : 368
Age : 61
Date d'inscription : 23/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  David le Ven 17 Oct 2014 - 14:46

"Je dirais même que c'est l'un des rares vrais auteurs (nous autres sommes plutôt des écrivaillons, des apprentis, des en-cours-d'élaboration, des démangés de la plume, des inoculés des Papous etc...)."

"si cela plaît pourquoi ne pas ouvrir des forums adhoc plutôt que de parasiter les autres?"

Pardon, c'est malhonnête intellectuellement, ça m'a démangé en le lisant.
avatar
David

Nombre de messages : 412
Age : 47
Date d'inscription : 19/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://ahlalalan.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Ven 17 Oct 2014 - 21:48

Perso j'suis fan de Arielle, Annie et Frédo en poésie... et CROISIC, coline Dé, éclaircie... Je ne me m'aventure pas sur le terrain de la Prose... Obi, Louis, Raoulraoul, Gobu... Rebbeca, c'est quand même du costaud... Legone et Tizef aussi étaient de vrais chefs en poésie ... je parle au passé parce qu'ils ont quitté le bateau après... après quoi ? ah mais teverino sait tout... et même que "nous", c'est à dire moi, lui et les autres pas cités "sommes plutôt des écrivaillons, des apprentis, des en-cours-d'élaboration, des démangés de la plume, des inoculés des Papous etc..."

nan, c'est du second degré, pas d'quoi bourrer un banquet... mais ça m'a bien fait marrer... "des inoculés des Papous"... ben ça alors, où c'est qu'c'est qu'j'ai mis les pieds !
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Clock Clock Clock Clock

Message  Pussicat le Mer 22 Oct 2014 - 9:17

PieAir a écrit:Bon et puisqu'on pourrait m'accuser d'être mauvais, ton commentaire est aussi constructif... qu'un maçon... Roumain...Unijambiste...Presbyte... ( Oui je remplis, je remplis )
Je ne dis pas que tu es "mauvais", je dis simplement que le travail paie... pas besoin de s'emballer pour autant.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

bonjour seyne.

Message  Michelie le Sam 25 Oct 2014 - 13:49

"au-dessus l’immense ciel navigue
si lentement, avec ses nuages légers"

Métaphore archi-rebattue que ce ciel porteur de nefs.

Bien à vous,

M.

Michelie

Nombre de messages : 34
Age : 42
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Météores

Message  Pussicat le Sam 25 Oct 2014 - 14:25

Je vous remercie, tous, pour l'effort, d'autant que je me suis plantée deux fois dans la mise en forme, ce qui n'engage pas à poursuivre la lecture plus avant.
@Annie : ton premier commentaire fut une surprise, il m'a "scotchée", troublée : "...mais que dire sinon que je reste "estomaquée" ! j'ai peur d'y toucher et peur de te toucher...". Heureusement pour moi tu reviens développer, si on peut dire, ta pensée, ton ressenti. "Il me semble que le texte gagnerait à être condensé." je ne désire pas qu'il se condense, j'ai coupé pas mal de branches dans mon travail d'écriture, j'ai élagué l'arbre à la tronçonneuse, à la scie, au sécateur, à la serpette, au coupe-ongles, j'ai fini à la lime ; et c'est la version définitive, jusqu'à "mils" volontairement fautif pour amplifier, pour passer au-dessus des règles, des conventions qui n'ont plus aucun droit, aucune légitimité, ici, dans ce texte. Alors "sang' et "or" seraient comme cela pour toujours bannis, relégués aux couleurs d'un club de football, à celles d'une maison d'édition, d'une famille... ? c'est regrettable... heureusement, je suis passée par là ))))). "sous les crissures s'essoufflent la vigueur", les deux sont acceptables, mais "s'essouffle" se comprend mieux, je suis d'accord. "c'est tellement difficile d'aborder ce texte" ??? pourquoi Annie ?
@Qu'importe : merci pour la lecture et le commentaire ; poésie en prose assurément. Euh... thanks pour le "ramassis"... tu verses dans l'oxymore là, pas loin du doute, et pas qu'à moitié... déf' selon le Larousse :
1 / Ensemble d'objets dénués de valeur, accumulés sans ordre : Un ramassis de vieux papiers.
2 / Réunion d'individus peu recommandables : Un ramassis de bons à rien.
tu t'es pas un peu plantée là ! à bientôt de te lire....
@seyne : "sûrement quelque corrections à apporter, mais c'est juste à relire à froid." alors réchauffe-toi et relis. Je t'assure : aucune correction. Comme je l'ai dit à Annie, ce texte est tel que je le veux, j'ai assez bossé pour merci pour la lecture et com'.
@Polixène : je suis sensible à ce que tu dis, d'autant qu'il est personnel, intime, ce texte.
@jfmoods : que dire sinon que j'ai l'impression de lire mon double désossé, mis à nu. Tu as lu ce que j'ai voulu mettre dans chaque mot de ce texte, que dire d'autre... c'est surprenant ? non, rien ne peut plus me surprendre venant de toi... tu es peut-être la personne qui fait le plus de bien ici, et tu le fais bien. Continue jfmoods... à bientôt de te lire
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonjour Michelie

Message  Pussicat le Sam 25 Oct 2014 - 14:33

Savez-vous que vous pouvez répondre au poème de seyne "la belle impuissance" en cliquant sur "répondre".
J'avoue m'être plantée plusieurs fois les premières fois...
Bonjour Michelie et bienvenue sur VE, moi c'est Pussicat.
A bientôt de vous lire...
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Michelie le Sam 25 Oct 2014 - 15:04

Pussicat a écrit:Savez-vous que vous pouvez répondre au poème de seyne "la belle impuissance" en cliquant sur "répondre".
J'avoue m'être plantée plusieurs fois les premières fois...
Bonjour Michelie et bienvenue sur VE, moi c'est Pussicat.
A bientôt de vous lire...

je me suis lamentablement emmêlé les pinceaux...:) Je suis nouveau, sur le site.

merci, Pussicat.

M.

Michelie

Nombre de messages : 34
Age : 42
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  seyne le Sam 25 Oct 2014 - 16:24

disons que c'est un peu différent de la métaphore du ciel comme une mer couverte de bateaux-nuages.
Le ciel est lui-même un immense bateau et les nuages qui l'emplissent les rides de l'eau.
avatar
seyne

Nombre de messages : 863
Age : 65
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  So-Back le Ven 14 Nov 2014 - 10:47

merci de supprimer les doublons du texte " En Vie" je ne sais pas ce qui c'est passé

So-Back

Nombre de messages : 2586
Age : 94
Date d'inscription : 04/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'ouverture

Message  Pussicat le Jeu 18 Déc 2014 - 19:05

Ento a écrit:Ayayah ! Passez-moi l’expression, mais ça envoie du lourd ! Que j’aime cette écriture virile et furieuse, lexicalement hypertrophiée, métaphorique à l’extrême ! C’est de la vraie écriture artiste, et c’est assez rare au 21e siècle. Sur le sens, tout est clair dans la première moitié, je suis moins sûr pour la seconde, mais, ô paradoxe, c’est aussi celle que je préfère, avec Rêvelin. Un grand bravo à vous, Pussicat, voilà un travail qui mériterait bien des superlatifs.

PS : pourriez-vous m’éclairer sur le sens de « étorché » ? Google ne connaît pas beaucoup d’occurrences, les dictionnaires aucune... Je suppose un « écorché » assorti d’une nuance, mais laquelle ? Ou simple jeu de mots avec "torche"?
Merci pour le compliment.
Je classe ce texte (pas abouti...) dans la série "Furieuse", un ensemble de textes et chansons qui ont pour eux cette même furieuse envie de sortir, de crier (L'équarisseuse, Bordures...).

Je vous rejoins sur le "paradoxe". Ces textes sont écrits dans l'urgence et peu retravaillés, ne me demandez pas comment-pourquoi, c'est comme ça.

Maintenant je reste perplexe sur votre appréciation.
Dois-je la prendre au sérieux ou n'est-ce que moquerie ?

Le sens de "étorché" ? ah... je reconnais des failles dans Google... mais dans les dictionnaires... ?
En fait vous supposez bien en associant  "écorché" et "torche"
quatre billes de verre étorchées de lumière le feu du soleil de midi brûle les yeux de ces deux hommes, de ces deux frères, frères de quoi...

Je vais poster une version retravaillée.

Encore merci et à bientôt de vous lire,
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Ento le Sam 20 Déc 2014 - 18:02

Non non, Pussicat, point de moquerie. J'ai beaucoup apprécié votre texte et je vous le fais savoir de manière - certes - fort démonstrative, mais n'y voyez pas malice. C'était le cri du coeur. A la relecture, je trouve votre dernière strophe (du moins, la dernière avant les deux lignes finales) toujours aussi puissante. J'attends votre version retravaillée mais celle-ci constitue un déjà bien beau matériau de base.
avatar
Ento

Nombre de messages : 103
Age : 27
Date d'inscription : 08/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Dim 21 Déc 2014 - 16:31

Ento
C'était plaisanterie de ma part quand je vous questionnais sur votre sincérité.
Je me suis penchée sur le texte cette semaine et... et le problème est que je ne retrouve pas la forme, la force, la puissance de l'évocation... c'est plat, fade et ça sent le réchauffé... je pense en rester là pour le moment... viendra un jour... peut-être.

Merci pour votre réponse, je sais votre talent et votre sincérité. Je ne suis qu'une apprentie...
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

"Le papillon" de missxsunhine et "La chanson du marlou"

Message  Pussicat le Ven 27 Fév 2015 - 21:04

Je l'ai trouvé en page 2, le fil "Discussions autour de nos textes..." ! ça ne vous intéresse plus ?

Alors "Le papillon" de missxsunhine : j'ai trouvé votre texte un peu faible, je me suis permise de corriger les coquilles et les fautes que vous aviez semé... pour le reste, je ne sais pas pourquoi il a été supprimé.
Je vous encourage à travailler... et à relire vos textes avant de les publier... ce n'est pas une méchanceté que de dire cela ?

La chanson du marlou

JI a écrit:Je ne suis pas fan des vers courts, mais ça c'est mon problème, et surtout ça n'enlève en rien la qualité de votre écrit.

Les mots apostrophés servent bien le thème développé. Juste un petit souci de compréhension pour ce passage-là :

"Je papillonne
et je rayonne
c'est un poème"

Faut-il comprendre que "Je" aime être fliquée ? Du coup, est-ce vraiment un problème ?
Merci du partage !
Il y a un côté amour vache et même plus, masochiste. Elle se sent fière d'être sa régulière, mais d'un autre côté, elle sait qu'elle marche sur le fil du rasoir vu que c'est un "dingo", un "fou", et qu'il est raide dingue d'elle ; au moindre faux pas, elle y passe. Là se situe le "problème" : j'ai tenté de faire passer cette ambiguïté dans le regard miroir entre elle et son mac : l'amour à mort. Je ne dis pas que j'ai réussi...
So-Back a écrit:normalement il n'y a pas de problèmes puisque tu l'aimes peu importe qu'il soit voyou tueur ou ouvrier
l'image de la fille qui kiffe son mac , dans les films passe encore , mais la réalité dans 99 % des cas c'est pas çà , les coups , les menaces, ect  n'en font pas des amoureuses épanouies
mais c'est vrai qu'il y a le coté avant guerre les bordels  et tout le tralala  
normalement il n'y a pas de problèmes puisque tu l'aimes : euh, tu confonds le 'JE" de la pute avec l'auteure, c'est à dire moije ??? pourquoi écris-tu : puisque tu l'aimes ? y'a un binz là...
Mon modeste texte n'est pas la "réalité" que tu évoques... tu t'égares So-Back, ce n'est pas de la poésie réaliste. Sinon j'aurais écrit une nouvelle...
Merci pour vos commentaires et le temps passé... biz,
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  JI le Sam 28 Fév 2015 - 7:38

Ben je dirais que si, c'est réussi, en tout cas pour moi. En imaginant qu'elle aime être fliquée, je n'étais pas loin de l'explication que tu donnes toi.
A très bientôt !

PS : et merci pour ton commentaire sur Valentine, j'en ai fait une troisième version encore... Je n'étais pas convaincu par la fin...
avatar
JI

Nombre de messages : 202
Age : 29
Date d'inscription : 23/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 17 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum