Exo « Maillet » : Sombres soupçons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Exo « Maillet » : Sombres soupçons

Message  Albert-Robert le Lun 21 Jan 2013 - 17:09

Sombres soupçons

Le cendrier déborde et la bouteille est vide,
Je suis seul dans la chambre et j'attends, je t'attends,
Le front contre la baie, dans la pénombre avide,
Je guette ta silhouette et j'ai le cœur battant

Les bougies ont coulé, les roses sont flétries,
Le cendrier déborde et la bouteille est vide,
Ton portrait sur le haut du buffet me sourit,
Pour dissiper ma crainte et mes soupçons stupides

Et pourtant j'imagine ta bouche douce, humide
Sur un corps inconnu...Bon Dieu, je n'ai plus rien
-Le cendrier déborde et la boudteille est vide-
A boire ou à fumer. Je gémis comme un chien

Mais enfin te voici ! Comme tant d'autres fois,
Tu te pends à mon cou en un geste rapide,
Et je feins d'ignorer que tu sais bien pourquoi
Le cendrier déborde et la bouteille est vie








































avatar
Albert-Robert

Nombre de messages : 492
Age : 75
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 21/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Maillet » : Sombres soupçons

Message  Invité le Lun 21 Jan 2013 - 19:44

Et la bouteille est vie, au dernier vers, c'est voulu ou c'est une faute de frappe ?
Albert, je ne sais pourquoi ton poème me fait penser à la chanson de Michèle Arnaud (tu as connu ça, toi aussi)
Et moi, ce soir, je ne peux supporter l'odeur des roooses...
Sauf que là c'est l'odeur du cendrier plein qui doit être insupportable.
Très bien écrit, et se terminant sur un happy end, c'est très chouette.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Maillet » : Sombres soupçons

Message  Arielle le Mar 22 Jan 2013 - 8:30

Superbe, la belle ampleur de l'alexandrin pour dire les petites misères du quotidien. La scène est très visuelle et on entre dans la peau du narrateur en oubliant la contrainte à laquelle il se raccroche très naturellement.

J'aurais juste une remarque sur ce vers :
"Et pourtant j'imagine ta bouche douce, humide"
dans laquelle le e à l'hémistiche me gêne. Pourquoi pas :
J'imagine pourtant ta bouche douce, humide

Arielle

Nombre de messages : 5605
Age : 71
Localisation : sous le soleil breton
Date d'inscription : 02/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/poesie.herbierdesmots/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Maillet » : Sombres soupçons

Message  Invité le Mar 22 Jan 2013 - 9:55

J'ai adoré le thème de ce poème.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Maillet » : Sombres soupçons

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum