Discussions autour de nos textes

Page 2 sur 17 Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Invité le Lun 11 Nov 2013 - 14:32

d'ailleurs, ce ne sont pas les yeux d'Elsa...alors,
c'est à s'y perdre un peu, tout de même... :-)
s'il faut tout retrousser, ce n'est pas si commode.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Gemüth

Message  Pussicat le Lun 11 Nov 2013 - 16:04

Hugo, Hugo, la mouche, la mouche, la pompe et ma soeur...
si je me suis fait plaisir à commenter votre texte ?
Mais complètement !
assurément !
et j'en redemande !
pffff... où est cet humour que vous balancez en exergue ?
et que vous me dédiez un commentaire de commentaire aussi long ?
mais ça me flatte !
"une pseudo-critique au vitriole qui est maigre et mesquine." ???
Mais... je vous ai fait une déclaration d'amour ???!!!
Je crois qu'entre nous commence à naître quelque chose... je vais faire un tour dans le catalogue (sic ! ou c'que vous vous voulez...)
J'ai pas compris ?
Je vais me le refaire, le pavé !
Quant à mes lectures paresseuses, je vous invite à lire et à commenter les textes produits sur VE !
Biz,
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Gemüth le Lun 11 Nov 2013 - 16:39

Haha, je suis bien content que vous le preniez comme ça, Pussicat. Entre nous (mais n'en soufflez mot à personne, nous avons notre pudeur...) oui, il y a bien de l'amour dans ce que vous m'avez dit, vous terminez quand même votre commentaire par quelque chose comme "c'est que de l'amour" (si la lettre n'y est pas, l'esprit, lui, est tout là !). Qui aime bien châtie bien. Je vous lirai, puisque vous me le demandez, et je tâcherai de m'appliquer. Auriez-vous quelque recommandation pour "bien" commencer ?

@ Igloo Oui, la moindre des choses aurait été de commencer par là, la définition de ce que j'entendais par "poésie de la cruauté". Il y a plusieurs choses à dire là dessus, et on a raison de souligner la proximité avec les drôles d'idées d'Artaud. Pour faire simple et aller droit au but, disons que mon petit projet cherche un dépassement des "catégories" ou des étiquettes de lecteur et d'auteur. Ce que je voudrais faire, c'est sortir de cette relation là, parce qu'elle me semble épuiser la lecture plus que lui rendre service. Pour moi, penser la poésie, penser la lecture sur le mode d'une relation entre un auteur, un texte et un lecteur, c'est faire barrage à la poésie, c'est un peu la compromettre, et j'aimerais donc savoir si on peut faire une poésie qui serait un au-delà (ou un en-deçà) de cette relation. Si vous voulez, je cherche une fraîcheur nouvelle dans notre rapport à la littérature. Auteur, lecteur... ce sont des mots qui sont un peu poussiéreux, un peu caduques, un peu classiques, et j'aimerais essayer d'instituer une relation nouvelle entre le texte, celui qui l'engendre et celui qui s'y confronte. S'il y a "cruauté", c'est qu'il s'agit de faire violence à ces représentations d'auteur et de lecteur, de les faire fondre pour en sortir autre chose.

C'est pourquoi je dis, par exemple plus haut, que le "lecteur" n'a que deux alternatives : rejoindre la rive ou se noyer. Selon moi, un "lecteur" doit essayer un maximum de se déposséder de sa peau, de sa subjectivité, il doit rentrer dans un rapport tout à fait frontal et violent avec le texte, ce qui impose, oui, une certaine cruauté vis-à-vis de soi, du moins une certaine intransigeance de lecture, car il s'agit précisément de ne pas lire avec ses yeux, avec ses goûts, avec ses attentes, avec son univers de références littéraires et de préférences stylistiques, mais de se fondre dans le texte, de faire corps avec lui, de manière à vraiment fusionner en lui et à en saisir le sens et la force de l'intérieur. Il ne faut pas le comprendre, mais en avoir une intuition. C'est pourquoi le but du texte, du moins dans ce que j'essaie de faire, ce n'est plus le sens, mais le son. C'est au son de suggérer le sens, de camper une ambiance, d'infuser des émotions.

Ma lecture idéale, c'est une expérience mystique, presque incantatoires (et d'ailleurs, je vous l'avoue, mes textes ne sont pas écrits pour être lus mais pour êtres criés ou chantés)... Dans ce rapport neuf que j'essaie de créer, il n'y a plus de frontières entre un "lecteur" et un "texte", puisqu'il y a adéquation et insémination du premier dans le second. Il n'y a plus de distance entre un sujet et un objet, qui serait comme résorbée par la lecture qui agirait alors comme un intermédiaire. Il n'y a plus qu'une lecture, un vécu de lecture, une synthèse du lecteur et du texte dans la lecture, laquelle se fait de manière immanente, une compréhension à l'intérieur du texte et de l'intérieur du texte. La lecture d'un poème comme art de trembler avec lui et de disparaitre en lui. Voilà ce que c'est, pour moi, une poésie de la cruauté : une poésie qui a pour horizon esthétique la disparition de qui la regarde, l'anéantissement du lecteur, et sa communion avec le "texte".

Je ne sais pas si c'est très clair cette histoire ?

avatar
Gemüth

Nombre de messages : 49
Age : 25
Date d'inscription : 24/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Lun 11 Nov 2013 - 16:51

Gemüth a écrit:Auriez-vous quelque recommandation pour "bien" commencer ?
Je le savais !!! je me sens rajeunir...
Tu connais le catalogue ? section poésie, tu pioches... ou dans "Quatrains, fragments, petites choses"...
Pourquoi j'ai commenté le second texte que tu as posté et toi rien !
La voix de l'amante... déjà la pompe !
Pussicat a écrit:comme aurait dit... j'oublie son nom, j'adoooorrrre l'aaaarrrrrt pompier !
votre poème à la forme d'un tronc d'arbre,
j'aime bien les arbres, moi.
on peut s'y abriter, compter fleurette, et si c'est un chêne, trouver des perles noires en grattant un peu.
Pussicat a écrit:deux, trois bricoles me chiffonnent, c'est le son justement, la musique... comme ces répétitions de liaisons é-é :
Aux mailles nouées et à la dent dure ;
Nous sommes à la fois le passé et le destin,

encore ici et l'enjambement que je trouve malheureux :
Le sel a taillé le marbre de son
Visage et érodé sa peau d'opale,

et le recours à "Et" en début de vers, trop facile...
mais je dis ça, c'est en passant...
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Gemüth et Dusha

Message  Invité le Lun 11 Nov 2013 - 20:19

si, oui c'est très clair, et merci pour l'explication droit au but qui me raccourcit le chemin pour entrer mieux dans vos écrits. (sans jeu de mot !)

"disons que mon petit projet cherche un dépassement des "catégories" ou des étiquettes de lecteur et d'auteur. Ce que je voudrais faire, c'est sortir de cette relation là, parce qu'elle me semble épuiser la lecture plus que lui rendre service. Pour moi, penser la poésie, penser la lecture sur le mode d'une relation entre un auteur, un texte et un lecteur, c'est faire barrage à la poésie, c'est un peu la compromettre, et j'aimerais donc savoir si on peut faire une poésie qui serait un au-delà (ou un en-deçà) de cette relation. Si vous voulez, je cherche une fraîcheur nouvelle dans notre rapport à la littérature. Auteur, lecteur... ce sont des mots qui sont un peu poussiéreux, un peu caduques, un peu classiques, et j'aimerais essayer d'instituer une relation nouvelle entre le texte, celui qui l'engendre et celui qui s'y confronte. S'il y a "cruauté", c'est qu'il s'agit de faire violence à ces représentations d'auteur et de lecteur, de les faire fondre pour en sortir autre chose."

je ne peux qu'approuver !

"Il ne faut pas le comprendre, mais en avoir une intuition. C'est pourquoi le but du texte, du moins dans ce que j'essaie de faire, ce n'est plus le sens, mais le son. C'est au son de suggérer le sens, de camper une ambiance, d'infuser des émotions.

Ma lecture idéale, c'est une expérience mystique, presque incantatoires"


la bonne nouvelle, c'est que je crois bien que ça fonctionne : je me suis fait "avoir" sans m'en rendre compte, du point de vue de l'incantation et de l'intuition, sans penser au reste du tout.
je veux parler des références, dont je tâche toujours de me débarrasser en lisant, et en écrivant.
pour éviter les interférences dans l'interprétation, les fausses pistes, sauf bien sûr dans le cas où elles sautent inévitablement à l'oreille et à l'esprit. c'est vrai que ça broie tout quand c'est trop évident.
pour la lectrice que je suis, à ma petite échelle, qu'il soit tentative, recherche ou réussite, le neuf m'est forcément bienvenu à l'oeil, aux oreilles, et à l'émotion !

et merci, Dusha, pour ton levier Artaud. même si dans un premier temps j'ai voulu faire table rase du filigrane des figures en fond d'écran...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

à seyne concernant Kronos

Message  Invité le Mar 12 Nov 2013 - 17:20

merci :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vieux bourg

Message  Invité le Mer 13 Nov 2013 - 8:53

igloo a écrit:maintenant que ce vieux bourg remonte, je remarque la répétition de "vois",
et de "Et", dont le poème peut se passer à mon avis...s'il fallait améliorer quelque chose.
je m'explique mieux :
même si pour le double "Et" je peux concevoir une façon d'appuyer l'ennui, je trouve que c'est dommage d'appuyer ce que le texte suggère déjà par sa force évocatrice.
c'est de ces détails répétitifs en lourdeur que le poème se passerait, pour plus d'harmonie et de poids.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Invité le Mer 13 Nov 2013 - 10:57

igloo a écrit:
igloo a écrit:maintenant que ce vieux bourg remonte, je remarque la répétition de "vois",
et de "Et", dont le poème peut se passer à mon avis...s'il fallait améliorer quelque chose.
je m'explique mieux :
même si pour le double "Et" je peux concevoir une façon d'appuyer l'ennui, je trouve que c'est dommage d'appuyer ce que le texte suggère déjà par sa force évocatrice.
c'est de ces détails répétitifs en lourdeur que le poème se passerait, pour plus d'harmonie et de poids.
mince,
à la lecture des autres commentaires, je m'aperçois que les deux "et", les deux "vois" et les deux "entends", c'est pour que l'ennui résonne, comme le glas du bourg : et dong, et dong
bon, oui.
en fait, je n'arrive pas à savoir si c'est bien, ou si ça me dérange l'oreille.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

jfmoods

Message  Invité le Mer 13 Nov 2013 - 13:12

ce n'est pas toi qui disais que tu avais tendance à battre la campagne ;-) ?
je ne sais si tout ce que tu vois dans le vieux bourg est ainsi calculé, voulu.
mais en tout cas tes commentaires sont des analyses sacrément affûtées !
je dis ça sans ironie, en règle générale je trouve que c'est pertinent et fin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

À jfmoods : TGV la tristesse comme une assise.

Message  seyne le Mer 13 Nov 2013 - 18:36

Les deux premiers sens étaient évidents pour moi, mais le troisième, je n'y avais pas pensé. Pourtant, le lien humain/animal et le côté contemplatif....oui, c'est très bien vu.
avatar
seyne

Nombre de messages : 865
Age : 65
Date d'inscription : 19/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.angle-vivant.net/claireceira/

Revenir en haut Aller en bas

Chako & the foxes

Message  Invité le Mer 13 Nov 2013 - 20:36

C'est qu'avant de poster, j'ai quand même étudié les "nurses" du renard.
mais tu es un renard, je crois...tu comprends au feeling !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pussicat

Message  Invité le Mer 13 Nov 2013 - 22:21

arf, désolée :
je ne peux pas faire mieux pour me traduire
que tout ce que je t'ai dit...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Renard et le Corbeau

Message  Pussicat le Mer 13 Nov 2013 - 22:21

igloo, je pense que tu peux reprendre le texte et le retravailler pour en faire un bon pastiche.
Je le trouve un peu alambiqué, dans sa forme actuelle.
On est libre de créer des mots, de faire des jeux de mots, encore faut-il qu'ils aient du sens,
je dis ça...
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Invité le Mer 13 Nov 2013 - 22:28

c'est que, bêtement dans mon coin,
j'y ai déjà insufflé du sens.
alors du coup je ne vois pas ce que je peux y faire de plus...
:-/
tu vois...?!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Chako Noir le Mer 13 Nov 2013 - 22:28

igloo a écrit:C'est qu'avant de poster, j'ai quand même étudié les "nurses" du renard.
mais tu es un renard, je crois...tu comprends au feeling !
Je comprends et approuve, chère consoeur :-)
Cela dit Pussicat a raison, tu as encore de quoi le retravailler.
Mais moi je suis toujours ravi par du pastiche de La Fontaine - la preuve : http://gofeedthecat.wordpress.com/2012/09/13/le-lapin-et-la-belette/
avatar
Chako Noir

Nombre de messages : 5416
Age : 27
Localisation : Neverland
Date d'inscription : 08/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://gofeedthecat.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Mer 13 Nov 2013 - 22:30

igloo a écrit:c'est que, bêtement dans mon coin,
j'y ai déjà insufflé du sens.
alors du coup je ne vois pas ce que je peux y faire de plus...
:-/
tu vois...?!
sur le métier remettre son ouvrage, et cent fois... )))
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Invité le Mer 13 Nov 2013 - 22:34

sur le principe, je suis
sans problème d'accord.
haha !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chako & Pussicat : Le renard et le corbeau.

Message  Invité le Jeu 14 Nov 2013 - 7:02

la nuit porte conseil, et je me suis relue.

je peux juste ajouter pour le chant d'âge, que ça signifie aussi une tactique d'entourloupe vieille comme le monde.

autant quand je sens qu'il faut changer quelque chose je le fais,
autant là je ne peux m'y résoudre : ce n'est pas un pastiche que j'ai voulu faire, c'est une anti-fable (le contraire, quoi)
pas du tout pour contrer La Fontaine, mais j'ai simplement utilisé la même trame pour retourner la situation.
donc il ne s'agit pas du même poème, ni de la même idée.
(de même que j'inverserais la situation si je le faisais avec le loup et l'agneau)

je pense donc, comme dirait Gemüth, que ce serait peut-être plutôt votre angle de lecture qui n'a pas eu le même "chaussant" que le texte...

pour Chako : non moi pas renard, moi Dingo ;-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Invité le Jeu 14 Nov 2013 - 7:20

P.S. : je vais cependant réfléchir aux répétitions, dans les 4 dernières lignes...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  jfmoods le Jeu 14 Nov 2013 - 8:16

Chako Noir a écrit :

"Mais moi je suis toujours ravi par du pastiche de La Fontaine"

Igloo a écrit :

"ce n'est pas un pastiche que j'ai voulu faire, c'est une anti-fable (le contraire, quoi)"

Il s'agit en effet d'une parodie puisqu'on y détourne la morale originelle.
avatar
jfmoods

Nombre de messages : 679
Age : 52
Localisation : jfmoods@yahoo.fr
Date d'inscription : 16/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Tizef

Message  Invité le Jeu 14 Nov 2013 - 8:30

tout à fait, monsieur : vous avez raison.
j'en ai déjà fait la demande à la modération...qui fera le nécessaire, ce n'est qu'une question de délai...vu que j'ai tendance à la mettre à rude contribution... :-)

(c'est fait.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Passeur de mémoire

Message  Arielle le Jeu 14 Nov 2013 - 11:33

Annie, l'horreur de ces millions de morts je la ressens comme toi mais celle des survivants est quelquefois bien pire même si moins visible. Les cauchemars récurrents qui poursuivaient ces poilus, souvent jusqu'à leur dernier souffle, en témoignent malheureusement.

Arielle

Nombre de messages : 5605
Age : 71
Localisation : sous le soleil breton
Date d'inscription : 02/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/poesie.herbierdesmots/

Revenir en haut Aller en bas

Passeur de mémoire

Message  Arielle le Ven 15 Nov 2013 - 9:17

Condremon : Couper, dégraisser, c'est souvent un conseil judicieux que je m'applique à moi-même, surtout quand, comme ici, le texte atteint une  longueur qui ne m'est pas habituelle. Mais je n'ai pas su faire plus court avec ce personnage et tu n'es pas le seul à m'avoir fait cette remarque  ... Pourrais-tu me dire ce que tu retrancherais de l'ensemble ? cela me rendrait bien service.

Arielle

Nombre de messages : 5605
Age : 71
Localisation : sous le soleil breton
Date d'inscription : 02/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/poesie.herbierdesmots/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Ven 15 Nov 2013 - 16:24

l'automne inspire, expire...
entre Tizef et son chat-teigne... Arielle et sa bogue coquine... et myself, moije, Pussi pour les intimes, dans un exercice de style raté (euh!), et d'autres oubliées, quelles productions... c'est contagieux ?
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

conseil de lecture

Message  Pussicat le Ven 15 Nov 2013 - 16:26

fil poésie : Quatrains, fragments, petites choses...
Arielle vient de poster une merveille.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

chat-teigne

Message  Invité le Sam 16 Nov 2013 - 8:01

Merci Iris, merci Pussi
Je me suis un peu précipité pour poster ce médiocre chat-teigne
Je vais le mettre au frigo en attendant un éventuel retour de l'inspiration
(on ne sait jamais)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Médecine 12

Message  Pussicat le Sam 16 Nov 2013 - 9:42

la version d'Arielle du texte de David est toute mimi... romance, romance, quand tu nous tient.
Médecine 12, médecine douce ? expéditive mon cher David !
j'ai bien aimé le sujet,
p'têt' le dernier tercet à retravailler.
En tous les cas, je voulais vous dire que j'ai trouvé cela originale.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

jfmoods, PCP, Pussicat & Iris

Message  Invité le Dim 17 Nov 2013 - 9:03

merci à vous 4

jfmoods, pour ton commentaire étoffé. je précise juste que le fromage est entre les pattes du renard. le corbeau s'en approche seulement, en toute inconscience tu as vu juste...à la manière de Kaa : "aies confiance, crois en moi...sssss"

PCP, j'ai oublié de répondre à deux choses :
- à bien y regarder, c'est un détournement, une parodie, mais oui : c'est vrai que la situation n'est pas si inversée que ça.
aller plus loin...?
en fait, c'est là que je voulais aller : un vieux contentieux avec les corbeaux, comme j'en ai aussi un avec le loup de la chèvre de Monsieur Seguin, et celui de l'agneau.
ça m'a donc vraiment fait plaisir de supprimer virtuellement ce corbeau là !!
- oui, le renard braconne un fromage...n'est-il-pas un chapardeur professionnel ?
si les animaux sont personnifiés, le fromage en tant que proie à l'origine
peut se retrouver animalisé, non ?
:-))

Pussicat : pour le "tient", je dirais qu'une parodie est justement l'occasion de ne pas faire comme dans l'original...je m'approprie le temps par jeu, et en fait mon interprétation.

Iris : quand je parlais de suite, c'est vraiment si cela me vient...
à vrai dire, pour l'instant je n'en sais rien...!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Dim 17 Nov 2013 - 13:55

igloo a écrit:Pussicat : pour le "tient", je dirais qu'une parodie est justement l'occasion de ne pas faire comme dans l'original...je m'approprie le temps par jeu, et en fait mon interprétation.
il n'en reste pas moins que cela demeure une faute de concordance qui fausse complètement ton récit, le lecteur est bloqué, c'est dommage de s'arrêter à une aussi petite chose et de ne pas avancer : rectifier.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Invité le Dim 17 Nov 2013 - 14:07

mais non mais non, Pussicat : c'est juste qu'on n'est pas d'accord, parce qu'on n'y voit pas les mêmes choses.
il faut l'admettre en lâchant prise, et c'est tout, parce que ça ne changera jamais :
dans ces cas là il n'y a rien à faire, quand tout le monde est dans son droit absolu : celui de son opinion...il n'y a pas d'issue à cela, bien que ce ne soit pas si grave.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

jfmoods : "Mon angoisse" de Manon-Lunalice

Message  Pussicat le Dim 17 Nov 2013 - 14:09

En te lisant, j'ai cru entendre une voix qui me disait : le "je" du texte semble être resté bloqué-e entre deux guets : le passé et le présent, la perte et l'oubli, et donc l'incapacité d'aller de l'avant, et cela me paraît évident après avoir lu cela :
jfmoods a écrit:un nombre important de formes infinitives ("accomplir", "grandir", "mourir", "naître", "perdre", "trouver", "oublier")
le verbe n'est pas conjugué et reste à l'infinitif, comme en panne, comme une façon de nous dire : Je ne sais plus comment faire sans elle... je ne m'engage plus... je n'avance plus... je suis infinitif définitif.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Dim 17 Nov 2013 - 14:15

igloo a écrit:mais non mais non, Pussicat : c'est juste qu'on n'est pas d'accord, parce qu'on n'y voit pas les mêmes choses.
il faut l'admettre en lâchant prise, et c'est tout, parce que ça ne changera jamais :
dans ces cas là il n'y a rien à faire, quand tout le monde est dans son droit absolu : celui de son opinion...il n'y a pas d'issue à cela, bien que ce ne soit pas si grave.
Je ne comprends pas trop le contenu du message, mais bon...
Ce n'est pas une "opinion", ce sont les règles de français de base qu'on apprend dès la primaire.
Ce n'est pas une licence poétique, ce n'est pas affaire de "lâcher prise" - surtout pas !
Maintenant tout a été dit, par moije.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Chat-teigne commentaire

Message  Arielle le Dim 17 Nov 2013 - 18:16

Aïe ! aïe !
Tu as raison igloo, ça pique les doigts ces chats-là :-)
(ça m'apprendra à poster moins vite)

("les" doigts réparés)

Arielle

Nombre de messages : 5605
Age : 71
Localisation : sous le soleil breton
Date d'inscription : 02/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/poesie.herbierdesmots/

Revenir en haut Aller en bas

Modération, igloo et PCP

Message  Pussicat le Dim 17 Nov 2013 - 19:32

Je préfère m'installer ici, c'est un fauteuil plus confortable que celui de "Quatrains, fragments..." pour discuter de.. de quoi ?

Doucement SVP, il n'y a pas attaque à votre encontre, personnellement.
Igloo et PCP ne font qu'exprimer un avis, dans le respect des bonnes manières en cours sur ce site.
Merci.
La Modération


c'est étrange... je ne comprends Modération.
igloo aurait le droit de poster ceci :
igloo a écrit:oui, c'est marrant parce que : dans ce fil il y a souvent des choses qui peuvent sans peine figurer avec un sujet à part entière en poésie...
alors qu'en poésie, il y a parfois des choses qui pourraient plutôt figurer ici, dans ce fil.
et PCP de suivre :
Pascal-Claude Perrault a écrit:
igloo a écrit:oui, c'est marrant parce que : dans ce fil il y a souvent des choses qui peuvent sans peine figurer avec un sujet à part entière en poésie...
alors qu'en poésie, il y a parfois des choses qui pourraient plutôt figurer ici, dans ce fil.
Tout à fait du même avis.
sans que vous n'interveniez ?
Où sont les attaques ?
Rien dans mes propos n'éclaire mon intervention sous cet angle ?
Je ne comprends pas... et je m'interroge.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Arielle le Lun 18 Nov 2013 - 8:21

Arielle a écrit:Aïe ! aïe !
Tu as raison igloo, ça pique les doigts ces chats-là :-)
(ça m'apprendra à poster moins vite)

("les" doigts réparés)
Mille mercis Maud, je n'en espérais pas tant, c'est pourquoi je n'étais pas intervenue sur le fil ad hoc.

Arielle

Nombre de messages : 5605
Age : 71
Localisation : sous le soleil breton
Date d'inscription : 02/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/poesie.herbierdesmots/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Invité le Mar 19 Nov 2013 - 12:37

Cerval a écrit:Dieu toute cette pertinence
pertinence, impertinence,
fichtre, la belle à faire...!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Pussicat le Mer 20 Nov 2013 - 20:05

Pussicat a écrit:
Iris a écrit:Je suis ton travail avec intérêt, Pussicat, même si je ne le commente pas souvent.
Je le sais,
réponds-moi sur ce fil,
c'est plus pratique,
on peut en discuter comme on veut.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4768
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  CROISIC le Jeu 21 Nov 2013 - 12:49

Pussicat ?
Moije suis... aussi, ton travail et jetedis que ton travail est payant car,
tes derniers posts sont de grande qualité.
je suis indigente en commentaires car je ne / et ne veux pas posséder le vocabulaire adequat... ça m'em....
par contre j'ai l'oeil et la sensibilité qui....
Continue !
avatar
CROISIC

Nombre de messages : 2665
Age : 63
Localisation : COGNAC
Date d'inscription : 29/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://plumedapolline.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Invité le Jeu 21 Nov 2013 - 13:30

je rejoins la contribution de CROISIC, pour ce qui est des commentaires,
et/mais me ferai volontairement indigente à partir de désormais :
afin d'éviter tout malentendu, et inutiles complications,
comme dirait l'autre,
c'est dit, et ainsi à l'avenir sera.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Invité le Ven 22 Nov 2013 - 14:06

jfmoods, je suis admirative de l'intelligence de tes commentaires et je te les envie !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussions autour de nos textes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 17 Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum