Exo « Train » : Le chemin des rails

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Exo « Train » : Le chemin des rails

Message  elea le Dim 4 Aoû 2013 - 14:23

Elle plaît aux garçons cinq minutes. C’est ce que sa mère disait d’elle. Si jolie et tellement bête que dès qu’elle parle, son charme s’évanouit. Alors elle ne moufte plus, elle sourit, bat des cils, triture une mèche brune de l’index avant d’en mâchouiller le bout et écoute religieusement les gens intelligents débattre autour d’elle.

T’es comme un quatre-quarts sans levure, t’as pas monté à la cuisson. C’est ce que sa mère disait de lui. Si petit et malingre que dès qu’il paraît, les autres pouffent. Alors il ne se montre plus, il étudie, se cache derrière son ordinateur, vit par procuration et jeux de rôles et évite soigneusement les miroirs et les photos d’hommes bien levés.

Mais ce jour, il est dans le train, destination enterrement, celui de sa mère. Dans sa petite sacoche, un plein sac de levure, à disperser en guise de poignée de terre sur les planches de bois bon marché.

Sur le fauteuil d’en face, une sublime brune enroule une mèche de cheveux sur son doigt. Puis sa bouche suçote dans le vide le bout de la mèche, trop courte pour arriver jusqu’à ses lèvres. La langue, étonnée de ne rien avoir à se mettre dessous, sort régulièrement en tentatives d’attraper la mèche, ce qui donne un air parfaitement idiot à la divine créature. Qui le regarde, l’œil morne, épier son manège capillaire.

– Elle m’a coupé trois centimètres de trop.
– Il faut attendre que ça repousse.
– Je sais mais j’oublie toujours. Vous aussi ?
– Moi aussi quoi ?
– Vous attendez de repousser.

Il est stupéfait, pas l’once d’une moquerie dans la réplique, un vrai questionnement et une innocente bouche en cœur qui attend la réponse.

– Non, pour moi c’est définitif.
– C’est triste.

L’arrivée en gare lui évite d’avoir à poursuivre la conversation. Il s’empare de la sacoche et prend congés d’un signe de tête. Elle ne le regarde déjà plus, occupée à se casser le cou pour apercevoir le nom de la gare, par la fenêtre. Puis bondit de son siège, affolée, récupère une valise énorme et visiblement trop lourde pour ses charmants bras nus à la peau dorée et s’évertue à la traîner dans le couloir. Deux hommes se précipitent pour l’aider. Sur le quai, le regard vague, elle les remercie et congédie d’un signe de la main avant de s’asseoir sur son bagage et de rester plantée là.
Il hésite. Un courant d’air soulève sa chevelure, découvrant une épaule ronde à croquer, un caramel délicat, il en imagine le goût de beurre salé. Il n’est pas pressé, il se niche dans un coin et l’observe.

Le train est reparti, le quai s’est vidé, les annonces micro se sont éteintes. Un rayon de soleil passe à travers un trou et se pose sur la main parfaitement manucurée. Elle joue à la déplacer pour poser le rayon sur chacun de ses ongles, examine l’éclairage, sérieusement, puis passe au suivant. Ne semblant pas satisfaite du résultat, elle repousse la valise jusqu’à ce que le rayon se pose sur ses pieds chaussés d’une paire de Tropéziennes argentées et passe ses ongles vernis sous la lumière. Une mouche se pose sur son oreille, elle la chasse en riant de la chatouille, son éclat de rire enfantin trouble le silence en transit de la gare. Il est fasciné, incapable de détacher son regard.  

Le bruit d’un train se rapproche, la brune relève la tête et scrute avidement le bout des rails. C’est un sans-arrêt, elle le regarde passer longuement, jusqu’à ce qu’il ait totalement disparu de son champ de vision. Alors les larmes coulent sur ses joues satinées.

Il s’approche doucement, pour ne pas l’effrayer.

– Ça ne va pas mademoiselle ?
– Ma mère disait que j’étais tout juste bonne à regarder passer les trains. J’essaye mais ce n’est pas passionnant, même ça je ne sais pas le faire.
– Elle ne viendrait pas de mourir votre mère ?
– Oh non, ça fait longtemps déjà ! Pourquoi ?
– Parce qu’on dirait la mienne…

Il lui tend une main qu’elle prend sans hésitation. Ils sortent de la gare, portant la grosse valise à deux, vers une nouvelle voie.

elea

Nombre de messages : 4894
Age : 44
Localisation : Au bout de mes doigts
Date d'inscription : 09/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Le chemin des rails

Message  Legone le Dim 4 Aoû 2013 - 15:23

Très joli, très charmant texte tout plein de sensibilité. Et qui ne manque pas de drôlerie. CertainEs formules font mouche.
U
E coquille : prendre congé
Beaucoup apprécié Merci
avatar
Legone

Nombre de messages : 1121
Age : 44
Date d'inscription : 02/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Le chemin des rails

Message  Rebecca le Dim 4 Aoû 2013 - 15:38

Deux mères qui déraillent, deux êtres que l'on raille, manquerait plus qu'une erreur d'aiguillage pour verser dans le fossé...
mais parfois suffit de s'en remettre au petit bonheur la chance pour se trouver un destin et une destination inattendus
une drôle de rencontre dans un endroit ordinaire
et une bien jolie écriture pour capturer le charme d'instants suspendus au dessus des contingences ordinaires
avatar
Rebecca

Nombre de messages : 12282
Age : 58
Date d'inscription : 30/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Le chemin des rails

Message  Invité le Lun 5 Aoû 2013 - 5:33

Cette jolie rencontre pourrait être le début d'une longue histoire. J'aurais plaisir à lire une suite. Je trouve très agréable ce style plein de fraicheur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Le chemin des rails

Message  Invité le Lun 5 Aoû 2013 - 8:00

C'est super
Les deux personnages sont craquants et on leur souhaite tout le bonheur du monde

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Le chemin des rails

Message  Invité le Lun 5 Aoû 2013 - 11:11

J'ai beaucoup aimé ce va-et-vient de plans entre elle et lui. Avec des détails si bien observés et si bien rendus ! Le passage où la fille admire le soleil sur ses ongles, et où elle pousse sa valise pour mieux capter les rayons. Ses petits gestes inutiles, sucer ses cheveux etc... Des gestes qui dénotent sa superficialité, mais qui en même temps la rendent si touchante, et si gracieuse !
Deux êtres sympathiques dénigrés par leur mère, et qui se rencontrent et vont peut-être poursuivre leur chemin ensemble. Une très jolie histoire !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Le chemin des rails

Message  Sahkti le Lun 5 Aoû 2013 - 20:40

Quelle belle histoire, douce et tendre, cruelle aussi. Tu racontes joliment ces êtres déchirés, sans faire semblant, sans en faire trop, on s'y attache très vite, parce qu'ils sonnent vrai.
Un très bon texte elea !!
avatar
Sahkti

Nombre de messages : 31251
Age : 43
Localisation : Suisse et Belgique
Date d'inscription : 12/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Le chemin des rails

Message  Sahkti le Lun 5 Aoû 2013 - 20:41

J'ajoute que j'aime beaucoup la manière dont l'action se déroule sous nos yeux, comme au cinéma.
avatar
Sahkti

Nombre de messages : 31251
Age : 43
Localisation : Suisse et Belgique
Date d'inscription : 12/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Le chemin des rails

Message  Lucy le Mar 6 Aoû 2013 - 18:43

Jolie rencontre et pas banale, avec ça. De l'amour des mères qui ne savent pas aimer, il y a tant d'histoires à raconter. Et tu le fais de façon admirable.
avatar
Lucy

Nombre de messages : 3411
Age : 39
Date d'inscription : 31/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Le chemin des rails

Message  Invité le Mer 7 Aoû 2013 - 20:34

Une mère pas sympa, c'est triste. Deux mères pas sympa, tu nous prouves que loin d'être deux fois plus triste, ça peut générer du bonheur.
Et ton texte plein de délicieux détails est un bonheur à lire !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Le chemin des rails

Message  obi le Jeu 8 Aoû 2013 - 8:40

Un conte des rails! La petite sirène n'a pas de queue de poisson mais une valise trop lourde!
Voilà qu'elle trouve quelqu'un pour l'aider à la porter. Merci les fées . Même si on a passé l'âge d'y croire, ça fait du bien.

Il y a quand même quelque chose qui m'inquiète:dans les contes de fées, les héros sont persécutés injustementLà (pour la fille au moins) elle n'a vraiment pas l'air fûté!

Belle écriture, sobre qui fait beaucoup avec une économie de moyens.


obi

Nombre de messages : 441
Date d'inscription : 24/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Le chemin des rails

Message  Janis le Mer 21 Aoû 2013 - 12:57


Ha ces mères nocives !
et encore une belle brune ! je parie que je sais qui sont ses deux chevaliers servants de la fin
c'est très agréable parce que c'est un peu triste, mais il y a de l'espoir.
Bien écrit comme d'hab, sans pathos ni fioritures, une rencontre vivante.
avatar
Janis

Nombre de messages : 13490
Age : 56
Date d'inscription : 18/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Le chemin des rails

Message  Janis le Mer 21 Aoû 2013 - 12:58


Quand le chemin déraille dans le bon sens, ça fait plaisir !
avatar
Janis

Nombre de messages : 13490
Age : 56
Date d'inscription : 18/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Train » : Le chemin des rails

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum