Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Scaevola le Ven 4 Jan 2013 - 16:52

Spoiler:
Galimatias - Charles-Timoléon de Sigogne (1560 - 1611)


Seine, au front couronné de roseaux et de saules
Pour voir votre beauté souleva ses épaules
Et prononça ces mots : " Messieurs des pois pilés
    Qui veut des choux gelés ? "

A l'ombre d'un cheveu se cachait Isabelle,
La gaine et les couteaux auprès d'une escarcelle,
Des marrons, des éteufs, du cresson alénois,
        Pour Ogier le Danois.

Non, je n'approuve point la vanité des hommes :
J'aime l'ambition comme un Normand les pommes :
Que vous seriez joli, si vous n'étiez pelé,
        Monsieur le Jubilé !

Quand le brave Nembroth bâtit la tour superbe,
Il courut la quintaine et dansa dessus l'herbe,
Faisant sur le pied droit, mais il fut bien camus,
        Voyant Nostradamus !

Jaloux flots de la mer, ennemis de ma vie,
Dit Léandre en mourant, si ma belle est ravie,
Me conjurant le ciel pour passer l'Achéron,
        Adieu mon éperon !

Masse à dix, tope, tingue ! un éventail d'ermite,
Une lance de sucre, une anse de marmite,
Puis un poulet bardé de la poudre d'Iris
        Et de chauve-souris !

De soixante escargots accoucha Pampelune ;
Trois jeunes hérissons des loups gardent la lune,
Parce qu'il est secret d'effet et de renom
        Comme un coup de canon !

Belle qui paraissez aux amants si cruelle,
Vous aveuglez les yeux, ainsi qu'une tournelle,
A moins que de pitié votre coeur soit époint
    Quand on ne s'en plaint point.

Pêchez des hannetons en un crible d'ivoire,
Pour conjurer les morts, lisez dans le grimoire,
Les amants pour vos yeux endurent le trépas.
    Mais ils n'en meurent pas.

La raison principale pour laquelle j'ai choisi - après une longue hésitation - de détourner ce poème est la diversité et la rareté des champs lexicaux, y compris à la rime, ce qui pimente encore plus le défi. Mais je souhaitais également faire découvrir (ou peut-être pas ?) cet auteur génialement en avance sur son temps et si peu connu.


Discours d'une rivière


Lentement je m'écoule sous d'horribles saules,
Là, de nombreux fardeaux pèsent sur mes épaules,
Tandis que j'avance sur des tessons pilés;
   Car j'ai les doigts gelés !


S'approche de mon cours la divine Isabelle,
Amoureusement, je vole son escarcelle:
Il ne s'y trouve que du cresson alénois,
   Et un livre en danois...


Si je ne me fais point le détracteur des hommes,
Il est vrai, cependant, qu'ils mangent trop de pommes.
Restez tant au soleil que vous aurez pelé,
   Moi j'aurais jubilé !


Souvent l'on vous promet un spectacle superbe:
"Le monde est condamné; l'eau deviendra de l'herbe
Et l'herbe du magma ! ", mais ils sont bien camus,
   Les faux Nostradamus !


Ah ! Je suis un lit d'eau douce ! Un lit d'eau de vie !
Oui, j'ai noyé Léandre, Héro je l'ai ravie:
Je pourrais aisément passer pour l'Achéron,
   Rompu par l'éperon !


A l'ombre d'un château sourit un vieil ermite,
Il prend mon eau, la fait bouillir dans sa marmite,
Regardez en ses yeux et vous verrez l'iris
   D'une chauve-souris !


J'ai parmi mes amis la jeune Pampelune ;
Je la reflète, aussi je reflète la lune,
Donc je mériterais beaucoup plus de renom
   Que le bruit d'un canon !


Aux périodes de crue est ma force cruelle,
J'éclabousse en passant les murs d'une tournelle
Probablement taillée dans un roc époint:
    Là, vous marquez un point !


Je suis bien plus solide qu'un meuble d'ivoire,
J'ai bien plus de savoir qu'un antique grimoire,
Je coule et coule encore, et compte vos trépas,
    Mais je ne meure pas.
avatar
Scaevola

Nombre de messages : 21
Age : 104
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Invité le Ven 4 Jan 2013 - 18:10

Merci de nous faire découvrir ce poète en effet très en avance sur son temps. Je me suis régalé (en particulier de cresson alénois)

Contrainte oblige, on retrouve ce piquant légume dans ton poème.
Le fil d'une rivière apporte une certaine unité dans ce "galimatias". Certains de tes alexandrins se moquent de la césure à l'hémistiche. Mais dans ce contexte fantaisiste, ça passe très bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Invité le Ven 4 Jan 2013 - 18:21


Un surréaliste avant l'heure, tonton Timoléon !
Beau le détournement, pas facile par sa longueur, mais je regrette le claudiquement de certains vers.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Pussicat le Sam 5 Jan 2013 - 0:09

Une vraie découverte... certains vers ne suivent pas le cours mais on s'en balance... euh, pas trop, tu vas faire chavirer la barque !
avatar
Pussicat

Nombre de messages : 4725
Age : 50
Localisation : France
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Chako Noir le Sam 5 Jan 2013 - 1:33

Extra. Grand grand merci pour la découverte, et ton détournement est à la hauteur. Un beau défi !
avatar
Chako Noir

Nombre de messages : 5416
Age : 27
Localisation : Neverland
Date d'inscription : 08/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://gofeedthecat.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Scaevola le Sam 5 Jan 2013 - 3:01

Merci pour vos réponses. Ravi que ça vous plaise, et ravi encore plus de faire découvrir le sieur De Sigogne. Pour votre remarque commune sur le non-respect, dans certains vers, de la césure à l'hémistiche : cela est bien-entendu volontaire. Cela symbolise dans la plupart des cas un débordement, une agitation qui rompt le flot continu de la rivière, par exemple au vers :

" Amoureusement[, je // vole son escarcelle:

// => césure régulière
[ => césure syntaxique
la rupture de la césure régulière 6/6 en 5/7 correspond à un mouvement brusque de l'eau, qui fait tomber l'escarcelle de cette pauvre Isabelle dans la rivière. De plus, cela met en avant le " je ", qui, placé à l'hémistiche, se lit selon les règles de l'art en marquant une séparation longue avec le mot suivant.
avatar
Scaevola

Nombre de messages : 21
Age : 104
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Invité le Sam 5 Jan 2013 - 6:26

Ne m'en veuillez pas si j'apporte une petite suggestion. Au dérisoire grief :
Il est vrai cependant qu'ils mangent trop de pommes
j'opposerais
Il est vrai cependant que je me paie leurs pommes

L'inconvénient, c'est que j'introduis un langage familier que vous ne souhaitez sûrement pas.
L'avantage, c'est que c'est plus cohérent au niveau du sens, avec ce qui précède.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Invité le Sam 5 Jan 2013 - 6:31

Je m'interroge aussi sur la forme verbale contenue dans le dernier vers. Si vous avez pensé à un présent, il fallait écrire, me semble-t-il, meurs. Si vous pensiez à un subjonctif, je ne vois pas que, mais peut-être est-ce une forme en accord avec l'usage d'une époque révolue, en ce cas, je vous présente mes excuses :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Invité le Sam 5 Jan 2013 - 6:34

Oui, mais alors, avec meurs, votre vers sera bancal ! Che problemo ! ;-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Invité le Sam 5 Jan 2013 - 7:09

J'en conclus que c'est une licence volontaire de votre part. CQFD.
Et pardon pour tout ce tintouin, qui prouve au moins l'intérêt que j'ai eu à vous lire et le soin que pris à vous commenter.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo " Détournement de poème " : Discours d'une rivière

Message  Invité le Sam 5 Jan 2013 - 11:35

Merci pour le poète.
Un cours qu'on suit allègrement...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Invité le Sam 5 Jan 2013 - 13:39

Je suis très content d'avoir découvert ce poème étrange dans sa métrique et son thème : mi “cris de Paris“ et un peut Villon.
Simple question :
Moi je travaille à l'oreille et je suis le conseil de Verlaine “… de la musique avant toute chose“
Pour l'exercice, la musicalité que je perçois très bien dans l'original (et qui est même sa principale originalité) est, selon moi, directement mise à mal au premier de tes vers :
Lentement je m'écoule / sous d'horribles saules





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Scaevola le Sam 5 Jan 2013 - 13:58

Iris, d'abord merci pour ce soin pris à commenter le poème. Pour ce qui est du vers :

"Il est vrai cependant qu'ils mangent trop de pommes "

Il est cohérent au niveau du sens : les pommes représentent - image classique - le vice. Mais de toute façon, dans le détournement d'un "galimatias", le sens est secondaire. En revanche, pour le dernier vers, vous avez tout à fait raison ! Je devais être fatigué ou avoir consommer des substances illicites quand j'ai fini le poème et je vais songer à un replacement. La première chose qui me vient à l'esprit est : "Pourtant je ne meurs pas", mais ça perd de sa force.

Narbah, je ne suis pas sûr de comprendre toute l'étendue de votre remarque. En effet, ne pas respecter la règle de l'hémistiche est - comme je l'ai déjà expliqué - parfaitement volontaire et justement, fait partie de l'harmonie imitative du poème. C'est exactement cela que conseille Verlaine dans son art poétique et il est bien le premier à casser ses vers sans respecter l'hémistiche. A ce titre, je peux justifier ce procédé dans tous les vers de mon poèmes où il est présent. Ici la lenteur : " Lentement je m'écoule " est plus long de deux syllabes que " sous d'horribles saules ".

D'ailleurs, je ne pense pas que la principale originalité de Charles-Timoléon de Sigogne soit sa musicalité, mais le sens obscur de ses vers et la recherche d'un vocabulaire surprenant.
avatar
Scaevola

Nombre de messages : 21
Age : 104
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Janis le Lun 7 Jan 2013 - 17:15


J'ai d'abord aimé découvrir ce poète, et ensuite pleinement apprécié son détournement.

J'avoue ne guère m'occuper d'hémistiche ou autre, n'y entendant pas grand-chose, mais je trouve très riche et assez chamboulante, émouvante, cette langue, un peu austère, exigeante recherchée, aussi bien dans le poème d'origine que dans le détourné.
avatar
Janis

Nombre de messages : 13490
Age : 56
Date d'inscription : 18/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Sahkti le Ven 1 Fév 2013 - 12:39

Je ne connaissais pas ce texte et ce poète donc déjà rien que pour la découverte, merci !
Le détournement vaut lui aussi la peine, car l'hommage est là, tout comme la petite touche personnelle qui marque la différence. De ci de là, un trait d'humour au milieu d'une écriture élégante (question technique, je ne me prononce pas, je suis nulle).
avatar
Sahkti

Nombre de messages : 31257
Age : 43
Localisation : Suisse et Belgique
Date d'inscription : 12/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exo « Détournement de poème » : Discours d'une rivière

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum