Exo « Anonyme » : Pétillantes fripes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Exo « Anonyme » : Pétillantes fripes

Message  Modération le Jeu 14 Fév 2013 - 6:06

Ce soir j’en ai deux avec moi.
Une blonde, une asiatique.
L’une s’occupe de ma liqueur et de ma pipe, l’autre coupe mes ongles au pied gauche.
C’est fascinant la minutie avec laquelle une femme peut te couper les ongles du pied gauche.
Elle m’aime un peu, je crois.
Je me suis bien lavé entre les orteils, avant. Je dois l’aimer un peu aussi.
L’autre je ne sais pas, c’est une copine à elle, moitié bisexuelle, moitié sauvage, qui n’avait plus de draps propres chez elle alors qui vient squatter les miens.
Ça tombe bien, la voisine du dessous m’a fait la lessive il y a deux jours.
Je fume. J’en fais profiter les filles. Il y a quelque chose d’érotique dans la fumée : les volutes qui dansent, parfois, on dirait des femmes qui se cambrent, qui se cabrent, à plusieurs, jouant les unes avec les autres. Quel homme n’a jamais rêvé de voir une blonde et une asiatique jouer ensemble comme des volutes de fumée ?
Je demande à la moitié sauvage si elle ne veut pas laver ses vêtements, tant qu’à faire.
Histoire qu’elle les enlève.
Je m’arrache des miens, pour l’exemple. Je n’ai pas un corps de rêve, loin de là, elles ne peuvent pas en dire autant.
La liqueur joue avec mes sens.
La blonde à un dos magnifique, je lui dis de se pencher en avant.
Je plonge mes doigts dans l’alcool, je commence à lui écrire entre les omoplates.
Je ne sais pas ce que j’écris.
Mes nerfs s’embrument
Mes naseaux fument

frétille et fulmine, fringante femelle
que filent mes doigts dans ton corset fébrile et que mon fiel épargne ton front fiévreux
j’en veux à ton altière fesse, ô fière altesse
que taquine paresse, admirable folle
de la messe nocturne
où paroles et caresses
d’Uranus à Saturne
suspendent les envols
se figeant dans l’espace
une fraction de temps
que le pénible Horace
mesure
en toute chose
comme toi
ô ma douce que la muse habite
ma mine ne t’inspire-t-elle pas la pitié ?
et ne suis-je pas de ton cœur le vaincu ?
petite sotte, te grisant d’un coup de blanc je te formerai
quoi de plus sublime que l’affection d’un père ?

Hoquet.
De toute façon n’est pas ça que j’écris, la liqueur s’évapore avant que j’aie le temps de lire.
C’est dommage, parce que je n’écris jamais aussi bien que quand je suis bourré.
L’asiatique ne lit pas non plus, elle ne pipe pas un mot d’occidental.
Tout s’oublie, sauf mes doigts, qui dessinent des lettres d’or sur hanches floues.
La blonde commence à s’agiter la croupe, me demande quand j’aurai fini, pour passer à autre chose.
Vrai que sa taille de guêpe donne envie de lui présenter un dard mielleux.
« Ta gueule, je fais de la poésie bordel ! »
Mon écritoire cesse de remuer, docilement.
Je termine. Je ne sais pas où sont parties nos fringues.
Je crois que l’asiatique frise l’excitation, elle commence à vouloir siroter la liqueur sur le dos de la blonde.
Elle ne comprend rien à rien, celle-là.
Je le jure, c’était de la poésie.

Modération

Nombre de messages : 1361
Age : 104
Localisation : œ Œ ç Ç à À é É è È æ Æ ù Ù â  ê Ê î Î ô Ô û Û ä Ä ë Ë ï Ï ö Ö ü Ü – — -
Date d'inscription : 08/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Anonyme » : Pétillantes fripes

Message  Invité le Jeu 14 Fév 2013 - 9:55

Ah, un vrai poète enfin !
J'ai adoré ça :
Je me suis bien lavé entre les orteils, avant. Je dois l’aimer un peu aussi.

Non seulement poète mais délicat en amour, je craque, c'est trop mignon !!!
Alors, ça pourrait être BM, Prunus, Legone ou Narbah. Je les aime tous les quatre, ils ont ce brin de folie qui va bien avec l'écriture à la liqueur et à la fumée... Je pencherais pour Narbah, sans raison objective...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Anonyme » : Pétillantes fripes

Message  Invité le Jeu 14 Fév 2013 - 10:33

bon, la blonde et l'asiatique...ça fait un peu cliché de fantasme masculin par moments, quand même.
surtout dit comme ça, il y a un côté limite macho.

mais de vraiment très bons passages dans ce texte où l'on devine une amertume chagrine, à peine planquée entre les lignes.
révélée, je dirais même, en milieu de parcours.
alors, finalement oui!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Anonyme » : Pétillantes fripes

Message  Invité le Jeu 14 Fév 2013 - 10:39

(ou alors je n'ai rien kapish, ce qui est très possible aussi.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Anonyme » : Pétillantes fripes

Message  Invité le Jeu 14 Fév 2013 - 11:31

Oui, on ne sait pas trop si c'est du lard ou du cochon, l'impression que le narrateur se moque des clichés qu'il déploie, mais jusqu'à un certain point seulement ; une forme d'auto-dérision, de lucidité qui teste ses limites.
Entre deux eaux, le ton et le texte.
Pas désagréable mais un chouïa questionnant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Anonyme » : Pétillantes fripes

Message  Marvejols le Jeu 14 Fév 2013 - 11:40

Sûr qu'il fait recette avec un titre contrepèterie pareil. Fait penser un moment à du Prunier mais c'est trop lâché. Belle envolée poétique rythmée au milieu et d'ailleurs finement érotique*: possible Tizef mais cela me semble (pardon) trop osé. La plume par le sujet, la matière, la manière pourrait tenir de son Narbah. Mais peut-être pas assez déjanté pour lui, un peu trop sage : Narbah m'est avis n'aurait pu se retenir en 1 ou 2 endroits de "trespasser" la ligne rouge. Donc me reste Panda, dans un certain équilibre entre le déjantoïde et un savoir versificateur certain, et puis le thème asiatique. D'ailleurs il faut être un petit malin pour attendre les dernières heures et tenter un scrore record en un temps record. Faut avoir une petite attirance pour les jeux suicidiares!
Une précision : désolé Mesdames mais je ne sens pas une plume féminine, je n'ai donc considéré que des mecs.
Bon, je me trompe probablement sur toute la ligne. N'et-ce pas le but du jeu (après la qualité poétique).

frétille et fulmine, fringante femelle
que filent mes doigts dans ton corset fébrile et que mon fiel épargne ton front fiévreux
j’en veux à ton altière fesse, ô fière altesse
que taquine paresse, admirable folle
de la messe nocturne
où paroles et caresses
d’Uranus à Saturne
suspendent les envols
se figeant dans l’espace
une fraction de temps
que le pénible Horace
mesure
en toute chose
comme toi
ô ma douce que la muse habite


ton corps c'est fébrile / mont de Vénus et anus / et puis ce "pénis au râble" (pénible Horace)

Je revote Panda.

Marvejols

Nombre de messages : 1887
Age : 51
Localisation : agglomération de Montpellier
Date d'inscription : 08/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://marvejols-poesie.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Anonyme » : Pétillantes fripes

Message  Janis le Jeu 14 Fév 2013 - 11:43

Me semble que le côté macho-caricature est là pour rire, non ?

t'façon on aime bien les machos, les gros bourrins drôles

ce que j'aime, c'est la belle tenue de l'écriture, et l'humour qui court tout le long.
Ça ne se prend pas au sérieux
(enfin j'espère, sinon je tends l'autre joue !)
avatar
Janis

Nombre de messages : 13490
Age : 56
Date d'inscription : 18/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Anonyme » : Pétillantes fripes

Message  Pussicat le Jeu 14 Fév 2013 - 17:13

Titre en contrepet... humour... poésie bien tournée... c'est du Legone.
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4725
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Anonyme » : Pétillantes fripes

Message  Invité le Jeu 14 Fév 2013 - 20:12

Ah le titre ! J'adore ! Digne de figurer dans le fil ad hoc.
Oui, Legone, pourquoi pas ?
En attendant, il y a beaucoup de choses qui me plaisent, dans ce texte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Anonyme » : Pétillantes fripes

Message  Lizzie le Sam 16 Fév 2013 - 8:55

J'avoue, je n'ai pas aimé ce texte. Ce qui me fait revenir dessus, c'est le nom de l'auteur: encore un effet à retardement de ce jeu: le double effet de l'anonymat, puis de sa levée.
En fait, l'écriture se tient bien et les contrepétries sont marrantes, pas de pb avec ça.
Ce que je n'ai pas aimé, c'est justement ce thème de macho pervers: même en parodie j'ai du mal. Et une phrase, aussi:

petite sotte, te grisant d’un coup de blanc je te formerai
quoi de plus sublime que l’affection d’un père ?
ça, désolée, ça ne me fait pas sourire.
Je crois comprendre que tu aimes les thèmes border line - je me souviens d'un exo live sur un narrateur qui fantasmait (ou passait à l'acte, je ne sais plus) sur une enfant, mais ce genre de thème, pfiou, pas simple.

Intéressant, le chako pile ou face !

Lizzie

Nombre de messages : 1160
Age : 51
Localisation : Face à vous, quelle question !
Date d'inscription : 30/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Anonyme » : Pétillantes fripes

Message  Invité le Sam 16 Fév 2013 - 13:20

doutant fort de ma première interprétation,

j'ai relu en me disant: où est le secret?
et donc je pense qu'il est bien possible que ce texte soit plus complexe qu'il n'y paraît!
d'une part si Chako sait écrire dans la peau d'un "je" féminin, il peut bien aussi se faire macho ici.
si on part du principe que là, "je" est un autre.

les contrepèteries décelées sont elles toutes voulues par l'auteur?
le hoquet est-il un pleur ou un -hips-?
comment décrypter les lignes d'avant le hoquet?
finalement il n'y a pas d'acte sexuel consommé, si ce n'est celui d'écrire de la poésie mystère sur un dos avec une liqueur qui s'évapore (donc on ne saura pas ce que ce "je" à écrit, puisque ce n'est pas non plus les lignes qui précèdent, les fameuses lignes du milieu)

le secret est donc là! diantre...mais c'est bien sûr...et en plus c'est de la poésie, il le jure!

donc...Chako au parloir...? histoire de nous éclairer sur cet exo original qui sème le doute ?

déjà rien que pour ça c'est pas mal joué, en fait!





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Anonyme » : Pétillantes fripes

Message  Zou le Mar 19 Fév 2013 - 21:20

Dense, imagé, poétique, désabusé, un peu glauque et fauve.
Ce texte m'a fait penser à ces chinois qui écrivent de la poésie éphémères (comme une volute, tiens !) dans les espaces publics avec des grands pinceaux qu'ils trempent dans l'eau.
Il m'a plu.
avatar
Zou

Nombre de messages : 5470
Age : 55
Localisation : Poupée nageuse n°165, Bergamini, Italie, 1950-1960
Date d'inscription : 12/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Anonyme » : Pétillantes fripes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum