Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  Invité le Mer 7 Aoû 2013 - 21:47


Pour un buffet de la gare, le repas était excellent.
Ca s'est gâté au dessert, quand le garçon m'a annoncé 
-Je suis désolé, Monsieur, il n'y a plus de tarte Tatin. A la place, je vous propose une banane flambée.
J'ai cru m'étouffer. Avec le filet de voix qui me restait, j'ai demandé l'addition et j'ai été marcher un peu hors de la gare. En essayant de penser à autre chose.


Longtemps j'ai mangé des bananes. C'était même mon fruit préféré : môme, on n'aime pas les pépins, encore moins les noyaux.
Tout dans la banane est tendre, tout onctueux, surtout quand on a raclé avec les dents la première couche, toujours un peu granuleuse après l'épluchage.  

Pourtant il y a vingt deux ans que je n'en ai plus mangé. Même le mot «  banane »me fait perdre le souffle, gorge bloquée, un cas  très atypique d'allergie...

C'était l'été où Dalida chantait  « Bambino, Bambino » et j'adorais la façon qu'avait Maman  de fredonner «  Bambino » en me souriant des yeux. J'avais huit ans, je n'étais pas trop jeune pour être son amoureux !
Les week-end idylliques à courir la montagne, à coucher sous la tente, rien que nous deux, se terminaient toujours par la même tragédie : à seize heures trente, tous les dimanches d'été, Maman me déposait chez mes grands parents  et le train de dix-sept heures douze la redescendait dans la vallée, vers sa vie  loin de moi, Maman travaille, mon chéri...
Je ne voyais pas pourquoi.
Pour gagner de l'argent, mon bonhomme ! Tes nouvelles chaussures de randonnée, la nourriture - les bananes !- le loyer, c'est des sous, tout ça !
Je rêvais de dévaliser la Poste où Mémé allait chercher ses sous.

Les descentes, émaillées d'accidents divers -  Aïe, je me suis foulé la cheville ! - prenaient beaucoup plus de temps que les montées, ralentissant à mesure qu'on approchait du village.
Mais à seize heures  trente cinq, j'avais ma banane du goûter et un gros bisou de ma mère qui, même le cœur déchiré,  restait inflexible sur les horaires.

Il avait fait si chaud que les pommes de pin éclataient  avec un craquement qui emplissait le bois ; j'y entendais une armée de nains belliqueux.
J'avais agacé une fourmilière géante avec un bâton et les yeux me piquaient à cause de la brume d'acide qu'elles projetaient.
A cause  aussi de la journée gâchée : Viviane avait perdu son gros ventre le matin et maman était allée l'aider.
Toute la matinée j'avais remâché ma déception.
Une journée fichue, pas de course dans la montagne, et pas de Maman.  
Tant pis, j'irais  me promener tout seul, vers le vieux viaduc, là où elle veut pas … Et une banane pour la route ! Raflée dans la réserve, encore un peu verte.
Elle avait choisi sa copine  de classe plutôt que moi.
Elle ne m'aimait pas tant que ça finalement...
Ca grondait et ça enflait comme un orage dans ma poitrine, un chagrin rageur qui piquait plus fort que l'acide des fourmis.
Le tumulus d'aiguilles de pin  dévasté par mes coups de bâtons, je contemplais le désastre des fourmis courant en tous sens avec une envie croissante de détruire.
Et tout d'un coup, ah ah ! Idée géniale !
Ma banane, je l'ai avalée en trois bouchées étouffe-chrétien.
La voie de chemin de fer  longe le chemin avant d'aborder le viaduc, j'ai crapahuté pour l'atteindre. Quand j'ai posé  la peau de banane sur le rail tout lisse, tout nu,  j'ai senti une joie brûlante s'écouler dans ma poitrine : ce soir, Maman ne partirait pas.
Comme un Sioux, je suis rentré en  passant par les sentiers les plus invisibles, j'ai filé dans ma chambre avec un livre écrit en chinois ou en égyptien antique, tournant consciencieusement les pages vingt fois de suite.
A dix-sept heures trente, Maman a réveillé un petit garçon fourbu.
- Viviane a une belle petite fille, une petite Jeanne, tu iras la voir demain...
- Avec toi ?
- Ben non, mon bonhomme, tu sais bien : il faut que j'aille travailler ! Tu iras avec ta grand-mère.
- Mais  t'as pas pris le train ?
- Je prendrai celui de cinq heures demain matin. Il paraît que celui  de ce soir a eu un problème.

On a mis sur le compte d'un début d'insolation la grosse fièvre qui m'a secoué pendant quelques jours.
- J'ai jamais vu une insolation déclencher une allergie aux bananes,  a déclaré le toubib, perplexe.

Vingt deux ans plus tard, j'ai beau me répéter le mantra «  le train de dix-sept heures douze n'a jamais eu d'accident», la moindre idée de banane me fait  toujours dérailler...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  elea le Mer 7 Aoû 2013 - 22:48

Une évocation toute en tendresse du regard d'un petit garçon sur sa maman qui "l'abandonne", touchant et agréable à lire, mais ça se gâte un peu à la fin pour moi, je n'ai pas bien compris pourquoi cette fièvre rétrospective, la peau de banane était bien destinée à faire avoir un accident au train ? Le but étant atteint, et sans accident, j'ai du mal à saisir pourquoi cette allergie subite. Mais ce doit être moi ou l'heure tardive.

elea

Nombre de messages : 4894
Age : 44
Localisation : Au bout de mes doigts
Date d'inscription : 09/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  obi le Jeu 8 Aoû 2013 - 7:33

J'aime beaucoup ce petit garçon qui fait dérailler les trains et surtout l'importance qu'il accorde à ses volontés. L'adulte qu'il est devenu, sensible, garde en lui la fierté d'avoir réussi à bloquer le train, la peur rétrospective d'avoir pu créer une catastrophe, le dépit d'avoir été déjoué à la fois par sa mère et le destin. Je le vois plein de culpabilité, d'amusement sur le gosse qu'il a été, et de terreur sacrée parce qu'il s'agissait de l'être qui compte (toujours maintenant?) le plus pour lui: Maman. Belle histoire. Profonde.

obi

Nombre de messages : 441
Date d'inscription : 24/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 2:12

Bambino, Bambino...
Cela situe bien dans le temps :-) Et la chanson est bien choisie :

Si tu as trop de tourments
ne les garde pas pour toi
Va le dire à ta maman
les mamans c'est fait pour ça
Et là, blotti dans l'ombre douce de ses bras
Pleure un bon coup et ton chagrin s'envolera.


Les passages dans lesquels tu décris cet enfant et ses jeux dans la nature sont particulièrement réussis.
Son stratagème pour faire dérailler le train, et la culpabilité qui le suit dans le temps sont une façon originale de traiter le thème de l'exo.
Joli texte !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  Legone le Sam 10 Aoû 2013 - 7:57

J'ai eu du mal à suivre les enchaînements, je me suis un peu perdu à vrai dire. Mais c'est sans doute moi le coupable. Je reviendrai parce que ce commentaire est nul.
avatar
Legone

Nombre de messages : 1121
Age : 44
Date d'inscription : 02/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 11:03

L'histoire est tellement capillotractée qu'elle ne peut qu'être que vécue.
Quoique, avec l'imagination de Coline, on peut s'attendre à tout.
En tout cas, elles fichent la banane.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 11:53

Cette histoire me ravit de bout en bout. Le thème et la façon dont elle est racontée.
J'ai du mal à faire un commentaire intelligent, alors je vais pinailler un peu.
Je veux bien croire qu'une pièce métallique non souhaitée, coincée dans un aiguillage, fasse dérailler un train, mais qu'une peau de banane posée sur un rail lui pose problème me laisse un peu perplexe. Et quel problème a eu ce train puisqu'il n'a même pas déraillé ? (non, c'est moi qui déraille, je me tais)
Bravo et merci pour cette idée d'exo Coline. Grande diversité dans les textes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  Invité le Dim 11 Aoû 2013 - 7:16

Bien aimé ton texte ! Les croyances magiques de l'enfance : pourquoi une peau de banane posée sur les rails ne ferait-elle pas dérailler un train puisqu'elle provoque des chutes chez les humains ?

Retenir sa mère avec tous les moyens dont la petite dispose... J'aime l'idée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  Legone le Jeu 15 Aoû 2013 - 14:28

C'est tendre cette histoire. Un peu étrange mais concevable : l'enfant est naif et croit faire dérailler le train avec sa peau de banane. Mais il y a quand même des trucs que je pige pas. Cette allergie à la banane alors qu'une fois devenu adulte cette histoire devrait davantage l'amuser plutôt que de le terroriser, non ?
avatar
Legone

Nombre de messages : 1121
Age : 44
Date d'inscription : 02/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  bertrand-môgendre le Jeu 15 Aoû 2013 - 21:02

Très grande idée cette peau de banane ! Sauf que si j'attrape le garnement qui en a déposé une en bas de l'escalier de l'immeuble le 8 août 1959, je lui caramélise la langue avec de la bave de crapaud pas beau.
Quelques connexions n'ont pas été faciles à établir lors de ce petit voyage dans le temps, mais le domaine de l'enfance est bien décrit, et c'est important de ce rappeler ce genre d'aventure, vraie ou pas, peu importe. Bien joué coline Dé.
avatar
bertrand-môgendre

Nombre de messages : 7526
Age : 97
Date d'inscription : 15/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  Arielle le Ven 16 Aoû 2013 - 9:38

Même sous l'égide de Proust (Longtemps j'ai mangé des bananes) leurs souvenirs d'enfance peuvent faire dérailler les adultes.
Je connais un petit garçon à qui on avait bêtement "expliqué" le divorce de ses parents par leur incapacité à s'accorder sur le goût des épinards. Sans aller jusqu'à l'allergie il n'a jamais pu encaisser ce légume de toute sa vie.
Bien vu Coline, cette pensée magique incrustée dans l'esprit du héros en dépit de toute logique, au point de créer un tel rejet physique.

Arielle

Nombre de messages : 5605
Age : 71
Localisation : sous le soleil breton
Date d'inscription : 02/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/poesie.herbierdesmots/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  Sahkti le Ven 16 Aoû 2013 - 16:44

Cette notion de culpabilité qui te ronge, des années durant, même si il ne s'est rien passé, me paraît rendue avec beaucoup de justesse. Je comprends dès lors aisément ce blocage face au simple fait de penser à une banane; il y a des choses comme ça qui vous poursuivent toute une vie et je trouve que tu as très bien mis le doigt là où il fallait.
Sur la forme, le récit me paraît par moments hésitants, comme "coupé". Ceci n'enlève cependant rien au charme de ce que tu racontes et j'ai aimé te lire, c'est une belle histoire (et cette relation fils-mère, ha ça... elle me parle :-).
avatar
Sahkti

Nombre de messages : 31251
Age : 43
Localisation : Suisse et Belgique
Date d'inscription : 12/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  Lucy le Sam 17 Aoû 2013 - 0:29

Enfant, Papa avait chipé une banane dans la bannette à fruits. Pour cacher son forfait et planquer le cadavre, il n'avait pas trouvé mieux que de manger la peau. Résultat : transporté à l'hôpital, aussi sec. Comme disait Mamie : "C'est vrai que ça ne se remarque pas, qu'il en manque une."

Des coups pendables des enfants !

De ces coups pendables, tu as su tiré un texte magique sur le pouvoir de l'imagination et de l’auto-persuasion. Beaucoup d'humour, aussi.
avatar
Lucy

Nombre de messages : 3411
Age : 39
Date d'inscription : 31/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  Janis le Lun 19 Aoû 2013 - 16:41


Ha les réminiscences !

Très heureuse lecture, depuis longtemps j'ai mangé des bananes (qui m'a bien fait rire !) jusqu'à la peau de banane capable de faire dérailler un train, en passant par l'émotion, la solitude pudiquement évoquées de l'enfant.

En tout cas j'ai tout compris, les enchaînements et la construction m'ont parues claires (ou alors c'est l'EPO ?)
avatar
Janis

Nombre de messages : 13490
Age : 56
Date d'inscription : 18/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  CROISIC le Lun 19 Aoû 2013 - 21:11

J'aime les enfants excessifs et j'ai adoré la construction de cette histoire et puis : je n'étais pas trop jeune pour être son amoureux ! , quelle jolie trouvaille !
avatar
CROISIC

Nombre de messages : 2665
Age : 63
Localisation : COGNAC
Date d'inscription : 29/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://plumedapolline.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Pas de banane au Buffet de la Gare

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum