Exo « Écrire suivant un incipit » : Amours à varier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Exo « Écrire suivant un incipit » : Amours à varier

Message  Rebecca le Dim 5 Mai 2013 - 22:43

« C'était inévitable : l'odeur des amandes amères lui rappelait toujours le destin des amours contrariées.»

Amandine referma brutalement le livre qu’elle venait d’ouvrir, inutile d’aller plus loin, cet incipit l’avait découragé de prolonger sa lecture. D’une part, elle ne connaissait pas l’odeur des amandes amères, d’autre part, amertume et contrariété n’étaient plus sa tasse de thé à cette heure de la journée et à ce moment de l’histoire.

Si tant est qu’elle eût jamais aimé le thé, soit-dit en passant.

Ici, ça sentait l’éther, l’alcool à 90 degrés et la soupe aux poireaux qui finissait de refroidir sur son plateau.
Elle avait raté son suicide, c’était un fait avéré désormais. Et définitivement anecdotique. Sa nature profonde reprenait déjà le dessus : optimiste. Sur fond de nihilisme certes mais globalement joyeuse et cernée par une tendance profonde et incompressible à la dérision. Sa vie était un roman, souvent tragi-comique, et comme elle était écrivain, ça tombait bien.

Se remémorant son réveil ce matin à la Clinique de la Renaissance, la bien nommée en ce qui la concernait, elle sut qu’elle était entrée en mode recyclage ce qui signifiait qu’elle n’aurait aucun scrupule à faire feu de tout bois, y compris de ses déboires de la journée, pour fomenter son prochain forfait, elle allait se remettre à écrire, c’était inévitable !

Sa muse, elle, au moins lui était restée fidèle et s’attacherait à la consoler voire même à lui faire regretter son geste de la veille, tout en veillant à ce qu’elle en retire un bénéfice, ce qui n’avait pas été, loin s’en faut, le cas de ses deux tendres amies, Rose et Lilas.
Les drôles de dames, comme elle appelait ses deux amoureuses, dont chacune ignorait l’existence de l’autre jusqu’à ce matin, s’étaient rendues à son chevet dés qu’elles avaient été informées du drôle de drame. Bien qu’elle les ait supplié de n’en rien faire, réalisant mais trop tard les possibles contrariétés qui pourraient résulter d’une telle confrontation, elles avaient toutes deux accouru, et le silence qui s’était installé lorsqu’elles eurent chacune déposé un baiser sur les lèvres d’Amandine fut aussi chargé de sens que le tumulte qui s’en suivit !

En effet ! Ça avait été un beau raffut !

Sa chambre s’était rapidement remplie d’effluves fleuris certes, mais d’invectives tout aussi fleuries et les noms d’oiseaux qui avaient voleté au dessus de son lit lui avaient fait réaliser que le printemps n’est pas forcément la saison la plus propice aux effusions.
Loin de s’épancher sur le funeste destin qui avait amené Amandine à se trancher les veines, incapable qu’elle avait été de trancher entre ses sentiments pour l’une et son désir de l’autre, dés qu’elles eurent compris les tenants et les aboutissants de la situation, elles n’eurent de cesse, après s’être jaugées un court instant durant lequel notre convalescente crut bon d’espérer encore un pourtant peu probable rapprochement , elles n’eurent de cesse donc de manifester leur dépit et leur colère de rivales dans des termes que la bienséance m’interdit de rapporter ici. Ce que je peux en dire, c’est que ça ne sentait pas la rose et le lilas, à l’instar de leur prénom et parfum respectifs.

Quelque chose était pourri et même moisi au Royaume de l’Amour Universel dans lequel Amandine avait conçu de vivre, puis de mourir, en princesse chérie, adulée, et adorée. .
Sa Dame de Cœur s’était piquée de lui faire ravaler certaines couleuvres et sa Dame de Pique avait déclarée être totalement écœurée. Toutes deux en partant lui avaient intimé de se tenir à carreau et à distance désormais, ce qui pour l’heure n’était pas trop difficile, elle se voyait mal leur courant après avec sa potence à perfusions.

Cependant elle ne s’y pendrait pas non plus , et rien ne pourrait plus l’affecter car, en humant une dernière fois les senteurs printanières encore en suspens au dessus de son lit d’hôpital, auxquelles se mêlaient désormais les émanations un peu rances de sa soupe aux poireaux, assorties d’un nuage éthéré, et légèrement alcoolisé, Amandine sut qu’elle tenait le début de son prochain roman :

« C’était inévitable : l’odeur des amantes amères lui rappellerait toujours le festin des amours avariées. »

avatar
Rebecca

Nombre de messages : 12282
Age : 58
Date d'inscription : 30/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Écrire suivant un incipit » : Amours à varier

Message  Invité le Lun 6 Mai 2013 - 15:42

Une pirouette a suffi pour régler le compte de l'incipit. Je parie que tu es la seule à y avoir songé :o)
Mais on reste néanmoins dans le sujet : les amours contrariées. Qui comme chacun sait deviennent féminines au pluriel.
La narration est au petit poil. Le ton Rebeccien
On y découvre que le mariage pour tous peut avoir pour corollaire l'adultère pour tous :o)
L'incipit revient malicieusement à la chute.
Merci pour ce bon moment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Écrire suivant un incipit » : Amours à varier

Message  Invité le Mar 7 Mai 2013 - 12:49

Une situation au demeurant plutôt dramatique, complexe, traitée sur un ton léger où la pointe d'humour est la bienvenue.
Je crois que je t'aurais reconnue, si on avait posté dans l'anonymat.
J'aime bien l'idée du départ, Gabriel Garcia Marquez remisé en vitesse, première phrase lue, fallait y penser !
Ça solutionne le problème.
Les amours contrariées sont bien décrites, mais je n'aime pas du tout la reprise de l'incipit déformé, à la fin,
et surtout le festin des amours avariées, pour moi d'une suprême inélégance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Écrire suivant un incipit » : Amours à varier

Message  Jean Lê le Mar 7 Mai 2013 - 19:21

Une T.S., un chambre d'hosto, une scène de ménage, heureusement toujours l'humour qui sauve la situation. En plus, moi qui aime bien les jeux de mots bien cons, je suis servi, merci Rebecca. Heu ! petite précision, j'ai pas dit que tes jeux de mots sont lourds, ils sont plutôt subtils et décalés à ravir.
avatar
Jean Lê

Nombre de messages : 591
Age : 58
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 22/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Écrire suivant un incipit » : Amours à varier

Message  Invité le Mer 8 Mai 2013 - 5:15

J'ai adoré la façon expéditive dont tu t'es affranchie de l'incipit, d'entrée. C'est bien de toi :-)
Merci pour cette lecture dont les épisodes mouvementés m'ont ravie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Écrire suivant un incipit » : Amours à varier

Message  Legone le Mer 8 Mai 2013 - 12:37

Bien vue cette façon d'aborder la contrainte initiale. Le texte est souvent plein de trouvailles : la déclinaison des couleurs des cartes, par exemple. Un bon moment. Je suis moins convaincu par la toute fin.
avatar
Legone

Nombre de messages : 1121
Age : 44
Date d'inscription : 02/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Écrire suivant un incipit » : Amours à varier

Message  Invité le Jeu 9 Mai 2013 - 8:22

J'ai adoré, et en particulier le détournement de l'amère l'insipide :-)).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Écrire suivant un incipit » : Amours à varier

Message  Invité le Jeu 9 Mai 2013 - 8:23

J'ai adoré, et en particulier le détournement de l'amère insipide :-)).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Écrire suivant un incipit » : Amours à varier

Message  Polixène le Mer 15 Mai 2013 - 19:31

Rebecca, tu es à l'art littéraire ce que le funambule est à l'art circassien.
J'applaudis ce numéro-ci, comme tous tes autres.
avatar
Polixène

Nombre de messages : 3054
Age : 55
Localisation : Dans un pli du temps
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://polixenne.over-blog.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Écrire suivant un incipit » : Amours à varier

Message  Sahkti le Mer 29 Mai 2013 - 9:56

Et hop ! Une petite pirouette et voilà cet incipit amer rangé au placard... pour mieux l'en ressortir à la fin ceci dit, la boucle est bouclée et de manière efficace.
Entre les deux, un récit constant, bien élaboré, qui nous raconte toute une histoire et nous dresse un portrait doux-amer d'une désabusée en puissance. J'aime assez ça. Le tout se lit avec plaisir, de par la fluidité du récit, c'est bien.
avatar
Sahkti

Nombre de messages : 31251
Age : 43
Localisation : Suisse et Belgique
Date d'inscription : 12/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Écrire suivant un incipit » : Amours à varier

Message  Sahkti le Mer 29 Mai 2013 - 9:57

Oups, parti trop vite...
Je voulais ajouter que j'apprécie le lien final entre l'odeur un peu rance et l'idée de début d'un nouveau roman, cette association d'idées m'amuse et je la trouve bien à sa place, comme ça.
avatar
Sahkti

Nombre de messages : 31251
Age : 43
Localisation : Suisse et Belgique
Date d'inscription : 12/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Écrire suivant un incipit » : Amours à varier

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum