Discussions autour de nos textes

Page 14 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  minuit le Mar 9 Sep 2014 - 16:13

Ok.
C'est bien comme ça.
Merci pour ailes.

minuit

Nombre de messages : 420
Age : 59
Date d'inscription : 24/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Fred Pru

Message  Polixène le Mar 9 Sep 2014 - 16:30

polix... je t'ai inspiré ou c'est le hasard dans les petits trucs machins choses ?

Eh bien , tu as vu, il me semble que c'est le cas, et , le plus drôle, totalement involontairement !
Je m'en suis rendue compte après! Me hantes-tu? En tous cas ce thème et ces couleurs me sont très proches, ce n'est pas nouveau pour moi. Résurgence...
Mais dis-donc, rien ne t'échappe tu devrais te faire embaucher comme modo!
avatar
Polixène

Nombre de messages : 3060
Age : 56
Localisation : Dans un pli du temps
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://polixenne.over-blog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Mar 9 Sep 2014 - 17:18

Frédéric Prunier a écrit:je préfère m'incliner sans combattre
parce que je n'ai pas la carrure philosophale adéquate à votre logique dialectique,
autrement dit, je ne saurais atteindre la sagesse consistant à poser des questions sans attendre de réponse.
on ne se plie que pour aimer... ou quelque chose dans le genre...
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'aveu

Message  Pussicat le Mar 9 Sep 2014 - 17:27

Bonsoir Fred,
je comprends tes réticences et les partage... étonnant ?
ce texte n'aurait peut-être pas dû être posté en l'état... mais c'est comme si je ressentais une urgence à livrer une nouvelle écriture - voie.
c'est bof ?!
mouais, à reprendre...
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

hi wen

Message  Pussicat le Mer 10 Sep 2014 - 18:30

"L'aveu"
Ce texte se "cogne" à d'autres murs postés sur VE ; je m'étonne d'ailleurs que Fred n'aie pas relevé les clins d'oeil, références et autres "volets ouverts" sur mes postages passés.
Si cela t'intéresse hi wen : "Je vous ai tant aimé" est le titre d'un poème origami traversé par des papillons que tu pourras facilement trouver dans le catalogue, si bien tenu - merci !
merci pour ton passage,

avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Mer 10 Sep 2014 - 18:33

Pussicat a écrit:"L'aveu"
... je m'étonne d'ailleurs que Fred n'ait pas relevé les clins d'oeil...
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

jfmoods - L'aveu

Message  Pussicat le Mer 10 Sep 2014 - 21:01

Je suis émue - choquée, ébranlée, toutes les définitions du Littré ou d'autres du mot "émotion" n'y suffiront pas.
Jamais je n'ai lu de commentaire qui m'effraie autant qu'il me touche au plus profond de ce que je suis.
J'ai l'impression que tu as lu - je laisse de côté les imperfections relevées par Fred que je corrige quand le temps me le permet tout en travaillant sur d'autres textes - une radiographie poétique de ma vie projetée sur mon petit écran.
Merci pour ce temps partagé.
Merci pour ce don.
Merci.
P.

avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Mer 10 Sep 2014 - 21:11

Quand j'écris : "une radiographie poétique de ma vie projetée sur mon petit écran.", c'est l'acte d'écrire et non ma vie perso. Tu auras compris.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'aveu - 'toM

Message  Pussicat le Jeu 11 Sep 2014 - 17:36

Pas faux 'toM... plus proche du papillon que de la chauve-souris... ceux qui connaissent mon travail ici savent très bien pourquoi j'ai choisi cet animal pour reprendre l'air... le souffle... sortir de l'obscurité.
Le "travail sur les adjectifs" est une composante de ma recherche poétique.
Maintenant, je ne lis pas de "langage (...) qui se perd, ou qui se heurte." toutefois je vous rejoins sur l'analyse finale : "Je lis comme je verrais un accidenté se remettre à marcher."...
une apprentie qui reprend la plume après plusieurs semaines d'abstinence...
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Paradoxe du Cétacé, Love song

Message  Pussicat le Dim 14 Sep 2014 - 9:15

Merci joe-joe pour avoir relevé cette faute grossière... cela nous arrive, à tous, nous ne sommes pas des êtres parfaits, heureusement...
"Là aussi, syntaxiquement, je m'y perds: "Ce matin, de plaies et de cris écorchée, loin de ta maison, loin de la raison, qu'aussi forte vigueur de joindre et toucher la rose en bouton étouffait toute action, autre, haute, et te ravageait l'intérieur."
Et ailleurs encore."

Qu'il y a t-il de gênant ?
La phrase est écrite à l'imparfait parce qu'elle fait partie du passé, c'était au matin...
Le second paragraphe est écrit au présent parce que c'est le moment de l'action, celui où l'inconnu voit cette femme - connue ou pas de lui, on ne sait pas - en compagnie d'un autre homme : l'image de la rose ouverte exprime le temps qui a passé - elle était en bouton dans le 1er , et la rose coupée comme représentation de l'amour consommé.
Et enfin, bien sûr que j'écris pour moije... je suis mon 1er "lecteur" !!! avant de venir sur ce forum, personne ne lisait mes textes... c'est quoi cette définition de l'écriture-consommation : pour le lecteur...
je prends un pied énorme à écrire... !

Merci pour ton passage So-Back... l'extrait que tu cites est un aparté, un "en dehors" du texte, comme une illustration de la petite chanson.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  joe-joe le Dim 14 Sep 2014 - 9:41


"Qu'il y a t-il de gênant ?"

L.’agrammaticalité de la phrase, à laquelle je ne comprends goutte.

« c'est quoi cette définition de l'écriture-consommation : pour le lecteur... »

Vous êtes la seule à parler de consommation, c’est un sujet qui vous touche ?
Pour ma part, loin du spectaculaire et de la marchandisation, je pensais, vous savez, à ce truc oublié qu’on appelait le partage, le souci d’autrui, enfin, des conneries…
Bonne journée. Je me dépêche, la messe va commencer.

joe-joe

Nombre de messages : 441
Age : 36
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

jfmood l'aveu

Message  hi wen le Dim 14 Sep 2014 - 10:59

l'aveu, d'abord c'est avec yves montand.
ensuite du coup j'ai lu le commentaire de jfmood, ça m'a bien fait rigoler.
donc en fait il s'agit d'une mystique, d'une abstinente textuelle mais qui s'en fout jusque là de ses plans sur la comète.

hi wen

Nombre de messages : 899
Age : 21
Date d'inscription : 07/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Paradoxe du Cétacé, Love song

Message  Pussicat le Dim 14 Sep 2014 - 11:25

joe-joe a écrit: "Qu'il y a t-il de gênant ?"
   L.’agrammaticalité de la phrase, à laquelle je ne comprends goutte.

Mais je m'en tape ! c'est à vous joe-joe le lecteur de faire l'effort de saisir... mais vous trop pressé, écrits mâchés... si vous désirez lire des bleuettes fléchées avec commentaires en bas-de-page, livre à vous.

joe-joe a écrit:Vous êtes la seule à parler de consommation, c’est un sujet qui vous touche ?

Mais c'est vous qui introduisez ce thème, relisez-vous...
Vous pensez à quoi vouvous?

joe-joe a écrit::...à ce truc oublié qu’on appelait le partage, le souci d’autrui, enfin, des conneries…

Je comprends que couic à ces balivernes... je partage le pain avec l'Homme qui a faim, offre le logis à celui qui a froid... mais vos "conneries de partage d'écriture" me laisse de marbre ? Ma bibliothèque est offerte aux amis, au passant, je donne, et en retour la même... gardez vos prêches et bonne messe.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  jfmoods le Dim 14 Sep 2014 - 13:42

Mouais... J'ai entendu parler du truc. Ça s'appelle des oeillères. En général, c'est réservé aux chevaux sur les champs de courses.
avatar
jfmoods

Nombre de messages : 680
Age : 53
Localisation : jfmoods@yahoo.fr
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Spécial dédicace à joe-joe

Message  Pussicat le Dim 14 Sep 2014 - 14:29

Je viens de relire tes textes postés sur le fil Poésie... je sais, j'ai rien d'autre à ficher que lire... ahahah !

« Autoportaits déportés (2) », je pourrais te renvoyer l'ascenseur, mais comme j'ai aimé « ce moment de lecture, ce moment de partage » (sic !), je suis polie.

Se pencher sur la poésie -sacré défi- et non sur le poète dans : « La poésie est-aile ?» avec des formules/images tout aussi hermétiques que je peux employer est... vertiges

Et que dire de « L'âcre parfum des Parques » bouclé d'un auto-commentaire satisfait :
joe-joe a écrit:Merci pour ces commentaires sagaces et bienveillants.

Et du mur « Portraits et tableaux » , que j'ai lu !!! me dis pas que tu l'as écrit pour le lecteur, je te crois pas.
joe-joe a écrit:J'ai le sentiment que vous vous êtes laissé aller à partir de quelques sons/idées (assez jolis d'ailleurs), que vous avez oublié l'existence du lecteur, que vous vous êtes fait plaisir- tant mieux pour vous et je vous en félicite- mais que ce plaisir me semble bien solitaire.

« Je n'aime pas... » est le troisième volet de ta série « autoportrait-s »... tu t'aimes pas. T'es moche, c'est ça ? On est tous moche... pas la peine de tartiner trois feuillets la-dessus, lu et re-lu...

« Qui accroche fois 2 » est un texte de commande, je passe...

Sur « L'os de seiche », je ne reviendrai pas sur mon commentaire...

« Ce n'est jamais qu'ébauche (version longue) », je le lirai quand j'aurais le temps (hihihi...).. en passant, merci copain hi wen

« immobile », beau texte... et tu m'écris de « j'comprends pas ta grammaire »  dans « Le Paradoxe du Cétatacé, Love song » ???, c'est le comble !

Et enfin, dans « Ritournelles(2) », suite de petites textes légers que, malheureusement, certaines rimes plombent... je trouve ceci :
joe-joe a écrit:Merci de vos lectures... (blablabla)... Désolé, Annie, je préfère effectivement la légèreté et la musicalité. Tu n'y trouves pas substance, je le regrette. (Cybèle, oui, juste une petite facétie, qui montre qu'on n'oublie pas dans quel registre on joue. Sans se hausser du col. Mais en ayant en tête les réflexions de Borges sur la "poésie mineure".)Bises à tous.

Alors non seulement tu présentes tes excuses à Annie : je préfère effectivement la légèreté et la musicalité... mais tu fais également preuve de contrition : Tu n'y trouves pas substance, je le regrette... là c'est trop !

Et puis, cerise sur le gâteau, une petite référence à Borgès... (?) pour Cybèle, gardienne des savoirs : oui, juste une petite facétie, qui montre qu'on n'oublie pas dans quel registre on joue. Sans se hausser du col. Mais en ayant en tête les réflexions de Borges sur la "poésie mineure.

Ben voyons !

Je comprends maintenant que nous ne jouons pas dans les mêmes cours, euh... la même coure... bref.
J'ai pris plaisir à relire tes textes, mais tu es si bouffi dans tes commentaires qu'il est difficile de t'apprécier... Masque, quand je te porte !
Mais nous ne nous sommes pas là pour nous aimer... ah ah ah ! quelle bouffonnerie, et moi qui pensais écrire pour votre plaisir...



























Je viens de relire « Autoportaits déportés (2) », et je pourrais vous renvoyer l'ascenseur, mais comme j'ai aimé « ce moment de lecture, ce moment de partage » (sic !), je suis polie.
Se pencher sur la poésie -sacré défi- et non sur le poète dans : « La poésie est-aile ?» avec des formules/images tout aussi hermétiques que je peux employer.

Et que dire de « L'âcre parfum des Parques » bouclé d'un auto-commentaire satisfait :
joe-joe a écrit:Merci pour ces commentaires sagaces et bienveillants.
, et du mur « Portraits et tableaux » , que j'ai lu !!! me dis pas que l'a écrit pour le lecteur, je te crois pas.

« Je n'aime pas... » est le troisième volet de ta série « autoportrait-s »... tu t'aimes pas. T'es moche, c'est ça ? On est tous moche... pas la peine de tartiner trois feuillets la-dessus, lu et re-lu...

« Qui accroche fois 2 » est un texte de commande, je passe...

Sur « L'os de siche », je ne reviendrai pas sur mon commentaire

« Ce n'est jamais qu'ébauche (version longue) », je le lirai quand j'aurais le temps (hihihi...).. en passant, merci copain hi wen

« immobile », beau texte... et tu me parles de «j'comprends pas ta grammaire »  dans « Le Paradoxe du Cétatacé, Love song » ???

Et enfin, dans « Ritournelles(2) », suite de petites textes légers que, malheureusement, certaines rimes plombent... je trouve ceci :
joe-joe a écrit:Merci de vos lectures... (blablabla)... Désolé, Annie, je préfère effectivement la légèreté et la musicalité. Tu n'y trouves pas substance, je le regrette. (Cybèle, oui, juste une petite facétie, qui montre qu'on n'oublie pas dans quel registre on joue. Sans se hausser du col. Mais en ayant en tête les réflexions de Borges sur la "poésie mineure".)Bises à tous.
Alors non seulement tu présentes tes excuses à Annie : je préfère effectivement la légèreté et la musicalité... mais tu fais également preuve de contrition : Tu n'y trouves pas substance, je le regrette... là c'est trop !
Et puis, cerise sur le gâteau, une petite référence à Borgès... (?) pour Cybèle : oui, juste une petite facétie, qui montre qu'on n'oublie pas dans quel registre on joue. Sans se hausser du col. Mais en ayant en tête les réflexions de Borges sur la "poésie mineure".
Ben voyons !

Je comprends maintenant que nous ne jouons pas dans les mêmes cours, même coure...
J'ai pris plaisir à relire tes textes... mais tu es si bouffi dans tes commentaires qu'ils est difficile de t'apprécier en dehors... Masque, quand je te porte !



























avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Dim 14 Sep 2014 - 14:35

jfmoods a écrit:Mouais... J'ai entendu parler du truc. Ça s'appelle des oeillères. En général, c'est réservé aux chevaux sur les champs de courses.
bonjour jfmoods,
une précision s'impose t-elle ou... ?
serais-je la chevaline des courses de Maisons-Laffitte ?
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  jfmoods le Dim 14 Sep 2014 - 14:50

Non. Je faisais simplement référence à ceux qui ont des yeux pour ne pas lire... et n'aiment rien tant que le faire savoir à grands cris.
avatar
jfmoods

Nombre de messages : 680
Age : 53
Localisation : jfmoods@yahoo.fr
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une heure quinze?!

Message  Pussicat le Dim 14 Sep 2014 - 15:01

Le quotidien est un exercice difficile en poésie, enfin pour moije... prendre une photo peut te prendre trois secondes... une toile des heures, jours, semaines, mais le peintre aura tout mis... alors que rendre à l'écrit l'atmosphère qui règne dans une salle d'attente (d'où ma ref. au sketch de Bigard), et distraire le lecteur avec des détails n'est pas chose facile...
moi j'aurais choisi l'humour, les cris, les allers et venus des enfants capricieux, la grand-mère incontinente, la mère sans rendez-vous et sa portée de chiares qui veut passer avant tout le monde, l'homme bien mis genre cadre sup directeur, essayant de lire Le Point qu'il vient de prendre sur la pile de journaux, l'adolescente qui fait claquer sa bulle de chewing-gum toutes les huit secondes, la femme coincée qui s'est trompée de salle d'attente, le jeune homme parlant fort au téléphone avec sa copaine...
Ton texte semble froid, sans vie, alors que c'est tout l'inverse qu'il se passe dans ce genre de "salle", non ?
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Dim 14 Sep 2014 - 15:02

jfmoods a écrit:Non. Je faisais simplement référence à ceux qui ont des yeux pour ne pas lire... et n'aiment rien tant que le faire savoir à grands cris.
Bon dimanche à toi,
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  hi wen le Dim 14 Sep 2014 - 15:12

Pussicat a écrit:
ah ah ah ! quelle bouffonnerie, et moi qui pensais écrire pour votre plaisir...

ça peut pas marcher. si écrire c'est essayer de faire du vrai avec du faux, écrire pour le plaisir du lecteur sonne doublement faux. car ça se ressent. ça se ressent que c'est pas du ressenti, mais que c'est pris dans une intentionnalité. d'où ma question. pourquoi? pourquoi écrire des choses qu'on ne ressent pas???




























Je viens de relire « Autoportaits déportés (2) », et je pourrais vous renvoyer l'ascenseur, mais comme j'ai aimé « ce moment de lecture, ce moment de partage » (sic !), je suis polie.  
Se pencher sur la poésie -sacré défi- et non sur le poète dans : « La poésie est-aile ?» avec des formules/images tout aussi hermétiques que je peux employer.

Et que dire de « L'âcre parfum des Parques » bouclé d'un auto-commentaire satisfait :
joe-joe a écrit:Merci pour ces commentaires sagaces et bienveillants.
, et du mur « Portraits et tableaux » , que j'ai lu !!! me dis pas que l'a écrit pour le lecteur, je te crois pas.

« Je n'aime pas... » est le troisième volet de ta série « autoportrait-s »... tu t'aimes pas. T'es moche, c'est ça ? On est tous moche... pas la peine de tartiner trois feuillets la-dessus, lu et re-lu...

« Qui accroche fois 2 » est un texte de commande, je passe...

Sur « L'os de siche », je ne reviendrai pas sur mon commentaire

« Ce n'est jamais qu'ébauche (version longue) », je le lirai quand j'aurais le temps (hihihi...).. en passant, merci copain hi wen

« immobile », beau texte... et tu me parles de «j'comprends pas ta grammaire »  dans « Le Paradoxe du Cétatacé, Love song » ???

Et enfin, dans « Ritournelles(2) », suite de petites textes légers que, malheureusement, certaines rimes plombent... je trouve ceci :
joe-joe a écrit:Merci de vos lectures... (blablabla)... Désolé, Annie, je préfère effectivement la légèreté et la musicalité. Tu n'y trouves pas substance, je le regrette. (Cybèle, oui, juste une petite facétie, qui montre qu'on n'oublie pas dans quel registre on joue. Sans se hausser du col. Mais en ayant en tête les réflexions de Borges sur la "poésie mineure".)Bises à tous.
Alors non seulement tu présentes tes excuses à Annie : je préfère effectivement la légèreté et la musicalité... mais tu fais également preuve de contrition : Tu n'y trouves pas substance, je le regrette... là c'est trop !
Et puis, cerise sur le gâteau, une petite référence à Borgès... (?) pour Cybèle : oui, juste une petite facétie, qui montre qu'on n'oublie pas dans quel registre on joue. Sans se hausser du col. Mais en ayant en tête les réflexions de Borges sur la "poésie mineure".
Ben voyons !

Je comprends maintenant que nous ne jouons pas dans les mêmes cours, même coure...
J'ai pris plaisir à relire tes textes... mais tu es si bouffi dans tes commentaires qu'ils est difficile de t'apprécier en dehors... Masque, quand je te porte !



























[/quote]

hi wen

Nombre de messages : 899
Age : 21
Date d'inscription : 07/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  joe-joe le Dim 14 Sep 2014 - 18:27

Je ne répondrai pas à l'agression ci-dessus. Amalgames, préjugés, vous ne m'avez pas un instant compris.
J'aime peu de choses qui s'écrivent ici, mais il m'arrive, aussi, d'apprécier et de le faire savoir.
J'ai l'impression d'un fonctionnement sclérosé, où les vieux potes s'entre-félicitent et regrettent (ça moi aussi) des plumes qui n'y sont plus.
J'ai le commentaire critique ? Visiblement, ça gêne. Je serais obtus, quand je me crois exigeant. On n'est pas sur la même longueur d'onde, c'est évident.
Vous préférez rester entre vous ?
Tant pis.
Bonne continuation.

joe-joe

Nombre de messages : 441
Age : 36
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  joe-joe le Dim 14 Sep 2014 - 18:33

Sinon, pour que vous restiez sur une bonne note, un sourire, contrairement à votre analyse, en général on me trouve plutôt pas mal.

joe-joe

Nombre de messages : 441
Age : 36
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Dim 14 Sep 2014 - 19:01

joe-joe a écrit:Sinon, pour que vous restiez sur une bonne note, un sourire, contrairement à votre analyse, en général on me trouve plutôt pas mal.
ta réaction est dommageable et je la comprends pas... je suis sincère dans ma relecture de tes textes... pourquoi tant de haine...?
Si tu lisais mieux les commentaires qui ne te reluisent pas la grammaire peut-être aurais-tu une image de moije diifférente, les autres j'en sais rien... et d'ailleurs pourquoi l'amalgame avec l'entre-soi ?
Tu parles de vieux, de communauté, tu es arrivé un an après moije ??? tu te sens persécuté ?
Je lis sur ton dernier message une autosatisfaction qui ne correspond pas à ce que je lis de toitu...
Dommage encore que cela se signe d'un point final... ah non, deux autres le suivent ! faudra faire avec
Arrête de jouer au martyr, si tu relisais mes commentaires, plus des trois quarts, 80, allez 90% d'entre eux sont élogieux et critiques... mais tu as besoin de reconnaissance, tu as besoin d'amour... Pussicat est là,

allez, un chouia d'humour...
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Jano le Dim 14 Sep 2014 - 19:22

Pussicat a écrit:tu as besoin d'amour... Pussicat est là,

Sauf que vous n'êtes pas venue à notre rendez-vous ! Je vous attendais avec mon chapeau melon et n'ai jamais vu vos bottes en cuir. Alors vos promesses...
avatar
Jano

Nombre de messages : 961
Age : 49
Date d'inscription : 06/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Polixène

Message  Pussicat le Lun 15 Sep 2014 - 17:54

Polixène a écrit:M'enfin?
(Joe-joe, Pussicat, on est plus inspirés de s'en tenir aux textes que d'interpréter ce que l'on pense que l'autre pense etc; ça ne sert qu'à défigurer le forum)
Je me suis emmêlée les pinceaux Polixène, ce commentaire devait se retrouver ici!
je n'ai pas pour habitude d'intervenir à la suite d'un postage, direct... hier, je fouraillais de rage contre moi-même - j'étais seule ))) balançant in petto : quelle conne tu fais ! mais...
je me demande aujourd'hui : pourquoi tant pour si peu, pourquoi défendre un texte de telle manière alors que je prétends par ailleurs ne faire aucun cas du lecteur ?
je me suis égarée... le lecteur m'est et m'interpelle.
mais alors pourquoi tant d'investissement pour une petite chanson de rien du tout... dans les commentaires, et ce jeu d'ascenseur avec joe-joe (alors que j'apprécie son travail, je me suis, et je l'ai, relu!)
je vais retirer la forme narrative en italique... pour voir...
mon intention était que ce paragraphe narratif écrit avec force élégance, dans un style rappelant la poésie du 16e siècle, entre en collision, en confrontation avec la composition de la chanson (couplets construits sur deux rimes, sur un même rythme et avec des mots simples) tout en gardant le thème : "l'amour"... comme une déclinaison... mon projet n'a pas touché sa cible... que la flèche vibre encore, c'est mon souhait.

Maintenant me courir sur le haricot à propos d'une coquille ("coure"), je trouve l'angle d'attaque de joe-joe grossier
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une heure quinze?!

Message  isa le Lun 15 Sep 2014 - 19:00

Merci à tous pour vos commentaires, y compris celui de Pussicat ici, que je viens de découvrir: je n'ai pas
l'habitude de regarder dans cette rubrique...

Je comprends le ressenti de ceux qui trouvent le texte "vide" ou "sans âme": j'ai voulu retrouver une structure régulière après plusieurs poèmes davantage originaux quant à la forme. En cherchant la perfection dans le nombre de pieds, j'ai peut-être perdu de vue l'essentiel...

@ hi wen: deuxième fois que j'ai le droit à un commentaire 100% négatif sur un de mes textes... je me fixe comme objectif de produire au moins un texte qui te "parle" un peu!


avatar
isa

Nombre de messages : 448
Age : 27
Localisation : Elbonerg
Date d'inscription : 08/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  hi wen le Lun 15 Sep 2014 - 22:32

ménan. je ne me suis pas bien exprimé.
vide, ça veut pas dire que le texte est vide, mais que la place du sujet est vacante, défini après coup, par ricochet.
alors si on veut parler art, on dira que c'est de l'impressionisme, que le sujet est projeté dans la nature, etc. je dois etre impermeable à l'impressionisme, c pour ça.

par ex:

"Sur la porte, l'annonce d'un étudiant
Qui, pour gagner des sous, dit simplement:
"Petits cours d'anglais. Expérience deux ans."

c'est un ensemble de circonstancielles, rien de fédérateur. une porte qui porte l'annonce (c'est elle qui fait tout le boulot). une nécessité, gagner des sous, qui fait parler. une circonstance temporelle, gage d'un savoir.


hi wen

Nombre de messages : 899
Age : 21
Date d'inscription : 07/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  joe-joe le Mar 16 Sep 2014 - 6:06

Signaler une coquille = "Maintenant me courir sur le haricot à propos d'une coquille ("coure"), je trouve l'angle d'attaque de joe-joe grossier"
Tant d'agressivité répétée, de mauvaise foi, est pitoyable.
Au moins, vous ne vous cachez pas longtemps sous l'hypocrisie d'un vague compliment qui justifierait votre comportement.


Une question: la modération ne répond plus. Serait-elle en vacances ?

joe-joe

Nombre de messages : 441
Age : 36
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Sahkti le Mar 16 Sep 2014 - 7:13

Non, elle est là, n'en déplaise à certains mais en cas d'agressivité partagée, il n'y a pas de raison d'intervenir au sens où vous le souhaiteriez d'autant plus quand c'est tout le temps avec les mêmes que les problèmes surgissent.
Donc au lieu de relancer sans cesse les polémiques et d'attiser les conflits... à bon entendeur, merci.
avatar
Sahkti

Nombre de messages : 31286
Age : 44
Localisation : Suisse et Belgique
Date d'inscription : 12/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  joe-joe le Mar 16 Sep 2014 - 10:00

Non, encore une fois vous méprenez, (préjugés quand tu nous tiens...), ma demande était relative à l'effacement des textes, pour lesquels j'attendais, avec mon impatience native, une réponse. Et je ne dirai rien de "l'agressivité partagée", tellement ça me semble de mauvaise foi.

Je ne songe qu'à vous laisser tranquilles entre vous, sans animosité; j'ai reconnu mon erreur, ma totale inadéquation avec ce forum( tant au niveau de mes commentaires que de mes goûts littéraires) dénoncée par tous, vous en premier -et même jfmoods, c'est dire.
Dans l'attente de l'effacement de mon passage, je vous prie d'agréer, etc.

joe-joe

Nombre de messages : 441
Age : 36
Date d'inscription : 01/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  hi wen le Jeu 18 Sep 2014 - 6:50

j'ai parfois l'impression que des auteurs écrivent des textes qui sont loin d'eux

hi wen

Nombre de messages : 899
Age : 21
Date d'inscription : 07/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le vent et la dune et le Combat des vanités

Message  Invité le Ven 19 Sep 2014 - 21:49

Je tiens à remercier ceux que je n'ai pas encore...ben...remercié, pour mes poèmes "Le vent et la dune" et "Le combats des vanités."

1) Le vent et la dune

Joe-joe mon poème est bien abouti, il évoque un instant.
Dommage que vous n'ayez pas été emporté dans son tourbillon
Frédéric Prunier, joli petit poème plein de légèreté. J'avoue être complètement ignorante en ce qui concerne les poésies d'Extrême Orient.

2) le combat des vanités

Jano, merci d'avoir partagé les sensations que mon poème vous a procuré: l'atmosphère, les couleurs...
Seyne, un plaisir à lire ce que mon poème vous évoque.
Vos interprétations à tous les 2 sont très belles.

Merci à vous d'avoir commenté mes natures hostiles...ou pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Invité le Ven 19 Sep 2014 - 21:54

Holala, au secours les modérateurs, je voulais poster ce commentaire dans la rubrique "discussions de nos textes", j'espère qu'il y a possibilité de le déplacer. Pourtant j'étais bien dans cette rubrique peut-être aurais-je dû cliquer sur "répondre" avant de poster. Vraiment désolée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Invité le Sam 20 Sep 2014 - 9:48

Bonjour, voici un copier-coller du commentaire que j'ai publié par erreur sur le forum poésie (avec quelques ajouts). J'espère qu'après envoie je n'aurais pas de mauvaise surprise.

Je tiens à remercier ceux auxquels je n'ai pas encore répondu, pour mes poèmes "Le vent et la dune" et "Le combats des vanités."

1) Le vent et la dune

Joe-joe mon poème est bien abouti, il évoque un instant.
Dommage que vous n'ayez pas été emporté dans son tourbillon
Frédéric Prunier, joli petit poème plein de légèreté. J'avoue être complètement ignorante en ce qui concerne les poésies d'Extrême Orient.

2) le combat des vanités

Jano, merci d'avoir partagé les sensations que mon poème vous a procuré: l'atmosphère, les couleurs...
Seyne, un plaisir à lire ce que mon poème vous évoque.
Vos interprétations à tous les 2 sont très belles.

Pussicat, Oui peut-être modifier certains vers, surtout la 3ème strophe, mon poème gagnerait plus en légèreté, mais pour le moment je n'ai pas d'idée sur la façon de l'améliorer. Comme je l'ai dit à Prolixène j'ai du mal à retravailler mes poèmes mais je prends note des remarques qui m'aideront pour un prochain poème.
Merci à vous d'avoir commenté mes natures hostiles...ou pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Azerty! Azerty, lama sabachtani ?

Message  Pussicat le Sam 20 Sep 2014 - 10:15

hi wen a écrit:Azerty! Azerty, lama sabachtani ?

sinon, les pléonasmes qui collent à la peau : c'est phasme
example : elle avait de curieux phasmes qui lui collaient à la peau.

par des nuits douces de septembre, son imaginaire débridé luttait contre une horde de phasmes  pendus à  ses gambettes qu'elle avait for jolies.
hi wen, rire de bon matin (le samedi, midi c'est le matin chez moi), quoi de plus agréable.
merci ! je parle de : "Azerty! Azerty, lama sabachtani ?"
en revanche, je pensais que les phasmes étaient de ces gentilles petites bestioles ressemblant à des brindilles pour échapper à ses ennemis. Je connaissais tautologie, maintenant voilà mon héroïne accablée de "phasmes" accrochés aux poils de ses gambettes - oui, elle a oublié de se raser, et depuis plusieurs jours, accaparée, tellement accaparée... elle vient de s'en rendre compte en prenant sa douche : ah mais quelle horreur ! je pense qu'elle aura retrouvé ses belles et longues jambes après une petite séance de torture.
quant aux phasmes, ils seront retournés mener leur vie de bâton de chaise (il s'en passe de drôles là-bas à ce que l'on m'a dit ))))
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  hi wen le Sam 20 Sep 2014 - 11:09

en fait c'est bien pléonasme, et non fantasme comme j'ai cru le lire. un nasme en appelant un autre, mais en l'occurrence, ils ne s'appelent pas, ils s'opposent. pléonasme : on est dans la crudité de la chose, redondante et lourde d'insistance, replet de répétition . c'est du domaine de l'agit, qui ne signifie rien d'autre que lui-même, résumé à son acte tautologique, épuré, evidé de toute fantaisie qui viendrait pimenter la chose. welcome at Alcatraz, vous en prenez pour 20 ans. Pléonasme, ceci est mon calvaire, ceci est mon sacerdoce.



hi wen

Nombre de messages : 899
Age : 21
Date d'inscription : 07/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Paradoxe du Cétacé, Love song

Message  Pussicat le Dim 21 Sep 2014 - 0:07

merci jfmoods,
j'en avais assez de tourner en rond cherchant à une version plus... une explication qui... un commentaire que... mon texte est ainsi.
merci pour ta lecture et tout ce qu'elle implique.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Météores

Message  Pussicat le Dim 21 Sep 2014 - 14:42

Annie a écrit:Bonjour Pussicat,
je lis avec toute l'attention bienveillante dont je suis capable, mais que dire sinon que je reste "estomaquée" ! j'ai peur d'y toucher et peur de te toucher...
tu sais que je suis armée,
et bienveillante,
alors ?
vas-y, lâche toi...
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Météores

Message  Pussicat le Dim 21 Sep 2014 - 19:44

Avis aux lectrices et lecteurs :
la 3e version est la définitive... (j'ai oublié certains détails de mise en forme).
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Météores

Message  Pussicat le Lun 22 Sep 2014 - 22:42

Annie a écrit:Première impression : ô douleur, douleur... l'épine est restée plantée dans le pied.
Deuxième impression : désordre, je n'arrive pas à repérer de forme, bien sûr ça fait partie du projet, mais ... Il me semble que le texte gagnerait à être condensé.

Alors des remarques de détail:
d'or et de sang : c'est trop convenu, en plus ça me rappelle l'hymne des supporters du club de foot de Lens
J'écris parce que je ne sais pas quoi faire d'autre pour me sauver des peurs qui m'anéantissent. trop démonstratif
sous les crissures s'essoufflent la vigueur. s'essouffle , ou je n'ai pas saisi le sujet?
mils morts. mille
désespérant tant, le an-an heurte

"Quand la soif d'aventure devance le pas.

Quand le cri ne suffit pas à éblouir l'aurore sous les brindilles en croix du feu nourri, j'écris pour me sauver des peurs qui m'anéantissent.

J'ai mangé le feu qui me brûlait.
J'ai griffé la roche, et dans le souffle des cendres laissé l'empreinte d'une absence.
Au creux s'échappe une fumée."
C'est beau.
Merci Annie pour cette lecture.
Je partage tes "impressions", mais reste sceptique sur le devoir de "condenser".
"or et sang", équipe de foot ? ouche !!! je suis à mil(s) lieues de cette remarque ; pour la première : "convenu", je ne la comprends pas.
J'écris parce que je ne sais pas quoi faire d'autre pour me sauver des peurs qui m'anéantissent. trop démonstratif : c'est la phrase coeur du texte, alors trop "démonstratif" veut-il dire : trop faible dans l'énoncé ?
"s'essoufflent" est bien ainsi, j'aurais du mettre une virgule après "s'essoufflent".
mils morts. mille : non, j'écris "mil" au pluriel même si cela est "faute".
désespérant tant, le an-an heurte : désolée pour l'oreille mais c'est une intention de répétition, comme un écho.
Merci pour cette lecture Annie, et ses commentaires nourris.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4769
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum